Le mégalodon était l’un des prédateurs marins les plus redoutables, voici comment il a disparu

Une étude publiée récemment révèle les raisons de la disparition du légendaire mégalodon. La dernière ère glaciaire aurait apparemment décimé une grande partie des grands animaux qui peuplaient autrefois les fonds marins.

Pourquoi le mégalodon a disparu ?

Le mégalodon est l’une des créatures marines les plus légendaires. De par sa taille, d’abord, mesurant selon les fossiles découverts plus de 18 mètres de long et doté d’une mâchoire colossale. Cette créature effrayante a disparu il y a environ 2,6 millions d’années pour des raisons longtemps inconnues. Une étude publiée dans la revue Nature Ecology & Evolution donne enfin les réponses à ce mystère. La dernière transition entre deux ères géologiques a été marquée par une ère glaciaire particulièrement violente. L’une des conséquences directes a été la baisse des océans due à l’augmentation des glaciers dont nous observons aujourd’hui l’effet inverse.

La mâchoire d’un mégalodon

Une ère glaciaire qui a décimé 55 % de la diversité marine

Ces phénomènes auraient donc directement causé la mort du tiers de la faune marine, dont les premières victimes ont été les plus grosses espèces. L’étude estime que les mammifères marins ont perdu 55 % de leur biodiversité, soit 43 % des tortues de mer existant autrefois ou encore 35 % des oiseaux se nourrissant de poissons. Étrangement, malgré ce phénomène d’ampleur, seul 9 % des requins ont été touchés, dont le regretté mégalodon. Les chercheurs précisent dans l’étude que « cette découverte révèle à quel point la biodiversité marine était particulièrement sensible aux changements environnementaux » et ajoute en référence à l’actuel réchauffement climatique que « les potentielles conséquences pour la faune marine ne doivent pas être sous-estimées. »

Les dents d’un mégalodon

De cataclysme en cataclysme

Cet événement géologique s’ajoute donc à la liste des grands chocs géologiques déjà confirmés par les chercheurs. Parmi eux figure la « grand cataclysme » qui a eu lieu il y a 252 millions d’années, dont l’origine est inconnue mais qui a causé des éruptions volcaniques catastrophiques à travers le monde, décimant au moins 96 % de toutes les espèces existantes sur terre, dont les grands dinosaures. Malgré tous ces événements, certains espèrent malgré tout que comme d’autres espèces animales que l’on pensait disparues, le mégalodon pourrait se cacher dans les grands fonds marins, n’attendant que quelques aventuriers assez courageux pour le redécouvrir.


Avant d’être une femme politique, Angela Merkel était physicienne et chimiste

— @DailyGeekShow