La plupart des civilisations anciennes avaient un dieu de la mort. Pour l’Egypte antique, ce dieu s’appelait Anubis. Il supervisait la momification, protégeait les tombes et c’est lui qui décidait si l’âme de la personne décédée était digne de la vie éternelle. Anubis est représenté par un canidé noir ou par un homme à tête de chien.

L’origine d’Anubis, le dieu égyptien

Les historiens ont affirmé que l’idéologie d’Anubis s’est développée au cours de la période prédynastique de l’Égypte ancienne, de 6000 à 3150 avant J.-C. « Anubis » est en réalité un nom grec. Dans l’ancienne langue égyptienne, il s’appelait « Anpu » ou « Inpu » qui, dans le sens étroit, signifie « enfant royal ». Anubis était également appelé « Imy-ut », ce qui signifie au sens large « celui qui est à la place de l’embaumement » et « nub-tA-djser » qui signifie « seigneur de la terre sacrée ». Le sens étymologique de son nom suggère de ce fait qu’Anubis était de la royauté divine.

Le symbole d’Anubis

Anubis se présentait sous deux apparences différentes : soit il est vu comme un homme avec une tête de chacal, soit il se présente sous l’apparence d’un chacal.

Dans l’Egypte antique, les chacals gardaient les cimetières. Ils déterraient tout ce qui venait d’être enterré pour manger la chair. Selon les historiens, c’est pour cette raison qu’Anubis a décidé d’utiliser le chacal pour le symboliser.

Qui était Anubis ?

La peau d’Anubis est souvent représentée en noir et son symbole contenait souvent des objets associés aux morts, notamment la gaze de momie. Il assumait de nombreux rôles, parfois il rencontre les gens dans l’au-delà, parfois il décide de leur sort une fois sur place et parfois, il protège simplement un cadavre. C’est pour cette raison qu’Anubis est considéré comme étant à la fois le dieu de l’au-delà, le dieu de l’embaumement et le dieu des âmes perdues.

Anubis était à la fois considéré comme le dieu de l’au-delà, de dieu de l’embaumement et le dieu des âmes perdues
PxHere

Les mythes d’Anubis

Osiris, un autre dieu de l’au-delà, a tenu un rôle important au cours de la cinquième dynastie égyptienne (au 25e siècle avant notre ère). Osiris était marié à sa belle-sœur Isis. Isis avait une sœur jumelle appelée Nephtys, qui était mariée à son autre frère Set (le dieu de la guerre, du chaos et des tempêtes). Nephtys a détesté son mari et a préféré le puissant Osiris. Selon l’histoire, elle s’est déguisée en Isis et l’a séduit.

Bien que Nephtys a été considérée comme stérile, elle est quand même tombée enceinte peu de temps après. Nephtys a donné naissance à Anubis. Malheureusement, Set a appris l’existence de cette histoire et s’est vengé : il a tué et démembré Osiris, puis a jeté les restes de son corps dans le Nil.

Anubis, Isis et Nephtys ont recherché les restes du corps. Après les avoir trouvés, Isis a reconstruit le corps d’Osiris et Anubis organisa une cérémonie de momification. C’est pour cette raison qu’il fut considéré comme le dieu protecteur des embaumeurs.

Set était furieux d’apprendre qu’Osiris avait été reconstitué. Il s’est transformé en léopard, mais Anubis a protégé son père et a marqué la peau de Set avec une barre de fer chaud. Selon la légende, c’est ainsi que le léopard a eu ses taches. Après cette défaite, Anubis a écorché Set et a porté sa peau en guise d’avertissement contre les malfaiteurs qui tentaient de profaner les tombeaux sacrés des morts.

En voyant tout cela, Ra, le dieu égyptien du soleil, ressuscita Osiris. Cependant, compte tenu des circonstances, Osiris ne pouvait plus se prononcer en tant que dieu de la vie. Au lieu de cela, il prit la place de dieu égyptien de la mort pour remplacer son fils, Anubis.

Le protecteur des morts

Malgré le fait qu’Osiris ait pris la place du dieu des morts de l’Égypte antique, Anubis continua de conserver un rôle important. Il fut sacré dieu de la momification et protecteur des morts. Si une personne durant sa vie respecte les morts, les Egyptiens croyaient qu’Anubis allait les protéger et leur offrir une vie sereine et heureuse après la mort.

La cérémonie de la « pesée du cœur »

Anubis était à la tête de la cérémonie de la « pesée du cœur » : il s’agit d’une cérémonie consacrée à définir le sort de l’âme d’une personne dans la vie de l’au-delà. Cette cérémonie a lieu après la purification et la momification du corps du défunt.

Dans l’Egypte antique, on croyait que le cœur était le lieu où se trouvent les émotions, l’intelligence, la volonté et la moralité d’une personne. Ainsi, pour qu’une âme puisse aller dans l’au-delà, il faut que son cœur soit jugé pur et bon.

Anubis préside la cérémonie de la pesée du coeur
— Max Pixel

Les catacombes de chiens

Anubis jouait un rôle important dans la vie de l’au-delà, auprès des âmes mortelles. Cependant, contrairement à ceux des autres dieux et déesses, la plupart des temples d’Anubis se présentent sous la forme de tombes et de cimetières. Toutes ces tombes et ces cimetières ne contenaient pas de restes humains. 

 À ce titre, il existe un réseau de catacombes de chiens, des systèmes de tunnels souterrains contenant près de huit millions de chiens momifiés et d’autres canidés, tels que chacals et renards, pour honorer le dieu chacal de la mort. Ces chiens ont été offerts à Anubis dans l’espoir qu’il prêterait des faveurs à leurs donateurs après leur décès.

Les preuves suggèrent également que ces catacombes de chiens constituaient une partie importante de l’économie égyptienne à Saqqarah, où des marchands vendant des statues de la divinité et des éleveurs d’animaux élevant des chiens étaient momifiés en l’honneur d’Anubis.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de