L’histoire du premier métal traité par l’Homme

L’histoire du premier métal traité par l’Homme

Le cuivre est considéré comme l’un des premiers métaux utilisés par l’Homme. Le cuivre est un matériau essentiel pour l’homme depuis la préhistoire. En fait, l’un des principaux « âges » ou étapes de l’histoire humaine porte le nom d’un alliage de cuivre : le bronze. Ainsi la découverte du cuivre date d’il y a très longtemps, et jusqu’à présent, c’est l’un des métaux les plus couramment utilisés par l’homme. D’ailleurs, le cuivre est le troisième métal le plus utilisé au monde, derrière le fer et l’aluminium.

Le cuivre, dont le symbole est Cu, est un élément chimique dont le numéro atomique est 29 dans le tableau périodique. C’est un métal de transition de couleur rougeâtre et de brillance métallique qui est considéré comme l’un des meilleurs conducteurs de l’électricité au monde après l’argent. Grâce à sa conductivité électrique élevée, sa ductilité et sa malléabilité, il est devenu le matériau le plus utilisé pour la fabrication de câbles électriques et d’autres éléments électriques et composants électroniques.

Flickr / U.S. Geological Survey

Le cuivre fait partie d’une très grande quantité d’alliages qui ont généralement de meilleures propriétés mécaniques, même s’ils ont une conductivité électrique inférieure. Les alliages les plus importants qui découlent du cuivre sont les bronzes. En revanche, le cuivre est un métal durable, car il peut être recyclé un nombre presque illimité de fois sans perdre ses propriétés mécaniques. Bien que son utilisation ait perdu de son importance avec le développement de l’industrie sidérurgique, le cuivre et ses alliages ont continué à être utilisés pour fabriquer des objets aussi divers que des pièces de monnaie, des cloches et des canons.

LA STATUE DE LA LIBERTÉ EST CONSTITUÉE DE 81 000 KILOGRAMMES DE CUIVRE

Le cuivre joue également un rôle biologique important dans le processus de photosynthèse des plantes, bien qu’il ne fasse pas partie de la composition de la chlorophylle. Le cuivre contribue à la formation des globules rouges et au maintien des vaisseaux sanguins, des nerfs, du système immunitaire et des os. Il constitue donc un oligo-élément essentiel à la vie. Le cuivre se trouve dans un grand nombre d’aliments courants, tels que les huîtres, les fruits de mer, les légumineuses, les viscères et les noix. Il est donc très rare qu’il y ait une carence en cuivre dans le corps. Le déséquilibre du cuivre provoque dans l’organisme une maladie du foie appelée maladie de Wilson.

Pixabay

L’histoire du cuivre

Le cuivre est le métal le plus anciennement utilisé par l’homme, et son usage remonte à plus de 10 000 ans. La datation d’un pendentif en cuivre découvert dans le nord de l’Irak prouve cet état des faits. Les Égyptiens antiques, de leur côté, avaient un symbole pour désigner le cuivre dans leur système de hiéroglyphes. Dans cette civilisation, le métal représentait aussi la vie éternelle. Des haches en cuivre ont été fabriquées par coulée dans les Balkans dès le quatrième millénaire avant notre ère. Les anciens Romains avaient aussi extrait des minerais de cuivre à Chypre.

PXhere

Durant l’âge de bronze, soit entre 3500 et 1500 av. J.-C., les outils en bronze ont remplacé tous les autres métaux, y compris le cuivre, en raison de leur résistance. Ainsi le cuivre a été fondu avec de l’étain pour créer le bronze. Par la suite, la connaissance des civilisations par rapport au cuivre leurs ont permis de traiter plus facilement d’autres métaux. Au Moyen-Age, l’invention de l’imprimerie au XVe siècle a accru la demande de cuivre en raison de la facilité avec laquelle les feuilles de cuivre pouvaient être gravées ou ciselées pour être utilisées comme plaques d’impression.

 

D’où vient le cuivre ?

Le cuivre est un élément métallique naturel. Malléable et ductile, le cuivre se trouve dans la croûte terrestre sous forme de gisements de sulfures, de carbonates et de silicates, ainsi que sous sa forme pure. Comme cité précédemment, le cuivre est également présent dans le corps humain, ainsi que chez de nombreux autres organismes vivants. Alors que le cuivre est utilisé depuis très longtemps et extrait de ses minerais par l’humain depuis environ 7000 ans, les méthodes modernes d’obtention du métal ont beaucoup évolué depuis l’époque de l’Empire romain, où il était extrait en grande partie de Chypre.

LE CUIVRE EST NATURELLEMENT ANTIBACTÉRIEN

Lorsqu’un gisement de minerais contenant du cuivre est découvert, la production commence par l’extraction des minerais via une extraction à ciel ouvert ou souterrain, ou alors une lixiviation. L’exploitation à ciel ouvert est le moyen le plus utilisé actuellement pour l’extraction du cuivre. Une fois que les minerais sont extraits, ils sont broyés et concentrés via un processus de flottation. Ensuite, ils sont soit fondus et raffinés, soit refondus et coulés dans des anodes pour le raffinage électrolytique.

PXhere

Mais ce n’est pas la seule façon de l’obtenir. Il y a par exemple, la production de cuivre recyclé ou cuivre secondaire. Le cuivre recyclé ne peut pas être distingué du cuivre nouvellement extrait une fois qu’il est retraité. Ainsi une grande partie des nouvelles productions de cuivre provient de sources recyclées. Grâce à cette facilité avec laquelle le cuivre peut être recyclé, il est devenu une ressource inestimable pour la technologie, et ce même dans le monde moderne.

Le monde est un endroit magnifique pour lequel il vaut la peine de se battre.

— Ernest Hemingway