Réalisé par des élèves de l’école Supinfocom, le court-métrage “Baobab” est une véritable réussite. En plus de dénoncer la barbarie humaine, le film se démarque par sa qualité visuelle. SooCurious vous laisse découvrir ce chef-d’œuvre saisissant.

Les réalisateurs de Baobab, Nicolas Loesner, Anaëlle Moreau, Marina Steck, Simon Taroni et Benjamin Tron, ont souhaité témoigner de la cruauté de l’Homme à travers ce court-métrage animé particulièrement intense. L’histoire se déroule dans un « paradis vivant qui portait le plus beau des arbres ». L’arbre, un baobab, est une femme vivante. Ses fruits nourrissent la faune et la flore locale, notamment un grand singe dont elle est très proche.

Tout dérape lorsqu’un homme, visiblement affamé, s’échappant avec des fruits, tente de se réfugier près de l’arbre. Poursuivi par trois individus, il est exécuté par ces derniers sans état d’âme. Le singe défend alors la victime et s’en prend à deux des agresseurs, l’un d’entre eux réussit toutefois à s’échapper. Il reviendra malheureusement la nuit tombée avec de nombreux hommes. En plus de tuer le singe, ils abattent froidement le baobab afin que ce petit bout de paradis ne soit plus.

Baobab est malheureusement réaliste. Son message est fort et appelle l’humanité à se remettre en question. A la rédaction, nous avons été très touchés par ce court-métrage. Pensez-vous que l’art peut raisonner l’Homme ou qu’il est trop avide de pouvoir, n’hésitant pas à massacrer de nombreuses espèces animales ?

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de