Le colonel Sanders est probablement l’icône la plus reconnaissable de l’histoire de la restauration rapide. Son visage – qui est maintenant synonyme de poulet frit à travers l’Amérique et le monde entier – fait partie intégrante de la marque KFC, et il est difficile d’imaginer la société sans sa précieuse et célèbre mascotte. Mais bien que son visage soit pratiquement partout, la plupart des gens ne savent pas grand-chose de l’homme en lui-même. Voici donc une courte biographique du fameux Colonel Harland Sanders.

Harland David Sanders, né le 9 septembre 1890 à Henryville dans l’Indiana, mieux connu sous le nom de colonel Sanders, était l’homme d’affaires américain qui a fondé la chaîne de restaurants fast-food Kentucky Fried Chicken (KFC). Sanders était l’aîné d’une fratrie de trois frères, appartenant à une modeste famille d’origine irlandaise. Son père est décédé à l’âge de cinq ans. Il a donc travaillé et appris à cuisiner depuis son enfance. Il a quitté l’école à l’âge de douze ans pour aider sur la ferme familiale et peu après, après avoir été maltraité par son beau-père, il a déménagé chez son oncle et sa tante à New Albany.

Flickr / Tasha

LE COLONEL SANDERS ÉTAIT AUTREFOIS UN AVOCAT RÉPUTÉ, MAIS SA CARRIÈRE JURIDIQUE S’ACHEVA LORSQU’IL SE BAGARRA AVEC SON CLIENT DANS UNE SALLE D’AUDIENCE

Wikimedia / Edgy01

À l’âge de quinze ans, il falsifia son acte de naissance pour s’enrôler dans l’armée des États-Unis et termina son service militaire à Cuba. Il a ensuite déménagé à Sheffield, en Alabama, où il a occupé toutes sortes d’emplois, dont celui de la marine marchande, de vendeur d’assurances, de pompier de chemin de fer et de fermier.

Le colonel Sanders s’est marié deux fois. En 1908, il épousa Josephine King, avec qui il eut trois enfants : Margaret (1910-2001), Harland David Sanders, Jr. (1912-1932), et Mildred (1919-2010). Le couple a divorcé en 1947. Un an plus tard, Sanders épousa une employée de son restaurant, Claudia Price, avec laquelle il resta jusqu’à la fin de ses jours.

De nombreuses rumeurs circulent sur l’histoire personnelle et professionnelle du colonel Sanders. Cela est notamment dû au fait que l’homme est devenu une véritable légende, et que son parcours est tout à fait honorable. Allant des histoires les plus rocambolesques aux décisions les plus excentriques, il est devenu difficile de savoir quelle est la véritable histoire du célèbre colonel. Il est peut-être plus un personnage qu’une personne réelle ; mais il y a un point commun à toutes ces histoires : il était une personne extraordinairement exceptionnelle, un modèle de persévérance et de courage.

Le colonel Sanders et KFC

En 1929, Harland Sanders a ouvert une petite station-service à Corbin, dans le Kentucky, où il préparait des plats tels que du poulet, du jambon et des steaks. Sa popularité en tant que chef a grandi à tel point que le gouverneur du Kentucky, Ruby Laffoon, le nomma « Kentucky Colonel » en 1935, le plus prestigieux des titres honorifiques de l’État. Un an plus tard, il a construit un restaurant avec une salle à manger pour 142 convives. Actuellement, cet endroit s’appelle Harland Sanders Café and Museum, et est un musée sur l’histoire de KFC.

À cet endroit, il a commencé à préparer son célèbre poulet frit de sa propre recette, avec onze herbes et épices, qu’il a breveté en 1940. Au début, il utilisait une poêle à frire, mais il a introduit l’usage d’une friteuse de pression pour accélérer le service. Sa renommée a été déclenchée en 1939 grâce au critique gastronomique Duncan Hines, qui l’a inclus dans son guide des restaurants. Pendant tout ce temps, la demande en poulet frit à la Sanders a augmenté, et il a ainsi profité de son succès pour ouvrir un motel, qui fut le premier dans le Kentucky. Hélas, la Seconde Guerre mondiale a imposé une fermeture temporaire de la station en raison d’un arrêt de rationnement de l’essence.

© FlickR / Mr. Blue MauMau

Au début des années 1950, il décida de vendre le motel pour un peu moins de 75 000 dollars, car la construction de l’Interstate 75 avait réduit le trafic sur la route où se trouvait son magasin. Déjà âgé de 60 ans, il a profité de la renommée de son poulet frit pour développer son entreprise par le biais de franchises, sous le nom de Kentucky Fried Chicken. Le premier restaurant KFC a ainsi ouvert ses portes en 1952 à Salt Lake City, dans l’Utah, et d’autres restaurants ont rapidement ouvert leur porte dans tout le pays. Dans les contrats de franchise, la recette était donnée en échange d’un paiement de cinq centimes par pièce expédiée.

EN 2011, UN EMPLOYÉ DE KFC A DÉCOUVERT UN MANUSCRIT DACTYLOGRAPHIE DE 200 PAGES ÉCRITES PAR LE COLONEL SANDERS ET COMPRENANT DES RECETTES, DES ANECDOTES ET DES LEÇONS DE VIE

Pour vendre sa marque, colonel Sanders a organisé des démonstrations personnelles partout aux États-Unis, et a développé un look distinctif avec une moustache grise, une barbichette et un costume entièrement blanc avec une cravate noire. En 1964, le colonel Sanders a fini par vendre le Kentucky Fried Chicken à un groupe d’investisseurs étatiques pour 2 millions de dollars, plus un salaire à vie de 40 000 dollars par an pour être présenté en tant qu’ambassadeur de la marque. Le dit salaire est passé à environ 200 000 dollars par an.

geograph / Richard Croft

À cette époque, la société comptait 600 franchises à travers les États-Unis et faisait un bénéfice annuel brut de 300 000 $. En plus de son activité la plus populaire, il a ouvert un restaurant familial à Shelbyville en 1968. Il a nommé le restaurant Claudia Sanders Dinner House en l’honneur de son épouse. En 1970, le colonel a quitté le conseil d’administration de KFC, mais a continué à être l’image publicitaire de la marque. Harland Sanders est finalement décédé le 16 décembre 1980, victime d’une leucémie aiguë qui avait été diagnostiquée six mois plus tôt. Il a été enterré avec sa tenue de colonel Sanders dans le cimetière Cave Hill à Louisville, au Kentucky.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de