Opération Christmas Drop : quand l’armée US livre des cadeaux aux îles les plus isolées du Pacifique

Opération Christmas Drop : quand l’armée US livre des cadeaux aux îles les plus isolées du Pacifique

Quand le père Noël ne peut pas se rendre dans tous les lieux inscrits sur sa liste, c’est l’armée américaine qui prend la relève. Depuis plusieurs années, des militaires déposent des colis sur les îles isolées de l’océan Pacifique célébrant l’esprit de Noël de la plus originale de façons.

En 1952, durant la période de Noël, l’équipage d’un avion de l’armée de l’air américaine est envoyé en mission : la route empruntée les amène à survoler l’île de Guam située dans l’Océan Pacifique. Cette dernière fait partie de l’archipel des îles Mariannes qui forment la limite de la mer des philippines. En jetant un œil au sol, les soldats aperçoivent des insulaires qui les saluent et décident de leur souhaiter de joyeuses fêtes en leur envoyant des cadeaux. Ils regroupent alors les quelques objets présents à bord, les placent dans un récipient accroché à parachute qu’ils larguent au-dessus de l’île.

AUJOURD’HUI ENCORE, CERTAINES ÎLES DE L’ARCHIPEL SONT TROP ISOLÉES POUR ÊTRE RAVITAILLÉES FRÉQUEMMENT

A l’époque, Guam n’avait ni électricité ni eau courante et souffrait énormément des aléas de la météo : frappée par des typhons, elle recevait des colis américains permettant à ses habitants de subsister mais aucun cadeau n’en faisait partie. Aujourd’hui encore, certaines îles de l’archipel sont trop isolées pour être ravitaillées fréquemment et ne reçoivent la visite de bateaux que deux à trois fois par an. Pour leurs habitants, les visites de l’armée sont d’une grande importance puisque cette dernière leur fournit le nécessaire pour vivre convenablement et plus encore : Guam est aussi belle que bien située et attire de nombreux touristes qui entretiennent son économie. De grands efforts sont donc demandés tout au long de l’année pour faire de cette île un vrai paradis sur terre et sans les visites de l’armée et les ravitaillement par bateaux et avions, l’île se viderait certainement de ses visiteurs.

L’armée profite aussi de la situation puisque l’opération « Christmas Drop » permet à ses soldat de prendre part à un entrainement au vol dans les meilleurs conditions : le largage des colis se fait après une préparation minutieuse de l’évènement et nécessite la coopération de plusieurs corps de métiers. La nouvelle du succès des opérations de Noël de l’armée américaine s’est répandue assez vite à travers le monde si bien que, depuis quelques années, l’Air Force australienne et l’armée japonaise aident aussi à la tâche.

Depuis ce fameux Noël 1952, le largage de cadeau est devenue une tradition et des présents sont regroupés durant les mois précédents les fêtes pour combler les enfants et les adultes des îles Mariannes. Ce sont les citoyens, les organisations civiques, les entreprises de Guam et les militaires qui se chargent de constituer les colis recueillis par l’US Air Force. Des centaines de volontaires participent aussi à l’effort pour recueillir, trier et emballer les dons de leurs concitoyens. On trouve de tout dans les boites envoyées : de la nourriture, des vêtements, des fournitures scolaires, du matériel de pêche, des matériaux de construction et bien évidement, des jouets !

Pour déposer la précieuse cargaison au sol, l’armée utilise des parachutes ne pouvant plus servir aux soldats mais restant tout de même en état de supporter les collis. N’étant pas récupérés après la largage, ils sont laissés aux insulaires qui les recyclent de différentes façons pour leur trouver une nouvelle utilité.

En 2016, l’opération qui s’est déroulée sur une semaine, a permis de livrer 140 parquets sur les îles avoisinant Guam. Un site est dorénavant dédié à l’évènement et retrace les différentes étapes de la mise en place de l’opération en vidéo, recueillant les commentaires des militaires et des insulaires.

EN 2016, 140 PAQUETS ONT ÉTÉ LIVRÉS

L’Opération Christmas Drop est un événement des plus importants pour les habitants de l’archipel : elle célèbre les valeurs de Noël tout en étant utile à la vie des insulaires, à l’organisation de l’armée et dorénavant à l’entente de cette dernière avec ses pays alliés. Cette tradition a encore de beaux jours devant elle et devrait encore combler de nombreux enfants dans les années à venir.

Celui qui connaît l’art de vivre avec soi-même ignore l’ennui

— Erasme