A travers le monde, il existe des villes fantômes. Certaines ont été abandonnées par ses habitants en raison de catastrophes naturelles, d’autres à cause d’une guerre, ou tout simplement pour des raisons économiques. Mais saviez-vous qu’aux États-Unis il existe une ville fantôme qui brûle depuis près de 60 ans ?

Centralia est une ville qui se situe en Pennsylvanie aux États-Unis. Depuis les années 1850, Centralia et ses habitants vivaient des exploitations minières de charbon. De ce fait, d’immenses galeries sillonnent le sous-sol de la ville. Seulement, en 1962, un feu s’est déclenché dans une décharge de l’exploitation minière. L’origine de ce feu reste encore incertaine, mais l’incendie a pris énormément d’ampleur et continue de brûler aujourd’hui.

En effet, le feu s’est propagé dans les galeries souterraines, embrasant au passage les veines de charbon. Au fil des années, cette catastrophe s’étend dans pratiquement toutes les galeries sous la ville. Des brèches apparaissent sur les routes les rendant presque impraticables et du monoxyde de carbone, gaz toxique, s’en échappe. Aujourd’hui, Centralia est devenue une ville fantôme, abandonnée par ses 2 000 habitants et son code postal a été supprimé en 2002.

La ville a commencé à faire parler d’elle et de cet incendie lorsque dans les années 80, un jeune garçon a failli tomber dans une doline de 1 m de large et de 46 m de profondeur. Son cousin le sauva in extremis.

Encore aujourd’hui, aucun moyen n’a été trouvé pour éteindre cet incendie. Le sous-sol de la ville brûle donc depuis près de 60 ans. Selon les experts, le feu qui embrase les sous-sols de Centralia devrait continuer de brûler pendant encore près de 200 ans. Cependant, en 2007 il restait encore 9 habitants irréductibles dans cette ville. Par ailleurs, cette tragédie a inspiré le jeu vidéo Silent Hill. Et de nombreux artistes ont contribué à la célèbre Graffiti Highway.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de