La véritable histoire de la boîte de Pandore, un épisode captivant de la mythologie grecque

La véritable histoire de la boîte de Pandore, un épisode captivant de la mythologie grecque

Dans le langage moderne, une « boîte de Pandore » est une métaphore, une phrase proverbiale qui se réfère à une source de complications sans fin, ou à des problèmes découlant d’une simple erreur de calcul. L’histoire de la fameuse boîte de Pandore vient de la mythologie grecque antique, en particulier d’un ensemble de poèmes épiques d’Hésiode. Rédigés au VIIe siècle avant notre ère, ces poèmes racontent comment les dieux ont créé Pandora, et comment le cadeau que Zeus lui a donné mit fin à l’âge d’or de l’humanité.

Selon la mythologie grecque, Pandora était la première femme créée par le dieu Zeus. Elle a été créée pour punir l’humanité après que Prométhée eut volé le feu pour un usage destiné aux humains. Pandora possédait une boîte, connue aujourd’hui sous le nom de boîte de Pandore, qui contenait tous les maux du monde. On lui a dit de ne jamais ouvrir la boîte. Cependant, elle ne put s’empêcher d’y jeter un coup d’œil furtif et, après l’avoir ouvert, aurait déclenché tout le mal qu’il existe dans le monde. Par la suite, elle essaya de fermer le couvercle, mais il était trop tard. Un seul des dons donnés par les dieux est resté dans la boîte : l’espoir.

Wikimedia / Thomas Quine

Le mythe de la boîte de Pandore a été largement critiqué comme étant un parfait exemple de misogynie, car il attribue l’origine du mal dans l’univers à l’existence d’une femme. Dans le langage populaire d’aujourd’hui, le dicton « ouvrir la boîte de Pandore » suggère le fait de soulever un problème, ou de générer une situation, qui aggravera probablement la situation au lieu de l’atténuer, ou de le résoudre.

L’origine de la boîte de Pandore et de l’humanité : une histoire étroitement liée

Comme cité précédemment, la fameuse boîte trouve ses origines dans la mythologie grecque. Pandora, dont le nom signifie « celle qui donne tout », a été la première femme sur la terre. Avant les humains, il n’y avait que les immortels, les dieux et les titans. Les frères Prométhée et Épiméthée étaient des Titans, et ils s’étaient battus au côté des dieux dans une guerre épique. Certains disent qu’ils étaient des cousins de Zeus, le roi des dieux.

Wikimedia

Zeus avait demandé à Prométhée de créer un homme avec de l’argile et de l’eau. De son côté, Épiméthée a dû créer les animaux et leur donner les dons du courage, de la rapidité, etc. Il a donné tous les cadeaux aux animaux et n’en a laissé aucun pour les hommes. Prométhée a donc décidé de donner une arme à l’homme : le feu. Prométhée a alors volé le feu. Certains disent que ce feu provenait de la foudre de Zeus, d’autres du soleil, et d’autres de la forge d’Héphaïstos.

LA BOÎTE DE PANDORE N’A JAMAIS ÉTÉ UNE BOÎTE, MAIS UNE JAR EN TERRE CUITE

Zeus n’a cependant pas apprécié ce cadeau donné à l’humanité, et il a alors décidé de créer Pandora pour punir Prométhée. Comme les humains, Pandora a été créée à partir d’eau et de terre. Chaque dieu et déesse a ensuite donné à Pandora des cadeaux : la beauté, le charme, la musique, et d’autres talents incomparables. Mais ils lui ont également donné des dons, tels que la curiosité, l’orgueil, ou encore la fierté ; bref, de nombreux traits de personnalité à double tranchant.

Wikimedia / Hiart

Ensuite, on a donné un contenant à Pandora. Dans les récits grecs originaux, il s’agissait d’un pot en argile. Le pot ne devint une boîte qu’au XVIe siècle de notre ère. C’est un érudit appelé Erasmus, résidant à Rotterdam, en Hollande, qui a traduit l’histoire de Pandore d’après les écrits d’Hésiode. Hésiode était un poète grec qui a vécu environ au VIIe siècle av. J.-C.. Erasmus a traduit le grec en latin, et a traduit le mot grec « pithos » qui signifie jar, en un mot latin signifiant boîte : « pyxis ».

 

La boîte de pandore dans la culture populaire

L’expression « ouvrir la boîte de Pandore » est largement utilisée au quotidien par un grand nombre de gens. De son côté l’histoire de la boîte et de son propriétaire a inspiré un grand nombre d’œuvres artistiques, qu’il s’agisse de livre, de film, d’art plastique ou encore de jeu vidéo. Dans le livre de Rick Riordan, Percy Jackson, par exemple, Prométhée donne au héros une urne de Pandore, un artefact puissant qui pose des problèmes aux protagonistes tout au long du livre.

Wikipedia / Walter Crane

Dans le deuxième volet de la série Tomb Raider, l’héroïne, Lara Croft, découvre la boîte de Pandore cachée dans un temple. L’une des problématiques qui sont encore évoquées à propos de la boîte de Pandore concerne le fait que le seul don qui soit resté dans la boîte soit l’espoir. Les grands penseurs d’aujourd’hui essaient encore de décrypter la signification de cet état des faits. Certains disent que cela signifie qu’il n’y a plus d’espoir sur terre. Certains autres pointent du doigt le fait que l’espoir serait également une malédiction, comme tout ce qui a été enfermé dans la boîte.

Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres.

— Aristote