Jane Austen est une véritable icône de la littérature anglaise. Ses romans sont remarquables, mais sa personnalité et sa vie le sont plus encore. Entre drame, amour et succès, découvrons la vie de l’incomparable Jane Austen.

Bien que peu connue à son époque, les romans d’amour de Jane Austen ont gagné en popularité après 1869, et sa réputation est montée en flèche au 20e siècle. Actuellement, ses œuvres, comme « Orgueil et préjugés » ou « Raison et sensibilité, ou Les deux manières d’aimer », sont désormais considérées comme des classiques littéraires. Sa renommée actuelle est telle que certaines de ses œuvres font partie des lectures obligatoires dans l’enseignement littéraire, et sont considérées comme des livres qu’il aurait fallu lire au moins une fois dans la vie d’une personne.

Par ailleurs, le style littéraire de Jane Austen est remarquable par son esprit, ses observations sociales et sa compréhension de la vie des femmes du début du XIXe siècle. Elle a notamment su donner du relief à chacun de ses personnages en créant une compréhension profonde et une vision précise du potentiel de l’esprit humain à travers des récits qui établissent un lien entre la romance et le réalisme. Les romans de Jane Austen se concentrent principalement sur les thèmes de l’éducation des jeunes filles et du mariage. Cependant, son travail se démarque par sa représentation nette et satirique de la société anglaise de la fin du XVIIIe siècle. En lisant les livres de Jane Austen, on ne peut alors s’empêcher de s’intéresser à l’auteure et à la vie qui lui a inspiré de si belles histoires.

Une passion qui a débuté dès l’enfance

Jane Austen est née à Steventon, dans le Hampshire en Angleterre le 16 décembre 1775, et a grandi dans une grande famille. Elle était la septième de huit enfants. Son père, le révérend George Austen, était le recteur de Steventon ; et sa mère, Cassandra Leigh Austen, était une mère au foyer issue d’une famille patricienne. La famille était très unie, et Jane était particulièrement proche de sa sœur, Cassandra Austen, et de son frère, Henry Austen, qui deviendra plus tard son agent littéraire.

Leur père étant un érudit, il a encouragé l’amour de l’apprentissage à ses enfants. Sa femme étant également une femme pleine d’esprit, elle a voulu offrir ce qu’il y a de mieux pour ses enfants en matière d’éducation. Bien que Jane et sa sœur ne soient allées à l’école que durant deux ans entre 1783 et 1786, leur père a veillé à leur éducation intellectuelle en leur faisant l’école à la maison. Le révérend Austen a également permis à tous ses enfants d’accéder librement aux nombreux livres de sa bibliothèque.

COMME TOUS LES MEMBRES DE SA FAMILLE, JANE AUSTEN SAVAIT BRASSER DE LA BIÈRE ET AVAIT SA SPÉCIALITÉ EN LA MATIÈRE.

Les enfants Austen ont également été encouragés à exprimer leur créativité dans la création de pièces de théâtre à domicile, de jeux divers et dans l’écriture. Au fur et à mesure que l’on découvre les œuvres de Jane Austen, il a pu être constaté que son cercle familial animé et affectueux a fourni un contexte stimulant à son écriture. Ayant ainsi vécu dans un environnement stable, agréable et riche en apprentissages, Jane a pu développer son sens littéraire dès son plus jeune âge.

Le livre « Orgueil et préjugés » de Jane Austen parmi d’autres romans classiques © Pxhere

Dès l’âge de six ans, cette dernière a en effet composé ses premiers vers. En 1790, a l’âge de quatorze ans, Jane Austen avait terminé d’écrire son tout premier livre intitulé « Amour et amitié ». Durant toute son adolescence, Jane a écrit des poèmes, des histoires et des bandes dessinées pour le plaisir de sa famille. Elle a compilé plusieurs des pièces qu’elle a écrites entre 1787 et 1793 dans trois cahiers reliés, que les érudits appellent maintenant les « Juvenilia » de Jane Austen.

Jane Austen et Tom Lefroy

En 1795, Jane Austen a rencontré Tom Lefroy, le neveu de son voisin de Steventon. Lefroy était étudiant à Londres pour devenir avocat. Dans des lettres qu’elle a écrites à Cassandra, Jane raconte qu’elle a passé beaucoup de temps avec Lefroy. Elle a notamment fait allusion à ses sentiments romantiques pour lui. Malheureusement, un mariage entre eux était impossible, puisque la famille de Tom Lefroy n’a pas accepté Jane et qu’elle a finalement fait en sorte que les deux jeunes gens ne se fréquentent plus.

Il est certain que cette brève romance a influencé Jane dans ses écrits, mais aussi dans sa vie en général. En effet, son histoire d’amour avec Lefroy est la seule qu’on lui connaisse et il est de notoriété publique que Jane a préféré rester célibataire pour le reste de sa vie. Jane a bien reçu une demande en mariage d’un ami d’enfance qu’elle a acceptée, mais elle s’est finalement rétractée. Ainsi, après la conclusion de sa brève romance avec Lefroy, Jane a commencé à travailler sur un deuxième roman intitulé « Premières Impressions ».

LES FIANÇAILLES DE JANE AUSTEN AVEC HARRIS BIGG-WITHER N’ONT DURÉ QU’UNE UNIQUE SOIRÉE.

C’est ce même roman qu’elle va remanier et retravailler et qui deviendra plus tard son roman le plus célèbre, à savoir « Orgueil et préjugés ». C’est à la fin de sa romance avec Tom Lefroy que la véritable passion littéraire de Jane Austen s’est éveillée pour atteindre son paroxysme, et cela, malgré toutes les épreuves qu’elle aura encore à affronter dans sa vie d’auteure, mais aussi dans sa vie personnelle.

L’une de ces épreuves a notamment été la mort de son père en 1805. Après ce triste évènement, Jane a temporairement suspendu ses travaux d’écriture afin de trouver un semblant de stabilité avec sa mère et sa sœur. Les trois femmes ont en effet dû déménager à plusieurs reprises avant de finalement trouver leur foyer au sein de la maison de l’un des frères de Jane. Cette maison, connue sous le nom de Chawton Cottage, sera l’endroit où Jane aura finalement trouvé assez de calme et de paix pour donner libre cours à son talent littéraire. Le Chawton Cottage est maintenant un musée dédié à Jane Austen.

© w:pt:User:Joaotg / Wikipedia

Jane Austen : une auteure hors du commun

Avec l’aide de son frère Henry, Jane a réussi à obtenir l’approbation de l’éditeur Thomas Egerton, et a ainsi pu publier son premier roman en 1811, « Raison et sensibilité, ou Les deux manières d’aimer », et c’est l’une de ses œuvres les plus remarquables. Pour préserver sa vie privée, Jane Austen avait tenu à ce que ses écrits soient publiés anonymement. C’est notamment pour cette raison que l’auteure n’a reçu que peu de reconnaissance de son vivant.

Quoi qu’il en soit, si Jane en tant qu’auteure s’est contentée d’une réputation très discrète, son premier livre a été un franc succès, et le public ainsi que son éditeur ont rapidement réclamé d’autres romans. Ce succès a notamment permis à Jane et à sa famille de sortir du marasme financier dans lequel ils étaient plongés. À peine deux ans après le premier livre de Jane Austen, Thomas Egerton a publié un deuxième ouvrage de l’auteure, à savoir « Orgueil et préjugés ». Ce second livre a eu encore plus de succès que le premier et a eu droit à une deuxième édition d’impression en octobre 1813.

SI LES ÉCRITS DE JANE AUSTEN SONT NOMBREUX, ELLE N’A ÉCRIT QUE SIX ROMANS AU TOTAL.

Après cela, le succès a perduré pour les œuvres de Jane Austen, notamment pour son troisième roman intitulé « Mansfield Park ». Ce livre a été le plus rentable des œuvres de Jane Austen, et il a ouvert la voie au succès de tous ses autres romans. Malheureusement, rien n’est éternel et Jane Austen est tombée malade en 1816. Même durant sa maladie, Jane a déployé des efforts impressionnants pour continuer à écrire, mais aussi pour rassurer sa famille et ses amis. Durant cette sombre période, Jane Austen a réussi à écrire deux œuvres, à savoir « Persuasion » et « Sanditon » qui s’appelait à l’origine « The Brothers ».

Jane n’a pas pu achever ce livre et elle n’en a terminé que douze chapitres lorsque la mort l’a emportée en 1817 à l’âge de 42 ans. Après sa mort, son frère Henri a finalement révélé au public que Jane Austen était une écrivaine. Avec sa sœur Cassandra, Henri a fait en sorte que les œuvres non achevées ou non publiées de Jane le soient. Leurs efforts ont payé, et Jane Austen est actuellement reconnue comme l’une des romancières les plus emblématiques de tous les temps. Si ses romans ont rencontré de plus en plus de succès au fil du temps, il en va de même des œuvres cinématographiques qui ont été inspirées de ses livres. Le film biographique sur Jane Austen a également rencontré un franc succès auprès du public.  

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de