Le pétrole est l’un des éléments les plus importants de notre vie quotidienne. Il nous fournit, entre autres, le gazole, le fioul, ou encore le GPL ; divers éléments indispensables qui font fonctionner notre quotidien. En fait, c’est le pétrole et ses dérivés qui font que notre monde fonctionne tel qu’il est aujourd’hui. Mais si le pétrole est très utile et pratique, c’est également un élément polluant, cher et voué à disparaître un jour. Trouver des alternatives au pétrole devient donc de plus en plus une nécessité. Si des compagnies comme Tesla proposent l’électricité comme solution, d’autres possibilités existent également, comme le végétal.

Il existe de nombreux carburants alternatifs ou carburants non conventionnels qui sont à la disposition de l’être humain. Il faut savoir que ces matériaux ou substances ne sont donc pas des combustibles fossiles – comme pétrole ou le charbon naturel – ni des matières nucléaires comme l’uranium ou le thorium. Parmi les carburants alternatifs bien connus figurent le biodiesel, le bioalcool, les combustibles dérivés des déchets, l’électricité stockée chimiquement, l’hydrogène, le méthane non fossile, le gaz naturel non fossile, l’huile végétale, le propane et d’autres sources de biomasse.

Flickr / Sergio Russo

Le biodiesel, qu’est-ce que c’est ?

Le biogazole ou biodiesel est un carburant renouvelable qui peut être fabriqué à partir d’huiles végétales, ou de graisse de cuisine recyclée. Ce produit peut bel et bien être utilisé dans les véhicules diesel, car sa composition physique est assez similaire à celle du gazole à base de pétrole, mais il brûle beaucoup plus proprement. Le biodiesel est également beaucoup plus sûr. En cas de déversement il est plus facile pour l’environnement de s’en débarrasser. Le biodiesel pur, appelé B100, peut réduire les émissions de dioxyde de carbone de plus de 75 % par rapport au diesel normal.

LE BIODIESEL EST UN LIQUIDE DONT LA COULEUR VARIE DU DORÉ AU BRUN FONCÉ, EN FONCTION DE LA MATIÈRE PREMIÈRE DE PRODUCTION

Pixabay

Le biodiesel peut être utilisé seul ou mélangé avec du pétrodiesel. De nombreux pays utilisent donc le biodiesel en tant que composant de mélange pour le carburant diesel conventionnel. Par exemple, depuis 2009, jusqu’à 7 % de biodiesel a été ajouté au diesel conventionnel en Allemagne. Les mélanges de biodiesel et de pétrodiesel couramment utilisés comprennent le B2 (20 % de biodiesel, 80 % de pétrodiesel), le B5 (5 % de biodiesel, 95 % de pétrodiesel) ou le B20 (20 % de biodiesel et 80 % de pétrodiesel).

Le principal avantage avec le biogazole est qu’il fabriqué à partir de ressources renouvelables, il est biodégradable et possède de bonnes propriétés lubrifiantes, ce qui est avantageux pour l’utilisation de diesel à faible teneur en soufre. Le biodiesel est le biocarburant qui a, jusqu’à présent, apporté la plus grande contribution au secteur des transports de l’Union européenne. Vers la fin du XXe siècle, un large consensus social s’est dégagé en faveur de l’introduction et de l’expansion de l’offre de biodiesel, considérée comme durable et respectueuse du climat.

Comment est fabriqué le biogazole

Le biodiesel contient principalement de l’huile végétale, de l’huile de cuisson recyclée, des sous-produits agricoles et des graisses animales. Il est dérivé d’un processus chimique où la glycérine est extraite de la graisse végétale ou animale. Ce processus s’appelle la transestérification. À la fin du processus, les deux principaux sous-produits sont séparés en glycérine – qui est également utilisée dans la fabrication des savons – et en esters méthyliques ou biodiesel.

Flickr / Mitra Sahara

Si la matière première utilisée a une teneur élevée en acide, une transestérification catalysée par un acide doit être utilisée pour faire réagir des acides gras avec un alcool afin de produire du biodiesel et de la glycérine. D’autres méthodes, telles que l’utilisation de réacteurs à ultrasons ou de réacteurs supercritiques, sont utilisées pour faire abstraction des catalyseurs chimiques. Plusieurs tentatives et expériences sont en cours pour perfectionner la production de biodiesel, et surtout pour la production d’un produit qui pourrait définitivement remplacer le pétrodiesel.

Les avantages du biodiesel

Pixabay

Le biodiesel a un certain nombre de propriétés bénéfiques. L’avantage principal du biodiesel est qu’il est neutre en carbone. Cela est dû au fait que la nature oléagineuse de ce carburant absorbe le CO2 libéré lors de sa combustion. Une autre caractéristique du biodiesel est qu’il est biodégradable, ce qui signifie qu’il peut se décomposer sous l’exposition d’agents naturels tels que des bactéries. Le biodiesel se dégrade quatre fois plus vite que le diesel conventionnel. Il réduit également la dépendance du pays à l’égard du pétrole importé, renforçant ainsi la sécurité énergétique.

Le biodiesel est la seule forme de carburant de remplacement à avoir satisfait aux exigences d’essais énoncées dans les modifications de 1990 concernant les lois sur la qualité de l’air. Le biodiesel légalement enregistré auprès de l’Environmental Protection Agency est un carburant parfaitement légal destiné à la vente et à la distribution. Le biodiesel peut être utilisé dans les moteurs diesel existants avec peu ou pas de modifications. Il a un effet de solvant et peut libérer du moteur les impuretés susceptibles de s’accumuler sur les parois du réservoir et les tuyaux de stockage de carburant diesel.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de