Cela vous surprendra peut-être, mais à l’origine Batman avait un pistolet et tuait des gens !

une-Batman-2

Batman, l’alter ego de Bruce Wayne, est sans conteste l’un des super-héros les plus populaires et les plus connus dans le monde, et également l’un des plus anciens. Créé par Bill Finger en 1939, l’homme chauve-souris est rapidement devenu un super-héros emblématique, alliant la finesse d’un détective aux capacités physiques d’un combattant émérite, le tout dans un univers sombre. Pourtant, Batman n’a pas toujours été celui que l’on connait aujourd’hui, il a même été très différent…

A la recherche de super-héros après l’improbable succès de Superman, Finger s’inspira beaucoup des détectives à la mode que l’on retrouve dans les polars du cinéma et dans les publications pulps de l’époque pour créer Batman, qui parut à l’origine dans les magazines.

Batman tuait ses ennemis

Batman-tue-ennemis

Si Batman a toujours lutté contre les criminels, il n’hésitait pas au début à les tuer allègrement. Il incarnait alors l’ultime rempart des innocents dans un monde pris de folie et de corruption, et était lui-même alors bien plus sombre et violent. Ceci dit, lorsque le personnage aura droit à son propre comic book trimestriel, il abattra froidement un criminel au fusil. L’éditeur décidera alors que Batman ne devra jamais tuer personne, et ne jamais utiliser un fusil par la suite.

 

Batman n’était pas en conflit avec la police

Batman-police

Si, comme nous l’avons dit, Batman était le défenseur ténébreux d’un monde qu’il l’est plus encore, il n’était pas seul dans sa tâche. Il entretenait d’excellentes relations avec la police de Gotham, qui voyait en lui un soutien inespéré contre une violence dont ils étaient trop souvent les témoins impuissants. Batman deviendra d’ailleurs membre d’honneur du département de police lors du septième numéro du comic book. Ceci dit, cela ne l’empêchait pas de combattre avec férocité la corruption au sein des forces de l’ordre.

 

Batman a eu une période bisounours

Batman-family

Difficile à imaginer, mais avec le Comics Code (initiative mise en place par les éditeurs consistant en un code de bonne conduite censé garantir que les comics ne corrompraient pas l’esprit des jeunes gens, amputant ainsi tout ce qui faisait leur sel) les comics Batman étaient de bien piètre qualité, du milieu des années 1950 jusqu’au milieu des années 1960, à cause de leur style enfantin. On verra ainsi se développer une « bat-famille », avec Batgirl, Batwoman, et même Bat-hound, le chien chauve-souris ! (sic)

 

La relation entre Batman et Robin était infiniment plus ambiguë

batman-and-robin-gay

Si l’on garde bien à l’esprit que les premiers comics Batman ont été écrits dans les années 1940, autant dire un autre univers tant les changements culturels sont énormes entre nos deux époques, il n’y a aucun problème. Mais sinon, on notera que Robin, incarné par Dick Grayson, a été conçu comme le Watson de Bruce, son alter ego, mais également une figure proche qu’il devait protéger comme un fils. Leur relation est donc très intime, plus que celles des Robin qui ont suivi. Et lorsqu’on les regarde avec l’oeil d’aujourd’hui, c’est une relation qui nous fait énormément rire !

 

Le moins qu’on puisse dire c’est que le justicier de Gotham a fait du chemin depuis sa création ! Tantôt kitsch, tantôt SF, tantôt enfantin, il mettra un certain temps à devenir le très sombre mais néanmoins stylé héros que nous connaissons et que nous apprécions aujourd’hui. Il a énormément changé depuis ses origines et on regrette parfois certains aspects qui ont disparu. Et vous, préférez-vous le Batman du début ou celui que nous connaissons aujourd’hui ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux