Des formes de vie ont été trouvées à l’extérieur de la Station spatiale Internationale

La recherche de vie dans l’espace est un sujet qui fascine la communauté scientifique depuis de nombreuses années. Et elle pourrait enfin avoir une réponse positive. Des chercheurs ont découvert des formes de vie à l’extérieur de la Station Spatiale Internationale. Une révélation surprenante mais pas aussi révolutionnaire que l’on pourrait penser.

COMMENT CES BACTÉRIES ONT ÉTÉ DÉCOUVERTES ?

C’est en prélevant des échantillons de la coque de la Station Spatiale Internationale que des cosmonautes russes ont fait cette trouvaille. Avec des cotons-tiges, les chercheurs ont récupéré un échantillon de bactéries installées sur la coque. Les dits échantillons ont par la suite été ramenés sur Terre afin qu’ils puissent être analysés.

Suite à des tests, les scientifiques ont découvert que ces formes de vie microscopiques étaient « absentes lors du lancement du module ISS en 1998 », comme l’a précisé Anton Shkaplerov, cosmonaute travaillant sur cette découverte. Cela signifie donc que les bactéries présentes à l’extérieur de l’ISS proviennent de l’espace et qu’elles ont voyagé jusqu’à arriver sur la surface du module.

DES BACTÉRIES INSTALLÉES SUR L’ISS

Les bactéries sont très coriaces : elles ont survécu dans l’espace et aux changements de températures que connait l’extérieur de la station pouvant aller de 121 ° C sur son côté ensoleillé, à -157 ° C sur son côté obscur, et ce, pendant plusieurs années. Le fait que de nouvelles bactéries se soient installées n’est pas si surprenant même si la question de leur origine se pose.

D’OÙ PROVIENNENT-ELLES ?

Sur ce point, Anton Shkaplerov signale que « l’origine des micro-organismes n’est pas encore totalement confirmée, cependant, il est peu probable qu’il s’agisse de bactéries extraterrestres. Elles sont étudiés et jusqu’à présent, il semble qu’elles soient sans danger. ». Le chercheur émet l’hypothèse que ces bactéries ont été transportées sur l’ISS via les ordinateurs des astronautes, qui étaient contaminées par des bactéries terrestres.

Si la découverte de formes de vies extraterrestres semble écartée, ces bactéries sont une forme de vie trouvée dans l’espace : une preuve qu’il est donc possible de trouver de la vie et qui poussent les scientifiques à continuer les recherches sur le sujet.


Parmi les êtres humains, on ne reconnaît pleinement l’existence que de ceux qu’on aime

— Simone Weil