Décryptez comment J.J. Abrams utilise le marketing viral pour attirer votre attention sur ses oeuvres !

Décryptez comment J.J. Abrams utilise le marketing viral pour attirer votre attention sur ses oeuvres !

De Alias à Star Wars, J.J. Abrams a su convaincre les fans de science-fiction à de nombreuses reprises. Si son talent n’est plus à démontrer, il compte aussi beaucoup sur la communication pour regrouper les spectateurs devant ses oeuvres. Plus qu’une simple publicité, Abrams a fait du marketing viral sa marque de fabrique.

Une a deux fois par an, les geeks et nerds de la terre se réveillent pour préparer la jj-abrams-portraitvenue d’un long métrage propre à la culture populaire et ces dernières années, J.J. Abrams était au centre de toutes les conversations. Il a fait trépigner d’impatience les fans de Star Trek et de Star Wars en gardant le secret sur les plus grosses franchises de l’histoire du cinéma. C’est avec l’aide de sa société de production, Bad Robot, qu’il a minimisé les révélations liées à Star Wars : Le Réveil de la Force et dévoilé les informations à des moments précisément calculés pour assurer le succès en salle de ses oeuvres.

Pour ce faire, il a limité les interviews des acteurs et seul Bad Robot a pu révéler la toute première image liée au film via son compte Twitter. En mai 2015, la société de production a partagé une photo du clap de tournage qui a été retweetée plus de dix mille fois. Évitant autant que possible la réalisation de communiqués, Abrams préfère s’adresser directement aux fans en leur révélant au compte-gouttes les informations, laissant les internautes communiquer à sa place.

clap-star-wars

Evidemment, J.J. Abrams n’en était pas à son coup d’essai avec la promotion de Star Wars : Lost, la série à succès de ABC avait aussi eu droit à une campagne de promotion originale. L’histoire de la série, centrée sur les aventures d’un groupe d’hommes et de femmes sur une île a priori déserte après un crash d’avion, avait été annoncée via différents sites créés pour l’occasion. Oceanic Airlines, la compagnie aérienne utilisée par les protagonistes, avait eu droit à son propre site web. Cette publicité en ligne permet aussi de construire l’histoire des personnages comme ce fut le cas pour Charlie Place, protagoniste pour lequel l’équipe chargée de la communication du show avait aussi créé une page.

 

En 2008, c’est au tour du film Cloverfield réalisé par Matt Reeves de faire parler de lui. Bad Robot, qui produit le film, relaie des faux reportages et laisse des indices aux internautes. Ces derniers se prennent au jeu et une enquête à grande échelle se déroule durant l’année précédant la sortie du film. Quand vient le moment de révéler le premier teaser de Cloverfield, les spectateurs sont prêts et le visionnent plus d’un million de fois. Aucune révélation n’avait pourtant été faite concernant la production du film mais différentes fausses pages avaient été créées sur le net et notamment le site internet d’un fabricant de boisson Slusho, celui d’une entreprise fictive de forage de pétrole et les pages Myspace des personnages. D’autres indices nous font découvrir la ville de New York en état d’alerte ou encore le cris de ce qui semble être un animal marin.

cloverfield-une

Comme prévu par Bad Robot, les internautes et notamment les blogueurs mettent en place tout un réseau pour obtenir les nouvelles informations le plus rapidement possible. Ainsi, le site internet cloverfieldclues.com est créé et mis à jour fréquemment et très vite, on s’aperçoit que les indices ne se contentent pas d’éclairer les fans sur les films à sortir mais qu’ils sont liés à toute la carrière de J.J. Abrams. Le Slusho par exemple, est une boisson gazeuse présente dans Alias, une de ses premières productions télévisuelles. Le producteur s’amuse avec les fans en les laissant lier eux-mêmes les informations.

Evidemment, un tel talent serait gâché s’il n’était pas appliqué à la campagne de jj-abrams-promotion-star-warspromotion du retour de la saga la plus attendue de ces dernières années : Star Wars. Pour le nouvel opus, J.J. Abrams est longtemps resté silencieux mais devant le challenge que représente une telle adaptation, il ne pouvait pas rester éloigné des fans très longtemps. Ainsi, il a révélé au compte-gouttes différentes informations, sans jamais trop en dire. Après la diffusion de photos volées sur le tournage, J.J. Abrams a décidé de nier la présence du Faucon Millenium dans son nouveau film en rédigeant, à la main, un mot à l’intention des internautes. Il demandait à ce que cesse le partage des photos volées ainsi que les déductions ridicules des spectateurs. Ce mot, s’il a pu paraître sérieux à un grand nombre de néophytes, n’a pas trompé les fans de la saga qui ont tout de suite compris le message du réalisateur : le petit bout de papier était posé sur la table de Dejarik, mobilier du Faucon Millenium. Il se servira aussi de la curiosité des fans pour les amener à participer à des projets caritatifs : Force for Change, une campagne devant servir à récolter des fonds pour l’UNICEF, a été tournée sur le plateau de tournage du film, en plein marché faisant penser à Tatooine, la planète d’origine de Luke et Anakin Skywalker.

Si certains peuvent lui reprocher sa façon d’approcher un potentiel spectateur, d’autres saluent la qualité de ses campagnes de promotion. En utilisant différents médias et la curiosité du spectateur, il assure à ses oeuvres un succès certain et plus que tout, la fidélité du fan. Laquelle de ces campagnes vous a le plus marqué ?

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux