12 567 personnes connectées

Afin de préserver l’environnement, la France souhaite bannir les sacs plastique jetables dès 2016

sacs-courses

Les sacs plastique à usage unique sont une source préoccupante de pollution, notamment des océans. Ces emballages salissent les plages et tuent de nombreux animaux marins. Après avoir grandement réduit son utilisation depuis quelques années, le gouvernement français souhaite complètement l’interdire dès le 1er janvier 2016. Une initiative écologique à saluer.

C’est un amendement du gouvernement qui a été voté par les députés durant le mois de juin 2014 qui interdit l’utilisation des sacs plastique à usage unique à partir du 1er janvier 2016. Cette initiative est intervenue dans le cadre d’un projet de loi sur la biodiversité. Pour l’association France Nature Environnement (FNE), c’est « une bonne nouvelle ». Espérons que « cela ne va pas être détricoté immédiatement, car les lobbies sont à l’affût ». En effet, la loi ne passera que si elle est acceptée lors d’un second vote qui aura lieu à l’automne 2014.

Depuis 2002, une convention volontaire a réussi à faire changer les mentalités. Les sacs plastique étaient distribués à hauteur de 10,5 milliards par an ; ce nombre a baissé à 700 millions en 2011. FNE continue : « Mais il y a lieu de poursuivre cette réduction car près de 5 milliards de sacs de caisse en matière plastique à usage unique et plus de 12 milliards de sacs dits « fruits et légumes » sont encore distribués dans les commerces. »

dechetterie

La loi a pour but de se charger également de la consommation importante de ces fameux sacs « fruits et légumes » (en général transparents et incolores). Ceux-ci n’ont jusqu’à aujourd’hui fait l’objet d’aucune mesure visant à diminuer leur consommation et leur production. La proposition prévoit donc de les interdire également et de n’autoriser les sacs à usage unique que s’ils sont compostables et composés d’écomatériaux.

« On pense que l’opinion est prête », explique Benoît Hartmann, porte-parole de FNE, même s’il réclame le passage à « l’étape suivante, c’est-à-dire l’interdiction de tous les sacs jetables », même ceux qui sont biodégradables car ils ont quand même besoin d’être traités dans des composteurs industriels. Même constat pour les sacs oxofragmentables, qui se dégradent seuls, mais laissent des résidus de plastique. Tous ces contenants, même ceux qui sont catalogués écologiques ne le sont pas, d’après FNE. Autant à cause du produit en tant que tel, mais également à cause du fait que les gens pensent qu’ils peuvent jeter ces sacs à la poubelle sans scrupules.

plastique-arbre

tortue-mange

Nous sommes ravis d’apprendre qu’une loi interdira ces sacs plastique très dangereux pour l’environnement et nous espérons qu’elle sera définitivement votée cet automne. A la rédaction, nous admettons avoir pas mal d’efforts à faire pour changer nos habitudes et réduire notre consommation de tous ces emballages. C’est en tout cas une mesure qui sauvera beaucoup d’animaux aquatiques. Etes-vous prêt à vivre dans une société sans sac plastique ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

L’Abbé Pierre avait lancé son appel pour les SDF en 1954. L’interdiction des expulsions en hiver ne sera votée qu’en 1978