12 495 personnes connectées

À quoi ressemblera la maison de vos enfants ?

À quoi ressemblera la maison de vos enfants ?

La maison de demain semble être bien différente de tout ce que l’on a connu jusqu’alors. Indéniablement connectée puisque la robotisation s’installe doucement, elle pourrait surprendre par son savant mélange entre technologie et écologie. Alors, 3D, tactile, intelligente ?… Dans quel genre de maison vivront nos enfants ?

Il n’est pas si loin le temps où les intérieurs des films de science-fiction nous faisaient rêver. Aujourd’hui cette technologie se développe pour être proposée aux citoyens lambda. Il suffit de voir les innovations proposées au salon CES de Las Vegas cette année, pour comprendre l’ampleur des changements. Connexions internet partout dans la maison, parois modulables, musique et lumières automatisées etc.. La robotisation prend le pas sur la mécanisation. Un phénomène qui tend à se déployer en grand d’ici quelques années, proposant alors des maisons 100 % connectées. Côté volumes, les espaces cubiques seront favorisés, donnant des formes extérieures plutôt angulaires. Enfin, les toits plats auront la côte, permettant également d’en profiter comme terrasse.

UNE MAISON BOURRÉE DE NANOTECHNOLOGIE POUR PLUS D’INTELLIGENCE

Nanotechnologie via Depositphotos

LES MATÉRIAUX POURRONT SE MODIFIER EN FONCTION DE LA MÉTÉO

Technologie moléculaire oblige, la maison de demain sera changeante. Incrustée de nanotechnologie, elle sera capable, grâce à la manipulation d’objets et de composants de l’ordre du nanomètre, de modifier sa structure profonde en fonction des éléments extérieurs.

Les matériaux seront aptes à réagir et à se modifier en fonction de la météo, de la région habitée, des attaques d’insectes… Pour exemple, des matériaux inclus dans le bois des charpentes pourront avertir d’une éventuelle intrusion de termites ou champignons dévastateurs. Les vitres deviendront autonettoyantes et réguleront automatiquement la chaleur. L’entreprise Pilington propose déjà ce type de vitrage.

Par ailleurs il sera possible de manipuler les murs pour créer des aménagements, des plans de travail ou tout autre besoin en fonction des envies. Les dits matériaux sont encore en cours de manipulation afin d’obtenir exactement les effets recherchés. Mais il semblerait que cela soit sur la bonne voie. Depuis 2005, la « nanomaison » du futur existe déjà et a été présentée à l’exposition Maisons du Futur à Sidney.

LA MAISON DE DEMAIN SERA ASSURÉMENT UNE « SMART HOME »

Dispositif de maison intelligente via Depositphotos

Fermer les volets, penser à éteindre les chauffages ou la climatisation, faire tourner les machines à laver, éteindre ou allumer les lumières… Toutes ces manipulations sont déjà programmables. La maison connectée offre la possibilité de gérer ces mêmes actions, mais à distance. Vous êtes au travail et avez oublié de fermer la fenêtre de la chambre ? Une simple demande via l’application de votre smartphone et la fenêtre sera automatiquement fermée.

Un homme dans sa salle de bain avec un smartphone via Depositphotos

De même, après une dure journée de travail, vous rêverez de pouvoir plonger dans un bon bain chaud ? Il suffira de vous munir de votre smartphone et de choisir la température de l’eau ainsi que le niveau choisi (vous pourrez même opter pour la version balnéo, aromathérapie, chromothérapie en fonction des modèles de baignoires) avant de programmer votre bain. Vous préférez les douches ? Là encore, grâce à la paroi tactile, vous pourrez changer de station de radio, visionner qui est à votre porte pendant que vous êtes sous l’eau ou même regarder votre émission préférée.

La cuisine, elle aussi, devient interactive, avec une projection d’écran directement sur le plan de travail. Ainsi, plus besoin de TV ni de salir sa tablette en recherchant une recette, elle s’affichera automatiquement près de vous. Cette technologie de projection se retrouvera également dans la salle de projection privée. A vous les films en 3D et 4D directement à domicile.

Projet écoenergétique pour une maison via Depositphotos

Gérer automatiquement l’énergie permettra à tous les foyers de mieux adapter leur consommation et donc, de faire des économies.  Les prises électriques seront capables de mesurer la consommation et vous préviendront lorsque certains équipements seront défectueux. Le compteur électrique deviendra lui aussi intelligent, grâce à Sense, une start-up américaine partenaire d’Engie. En effet, un simple petit appareil viendra se brancher sur le compteur et indiquera quels sont les équipements qui consomment le plus.

GÉRER AUTOMATIQUEMENT L’ÉNERGIE PERMETTRA DE FAIRE DES ÉCONOMIES

D’autres gadgets technologiques y trouveront toute leur place, comme la table basse tactile permettant de poser son verre mais également de pouvoir jouer virtuellement, regarder des photos de vacances ou autres sans bouger de son canapé. Ou encore l’ouverture de porte sans clé, simplement à reconnaissance vocale, faciale ou encore oculaire. Pour faire simple, il suffira d’exiger, la technologie vous secondera.

LES ASSISTANTS PERSONNELS VIRTUELS

Aido, un robot qui assiste les gens dans leur quotidien

Nos enfants seront sûrement secondés par des assistants personnels robotiques. Il faudra ainsi compter sur les robots pour jouer les nounous avec les enfants, préparer les repas et dans certains cas, endosser le rôle de votre concubain(e). Trois géants mondiaux ont déjà propulsé leurs assistants personnels intelligents :  Google avec Google Now, Amazon avec Echo et Apple avec Siri.

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook s’est également donné comme challenge de fabriquer sa propre entité robotique. La concurrence promet d’être rude. Contrôlées par la voix, ces intelligences artificielles seront capables de répondre aux questions, d’ouvrir la porte pour les amis grâce à la reconnaissance faciale et même de faire un rapport complet sur ce qu’il se passe dans toutes les pièces de la maison en votre absence.

AVEC DE TELLES MAISONS, COMMENT ÉVOLUERA L’HUMANITÉ ?

Interface à écran tactile via Depositphotos

L’Homme et plus précisément nos enfants, devront adopter des attitudes de consom’acteurs. En effet, leur rôle sera primordial car de facto, lié à la maison du futur et à sa consommation. D’après les ingénieurs, la nanotechnologie est le salut de la planète car elle permettrait de contenir les excès en matière de pollution et dégradation de la nature. Ainsi, « la » nanotechnologie est devenue « les » nanotechnologies.

« AUJOURD’HUI, LES NANOTECHNOLOGIES […] SONT ASSOCIÉES A DES CRAINTES : NE SONT-ELLES PAS TOXIQUES ? NE RISQUENT-ELLES PAS DE NOUS ÉCHAPPER ? »

Le fait de propulser ce savoir à des plus grandes échelles, sur des bâtiments entiers et des maisons, devrait inverser la tendance. Oui mais… Christian Joachim, pionnier de la manipulation des nanotechnologies rappelle que ces techniques sont encore balbutiantes et trop récentes pour avoir un recul sur l’impact réel qu’elles peuvent avoir non seulement sur l’environnement mais également sur l’Homme. Il semblerait de surcroît que la fabrication de nanomatériaux ne soit pas si propre qu’elle en a l’air.

Nos enfants vivront dans une maison capable de détecter les humeurs, de modifier les habitudes de l’habitant ainsi que sa forme ou encore sa texture en fonction de divers éléments extérieurs. Elle sera véritablement intelligente, presque vivante.