Accueil Monde Société

Une trentaine de pasteurs qui défiaient le coronavirus sont depuis décédés aux États-Unis

Qualifiant le coronavirus de « peste fantôme », ils rassemblaient des centaines de fidèles pour célébrer des offices

Nombreux sont ceux qui doutent encore de la gravité de la pandémie de coronavirus, et ce, malgré le nombre de cas et de décès sans cesse croissant dans de nombreux pays du monde entier. Prendre conscience du sérieux de la situation est pourtant la première étape pour se protéger et protéger les autres. Le cas de ces pasteurs américains qui sont décédés pour avoir minimisé la maladie en est la preuve.

Malgré les difficultés liées à la pandémie, certaines églises réclament un maintien du soutien financier de la part des paroissiens

Une trentaine de pasteurs et autres représentants pentecôtistes sont décédés du coronavirus, après avoir minimisé les ravages de la maladie. Parmi eux, nous pouvons notamment citer l’évêque Gerald Glenn, pasteur de la New Deliverance Evangelistic Church en Virginie. Son décès a officiellement été annoncé par son église et il a été confirmé que cela est dû au coronavirus, selon une vidéo publiée par sa fille Mar-Gerie Crawley. Il est à rappeler que le pasteur Glenn est allé à l’encontre des recommandations des autorités sanitaires qui interdisaient toute forme de rassemblement public.

Dans son sermon du 22 mars, il avait déclaré : « Je crois fermement que Dieu est plus grand que ce virus redouté. » Il a également ajouté qu’il n’avait pas peur de mourir, a rapporté CNN. Le cas du pasteur Glenn est loin d’être un cas isolé, puisque de nombreux autres religieux, dont beaucoup sont localisés dans la Bible Belt, sont également décédés, et de nombreux autres continuent à organiser des cultes. En plus d’inciter aux rassemblements de groupe dans les églises, ces religieux ont également exhorté leurs fidèles à continuer à soutenir financièrement l’Église. Certains d’entre eux ont également affirmé que les guérisons miraculeuses peuvent avoir raison du coronavirus.

— Christin Lola / Shutterstock.com

Malgré le nombre sans cesse croissant de décès, d’autres pasteurs continuent à encourager les rassemblements dans les églises

Quoi qu’il en soit, toutes les églises américaines n’ont pas suivi la voie de la New Deliverance Evangelistic. En effet, un sondage du Religion News Service a révélé que 90 % des congrégations ont fermé leurs églises et ont encouragé leurs fidèles à continuer à prier chez eux. Pour ces personnes qui continuent de prier à la maison, des cultes sont notamment retransmis en direct à la télévision afin qu’elles puissent continuer à recevoir l’enseignement de l’Église.

En revanche, le sondage a également révélé que 20 % des paroissiens interrogés ont dit avoir été incités à assister à des messes à l’église ; et 17 % d’entre eux continuent effectivement à le faire. Parmi ceux qui continuent d’encourager les paroissiens à venir assister à des cultes à l’église, nous pouvons citer le célèbre pasteur pentecôtiste de Floride, Rodney Howard-Browne. Il a fait écho aux sentiments de nombreux pasteurs à travers le pays lorsqu’il a qualifié le nouveau coronavirus de « peste fantôme », a rapporté The Independent.

À cause de ses agissements face à la mise en place de la distanciation sociale, le pasteur Howard-Browne a fini par être arrêté par les forces de l’ordre. Il n’est pas le seul pasteur à avoir été arrêté pour avoir violé les règles de distanciation sociale : c’est également le cas de Tony Spell, pasteur du Life Tabernacle en Louisiane. Ce dernier a notamment été arrêté pour avoir voulu rassembler près de 2000 personnes pour la messe de Pâques, et ce, malgré les interdictions de grands rassemblements dans l’État de la Louisiane.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Invité
Betamax

Ce serait mal vu si je lâche un petit…MDR de circonstance !!!
Ah…implacable karma…

Messenger