Fatigue, anxiété, problèmes digestifs… Découvrez le stress sous toutes ses formes et les solutions pour le vaincre

une-stress-solutions Les types de stress via Shutterstock

Caractérisé par des réponses de l’organisme soumis à des pressions ou des contraintes par son environnement, le stress touche tous les individus à des fréquences plus ou moins différentes. En outre, tout le monde n’est pas soumis au même stress. En effet, il en existe différentes sortes que SooCurious se charge de vous décrire, sans omettre de présenter les solutions efficaces pour vaincre ce fléau.

Tout d’abord, il est important d’établir une distinction entre le stress aigu et le stress chronique. Si le stress aigu, qui se traduit par un phénomène de défense de l’organisme, est vital, le stress chronique rend progressivement malade et peut finir par tuer. Comme l’explique la nutritionniste Charlotte Watts, le stress affecte les personnes de façons très différentes. Certaines sont soumises à un stress qui se caractérise par une sensation de fatigue, d’autres subissent davantage un stress qui affecte les hormones, etc. Pour expliquer convenablement tous ces types de stress, Charlotte a établi une classification des sept types de stress auxquels chacun peut être confronté lorsqu’il se sent tendu. Elle décrit ainsi tous les symptômes propres à chaque type de stress et présente les mesures à adopter pour faire face à la pression.

La réponse au stress

stress-reponse-type
Des solutions existent contre le stress via Shutterstock

Lorsque nous sommes en situation de stress, le corps intensifie ses réponses physiologiques pour contrer ce malaise. L’adrénaline est pompée dans nos muscles pour nous préparer à lutter tandis que le sang se déplace des organes les moins vitaux comme les organes reproductifs et digestifs pour permettre à notre corps de se battre face à l’ennemi. Ceci est le stress normal, sain pourrait-on dire.

Mais lorsque la sensation de stress est prolongée ou lorsque nous ne disposons pas de suffisamment d’heures de sommeil après avoir vécu une situation éprouvante tributaire d’une forte pression, notre corps peut être amené à révéler des symptômes de stress chronique et ceux-ci peuvent se manifester de différentes manières selon les personnes concernées. Par exemple, vous pourriez vous sentir gonflé car votre système digestif souffre du stress depuis un long moment. De la même manière, une femme peut être victime du syndrome prémenstruel (SPM) car son système endocrinien ressent de plus en plus le stress. Les symptômes liés au stress chronique sont nombreux, c’est pourquoi Charlotte Watts a décidé de les répertorier en recueillant les sensations de ses patients. A travers ces symptômes, elle propose des solutions, des modes de vie à adopter pour tenter de combattre le stress sous toutes ses formes.

 

Stressé et aux aguets

stress-enerve-humeur
Le stress provoque des sautes d’humeur via Shutterstock

Ce type de stress vous empêche de vous « mettre sur pause », les symptômes peuvent être les suivants :

– Etre en alerte permanente
– Des réactions rapides aux situations stressantes
– Peu de temps de relaxation et incapacité à se détendre
– Avoir la sensation de devoir sans arrêt répondre à certaines exigences de la vie
– Ne pas se sentir capable de faire face aux sautes d’humeur et à l’irritabilité
– Sensibilité à la lumière, au son et à la foule

En étant constamment stimulé par des sons, des activités ou des lumières, notre système nerveux se doit parfois d’être connecté 24h/24. Il s’agit pour certains d’un véritable facteur de stress qui peut les empêcher de se sentir dans un état normal. Car au bout du compte, cela est épuisant et si elles ne sont pas réglées par de nouvelles mesures adoptées dans le mode de vie, ces perturbations peuvent se transformer en un stress de fatigue (expliqué ci-dessous) et mettre plus de temps à disparaître.

Alors, comment résoudre ce problème ? Tout d’abord, il faut relâcher un peu la pression. Si vous êtes habitué à ignorer les signes de fatigue et de stress, il est temps de commencer à écouter votre corps pour comprendre ses besoin de récupération. Prenez des pauses, dormez plus et commencez la journée conscient que vous devez faire « autant » que possible, pas plus.

stress-pression-sieste
Il ne faut pas hésiter à se reposer via Shutterstock

Dans un second temps, il ne faut pas hésiter à aller marcher en extérieur. Cela atténue naturellement les contraintes qui pèsent sur votre corps. C’est un moyen pour se détendre les épaules et réinitialiser la manière de souffler que le stress peut perturber.

Enfin, pour lutter contre ce stress, il faut prendre du magnésium en mangeant des aliments qui en sont riches. Notre capacité à calmer et à réguler l’humeur repose sur le magnésium que le stress consomme rapidement. Les insuffisances peuvent augmenter la sensation d’anxiété, l’insomnie, les maux de tête, les crampes musculaires, la dépression, la fatigue, les crises de panique et les problèmes liés à la glycémie. Les meilleures sources alimentaires de magnésium sont les légumes tels que les carottes, les patates, l’avocat et le chou-fleur mais aussi le poisson, le soja et le persil.

 

Stressé et fatigué

stress-pression-fatigue
La fatigue et le stress via Shutterstock

Les symptômes et les signes de ce type de stress sont :

– La sensation de fatigue
– Un recours accru au sucre ou à des stimulants énergétiques
– Se sentir dans le flou
– Etre épuisé dans la soirée
– Sensation de froid et de lenteur
– Trouble du sommeil
– Rétention d’eau

Beaucoup de personnes passent du premier type de stress décrit à celui-ci, même au cours d’une journée. Des années à être constamment en alerte peuvent amener à basculer dans une lourde sensation de fatigue où l’énergie diminue et le métabolisme ralentit. De plus, le gain de poids devient une réelle menace. Plusieurs années sous haute influence des hormones de stress peuvent entrainer des complications qui ne vous permettent plus de créer de l’énergie sans sucre ou stimulants.

Pour résoudre ce problème, il faut mettre fin à la consommation de stimulants. Cela peut sembler difficile pour vaincre le stress mais le sucre, le café, l’alcool ou les cigarettes ne sont pas des stimulants permettant de réduire le stress à long terme. Au contraire, ils appauvrissent les nutriments avec lesquels votre corps et votre cerveau créent de l’énergie.

stress-cafe-stimulant
Diminuer sa consommation de stimulants via Shutterstock

Ensuite, il peut être efficace de prendre un petit déjeuner de protéines. Ce dernier permet de soutenir les glandes surrénales ainsi que le sucre présent dans le sang. Des oeufs, du saumon fumé, des noix, du yaourt, du fromage sont d’excellents exemples d’aliments riches.

Enfin, il faut continuer à se déplacer. Ne pas se contenter de petites séances d’exercice puisque ce type de stress se caractérise souvent par une sensation de froid. Or, ce symptôme peut être le signe que la thyroïde ne fonctionne pas correctement. Des études montrent que le muscle se décompose rapidement sans mouvement et le métabolisme ralentit quand il estime que la production d’énergie n’est pas nécessaire. Se lever de votre bureau toutes les heures peut suffire à empêcher la stagnation et la lenteur.

 

Stressé et frileux

stress-froid-pression
Le stress et le froid via Shutterstock

Les symptômes de ce type de stress sont les suivants :

– Se réveiller sans avoir l’impression que le sommeil fut réparateur
– Perte d’énergie
– Réduction de l’ouïe
– Sensation de froid plus élevée que la moyenne
– Rétention hydrique et mauvaise circulation
– Amincissement et perte des cheveux et des sourcils
– Sentiment de démotivation et incapacité à se concentrer
Hypothyroïdie

Le stress chronique envoie un signe pour enclencher le mécanisme de survie en vue de conserver l’énergie pour une éventuelle action.

Pour résoudre ce problème, il faut tout d’abord éviter le sucre. En effet, la fonction thyroïdienne peut être impactée en raison de problèmes de sucre dans le sang. C’est pourquoi il est nécessaire de ne pas abuser de produits riches en glucides mais plutôt de privilégier les protéines et les repas de qualité. Ensuite, il est important de faire de l’exercice, là encore, en extérieur pour stimuler la sécrétion d’hormones thyroïdiennes. Le faire en extérieur permet d’augmenter la thermogenèse (production de chaleur de l’organisme) et renforce votre métabolisme. Enfin, une méthode étonnante consisterait à pratiquer le yoga ou, au moins, de faire des poses telle que le pont (tête en bas). C’est un excellent moyen de favoriser la circulation sanguine et l’apport d’oxygène et de nutriments pour la thyroïde, tout en encourageant l’apaisement de soi.

 

Stressé et pléthorique

stress-maux-ventre
Le stress peut provoquer des maux de ventre via Shutterstock

Les symptômes et les signes de ce type de stress sont les suivants :

– Ballonnements et/ou gaz après avoir mangé
Syndrome de l’intestin irritable
– Sensibilité alimentaire
– Constipation et/ou diarrhée
– Maux de tête
– Mauvaise digestion et selles de couleur pâle
– Usage fréquent de médicaments tels que les anti-inflammatoires, antibiotiques…

Le stress a tendance à faire baisser les bactéries intestinales pourtant bénéfiques. Cela peut entraîner des complications comme une inflammation, de l’asthme, de l’eczéma et de l’arthrite. La réaction face au stress détourne l’énergie vers le cerveau et les muscles, loin de l’intestin donc. Ce type de stress, lorsqu’il est chronique, peut provoquer un spasme ou une constriction des muscles de l’intestin et entrainer des cycles de diarrhées et de constipation témoignant de la recherche d’équilibre de la part de l’intestin.

Ce type de stress peut se soigner en prenant des probiotiques de qualité utiles pour contrer les problèmes d’intestin notamment. Vous pouvez également prendre des prébiotiques à travers des aliments comme les légumes et principalement les aliments qui ont les plus hauts niveaux de prébiotiques tels que les kiwis, les bananes, la chicorée, les topinambours, les oignons et les poireaux. Enfin, il faut manger tranquillement en mâchant les aliments. C’est le meilleur moyen pour mieux digérer et éviter les intolérances alimentaires. Cela permet également de renforcer les signaux du cerveau qui vous indiquent quand vous avez trop mangé.

 

Stressé et malade

stress-pression-rhume
Le stress peut engendrer des maladies via Shutterstock

Il s’agit d’une nouvelle forme de stress qui se manifeste principalement par les signes et symptômes suivants :

– Rhumes, eczéma, arthrite ou psoriasis
– Infections fréquentes, notamment au niveau des oreilles, du nez et de la gorge
– Syndrome de l’intestin irritable et autres problèmes digestifs
– Ballonnements, rétention d’eau, variations du poids
– Usage fréquent de médicaments
– Ostéoporose, maladies cardiaques, problèmes articulaires
– Maladies auto-immunes telles que la sclérose en plaques, le diabète, le lupus

Le stress et les mauvaises habitudes alimentaires peuvent déclencher une cascade d’inflammations au niveau des tissus et des vaisseaux sanguins.

Pour contrer ces problèmes, il est important de réduire sa consommation de sucre. En effet, les inflammations peuvent se déclencher en réponse à un trop plein de sucre et de stress. Cela contribue au vieillissement des cellules dans le corps (y compris les cellules de la peau). Vous pouvez aussi prendre des antioxydants pour contrer les effets nuisibles du stress en mangeant beaucoup de légumes, de noix, de graines et de fruits ainsi qu’en buvant du thé ou du vin rouge. Il faut également augmenter sa consommation d’amidon que l’on trouve dans beaucoup d’aliments.

 

Stressé et démotivé

stress-pression-demotivation
Le manque de motivation est un symptôme lié au stress via Shutterstock

Les symptômes de ce sixième type de stress sont les suivants :

– Manque de motivation
– Tendance à la dépression
– Sentiment d’être moins positif qu’avant
– Consommation de sucre et de glucides pour se réconforter
– Trouble affectif saisonnier
– Grignotage de nuit

Le stress rend la chimie du cerveau très active. On constate en effet une augmentation de la dopamine et de la sérotonine qui peut engendrer des complications telles que des sautes d’humeur ou une dépendance aux aliments sucrés, elle-même responsable d’une potentielle prise de poids.

Pour contrer les effets de ce type de stress, l’acide docosahexaénoïque (DHA), qui est un acide gras polyinsaturé oméga-3, peut être une solution efficace. Cet acide est principalement présent dans les poissons comme le saumon ou le maquereau. Il est réputé comme essentiel pour réguler les niveaux de dopamine et de sérotonine. Un faible niveau de dopamine et de sérotonine est lié à des problèmes de santé mentale. C’est pourquoi il est important de manger du poisson gras deux à trois fois par semaine ou de consommer des algues riches en DHA si vous êtes végétarien ou végétalien.

Les effets nuisibles peuvent également être évités par un renforcement du niveau des beta-endorphines, ou opioïdes. Les beta-endorphines sont produites en réaction au rire, à la musique, à la socialisation ou encore au sexe. Enfin, les conseils sont les mêmes que ceux exposés pour le type de stress précédent. Même si vous n’avez pas les mêmes symptômes, il existe une réelle connexion cerveau-intestin.

 

Stress et hormones

stress-pression-femme
Le stress peut entraîner des problèmes hormonaux via Shutterstock

Les symptômes liés à ce type de stress sont les suivants :

– Syndrome prémenstruel
– Problèmes d’hormones féminines (fibrome, endométriose…)
– Ménopause
– Problèmes de fertilité
– Irritabilité (pleurs, pensées négatives)

Les glandes surrénales (situées juste en dessous des reins) influent directement sur l’oestrogène et la progestérone. Lorsque les taux sont déséquilibrés, le stress s’installe, les règles sont douloureuses et d’autres symptômes hormonaux peuvent apparaître. Ce type de stress peut également conduire à une prise de poids, au niveau des hanches et des cuisses notamment.

Pour vaincre les symptômes relatifs à ce stress, il faut éviter de boire de l’alcool. En effet, l’alcool peut aggraver les effets liés au syndrome prémenstruel. Il faut également consommer des aliments non organiques qui sont certes plus chers mais qui en valent la peine. Enfin, il faut éviter les produits à base de soja tels que le tamari, le miso, le tempeh et le natto qui influent sur la santé de la femme.

Ces informations sur le stress sont très utiles pour comprendre la manière dont celui-ci agit sur notre métabolisme. Après tout, le stress touche tout le monde de manière différente, c’est pourquoi tous ces conseils sont bons à prendre. Êtes-vous du genre à stresser rapidement ou faites-vous partie de ceux qui restent calmes et sereins en toute situation ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux