Pfizer teste une pilule contre le Covid-19

Elle pourrait faciliter la distribution du vaccin dans le monde

— Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

Si la production des vaccins contre le Covid-19 constitue actuellement la principale préoccupation de nombreuses industries pharmaceutiques, certaines d’entre elles déploient également des efforts pour développer des médicaments pour guérir cette maladie. C’est le cas de Pfizer qui a annoncé l’entrée en essai clinique d’une pilule antivirale contre le coronavirus.

Un médicament très prometteur qui pourrait être efficace même contre les variants

Actuellement connu pour être l’un des pionniers des vaccins pour lutter contre le Covid-19, Pfizer veut continuer sur sa lancée et figurer parmi les premiers à produire des médicaments antiviraux contre la maladie. En effet, Albert Bourla, PDG de Pfizer, a récemment annoncé que l’entreprise pharmaceutique est en cours de développement d’un médicament oral pour traiter les symptômes du Covid-19. Se montrant particulièrement optimiste, il a annoncé à CNBC que cette nouvelle thérapie antivirale pourrait être disponible auprès du public d’ici la fin de l’année.

Si la pilule antivirale vient tout juste d’entrer en phase un des essais cliniques, les chercheurs de Pfizer sont confiants, et ils pensent que le médicament devrait être efficace, même contre les variants du SARS-CoV-2. Dans un communiqué de presse, Pfizer a déclaré que ces essais étaient actuellement effectués aux États-Unis auprès de volontaires adultes en bonne santé. Dans le communiqué, l’entreprise a également expliqué que son médicament est à base d’inhibiteurs de protéase, des molécules qui se lient à la protéase (l’enzyme virale d’un virus), permettant ainsi d’empêcher le virus de se répliquer.

À noter que des médicaments se basant sur le même principe se sont déjà avérés efficaces contre d’autres maladies, comme l’hépatite C et le VIH. Si les tests arrivent à passer avec succès les essais cliniques et si les autorités sanitaires autorisent son déploiement, ce serait un grand pas dans la lutte contre la pandémie, dans la mesure où ce traitement par voie orale ne nécessitera pas d’hospitalisation et ne posera pas de problème logistique majeur, comme c’est actuellement le cas pour les vaccins. Par ailleurs, la prise de ce médicament ne nécessitera pas d’hospitalisation. À noter qu’en parallèle avec cette pilule antivirale, Pfizer développe également un médicament antiviral intraveineux pour le Covid-19, réservé aux patients à l’hôpital.

— Javidestock / Shutterstock.com

Un médicament qui pourrait changer la donne dans la lutte contre le Covid-19

Dans son communiqué, Pfizer a également souligné l’importance de développer des médicaments contre le Covid-19. Les responsables de l’entreprise ont notamment expliqué que la lutte préventive avec les vaccins n’était pas suffisante, surtout face à l’apparition de nouveaux variants. « Lutter contre la pandémie de Covid-19 nécessite à la fois une prévention par vaccin et un traitement ciblé pour ceux qui contractent le virus. Compte tenu de la façon dont le SARS-CoV-2 mute et de l’impact mondial continu du Covid-19, il semble probable qu’il sera essentiel d’avoir accès à des options thérapeutiques à la fois maintenant et au-delà de la pandémie », a expliqué Mikael Dolsten, directeur scientifique de Pfizer.

Même si Pfizer déploie ainsi beaucoup d’efforts pour son médicament antiviral, la vaccination reste au cœur de ses préoccupations. En effet, l’entreprise continue actuellement les tests sur son vaccin afin que ce dernier puisse notamment être inoculé chez les enfants âgés de 6 mois à 11 ans. En parallèle, l’entreprise attend également le feu vert des autorités sanitaires américaines pour vacciner les enfants âgés de 12 à 15 ans, dans la mesure où des études ont montré que le vaccin Pfizer est efficace et sans danger pour cette tranche d’âge.

COMMENTEZ

  S’abonner  
Notifier de
Messenger
wpDiscuz