Le petit déjeuner est-il vraiment le repas le plus important de la journée ?

On dit souvent qu’un bon petit déjeuner est essentiel pour bien commencer la journée. Mais est-il réellement le repas le plus important de celle-ci ? Beaucoup d’études prônent en effet une collation équilibrée en se levant de bon matin. Pourtant, il se pourrait bien que le petit déjeuner ne soit pas si indispensable que ce que l’on a tendance à croire. SooCurious vous dit tout sur ce repas du matin.

Le petit déjeuner indispensable, un mythe ?

petit-dejeuner
Un petit déjeuner plein de vitamines via Shutterstock

On a souvent tendance à croire que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. En effet, selon les croyances populaires, le petit déjeuner va sans conteste avec un mode de vie sain. De nombreuses études scientifiques ont « démontré » que ce repas, lorsqu’il est équilibré, est bénéfique pour notre santé.

Pourtant, Cynthia Graber et Nicola Twilley, deux journalistes qui tiennent le site Gastropod, se sont penchés sur la question en interrogeant une nutritionniste, P.K. Newby. D’après la spécialiste, jusque-là, la plupart des études qui ont été faites sur le petit déjeuner ont été des études d’observation. En d’autres termes, les scientifiques ont suivi des groupes de personnes et en ont tiré des conclusions. Ainsi le résultat pouvait indiquer que les personnes qui petit-déjeunaient, perdaient du poids ou en tout cas le maintenaient. Mais ces observations ne tenaient pas forcément compte de certains facteurs qui auraient pu eux aussi jouer un rôle sur cette perte de poids. Une conclusion qui semble donc un peu précipitée pour la nutritionniste qui explique que des dizaines de variables n’ont pas été prises en compte par les auteurs de certaines études. En soi, les papiers qui jusque-là déclaraient qu’un petit déjeuner permettait de garder la ligne, tout en étant un pilier fondamental d’une vie saine, n’étaient peut-être pas toujours dans le vrai.

 

Le petit déjeuner, à prendre ou à laisser ? 

un-bol-de-cereale
Un bol de céréales via Shutterstock

Depuis, d’autres études ont voulu plus sérieusement déterminer les bienfaits d’un petit déjeuner. Ainsi, un groupe de chercheurs de l’Alabama a mené une étude (plus rigoureuse) regroupant 300 participants. Certains devaient sauter le petit déjeuner, d’autres veiller à bien le prendre chaque matin et les autres gardaient leurs habitudes alimentaires. Au bout de 16 semaines, les scientifiques n’ont constaté aucune différence dans la perte de poids entre les trois groupes. A l’université Cornell, une autre étude se déroulant dans un cadre contrôlé a montré que les personnes qui sautaient ce repas consommaient moins de calories à la fin de la journée par rapport aux autres. Puis une petite étude faite à l’université de Bath a pu faire la même constatation mais en ajoutant le fait qu’il semblerait que ces mêmes individus dépensaient ensuite moins d’énergie. Une sorte d’autorégulation du corps.

En d’autres termes, nos organismes semblent capables de savoir si oui ou non nous avons besoin d’un petit déjeuner, donc si vous n’avez pas faim le matin, « il n’y a pas de mal à sauter le petit déjeuner, en tout cas en termes de régulation de poids » d’après la nutritionniste. Prendre ou non un petit déjeuner n’aurait pas vraiment de conséquences sur notre poids. Ce qui compte vraiment c’est « ce que vous mangez, pas quand vous le mangez ». Il faut savoir ce qu’il vous faut au petit déjeuner, et bien sûr manger équilibré. Si vous décidez de prendre un beignet, un muffin ou une autre pâtisserie seulement pour manger quelque chose le matin, c’est bien pire que de ne rien manger. Donc le petit déjeuner : oui… si vous voulez le prendre (ne vous forcez pas, si vous n’en voulez pas), si vous mangez sainement et équilibré (comme pour n’importe quel repas) et bien sûr sans vous presser. Ne culpabilisez pas si vous n’avez pas faim, votre corps ne réclame pas de nourriture, ne mangez pas, car vous forcer à manger ne sert à rien.

 

Le café, partenaire essentiel de vos matins ?

un-cafe-de-bon-matin
Un bon café via Shutterstock

Pour la scientifique, il est clair que c’est ce que vous mangez qui compte pas quand. Mais qu’en est-il de ce que vous buvez ? Eh bien, pour votre tasse de café ce qui est important c’est justement à quel moment que vous la buvez ! Steven Miller est un étudiant en doctorat de chronopharmacologie à l’université Uniformed Services of the Health Sciences. Le jeune scientifique travaille plus particulièrement sur un élément que nous connaissons bien : la caféine, et son effet stimulant sur le cerveau.

Pour mieux comprendre les propos de Steven, il faut comprendre certains termes. Le cortisol, tout d’abord. Il s’agit de l’hormone du stress, qui vous fait vous sentir alerte et plein d’énergie. Pour une personne qui occupe un emploi (avec des horaires « normaux ») et qui a un sommeil régulier chaque nuit, le pic de cortisol se produit entre 8h et 9h du matin environ. D’après Miller, la majorité des gens n’ont donc pas besoin de caféine pour leur donner du peps le matin, puisqu’ils sont naturellement alertes grâce à cette hormone qui se libère en grande quantité. Ainsi, boire du café à un moment où vous êtes déjà plein d’énergie, pourrait masquer en quelque sorte les effets de cette hormone naturelle, dès lors, vous aurez besoin d’une quantité de plus en plus grande de cette « drogue » pour obtenir un effet semblable.

Pourtant, le café n’est pas non plus à éviter… En effet, Miller recommande de prendre cette tasse (qui pour beaucoup est un rayon de soleil au boulot) vers 9h30 lorsque le niveau de cortisol commence à chuter. Bien sûr, les conseils du scientifique sont à prendre avec des pincettes, lui-même est conscient que ces estimations ne sont pas vraies pour tout le monde. La production de cortisol peut être régulée différemment selon chaque personne. Ainsi les individus travaillant la nuit n’auront, bien entendu, pas un pic vers 8-9h. La preuve : le jeune chercheur est le premier à ne pas suivre ses conseils : il carbure littéralement à la caféine puisqu’il ne dort que très peu et qu’il a des horaires très irréguliers.

 

Le jus de fruits, pour bien commencer la journée ?

une-parfait-petit-dejeuner
Un gros petit déjeuner via Shutterstock

Le jus de fruits est semble-t-il un allié de taille pour bien commencer la journée. Une sorte de gain d’énergie instantané qui conquiert petits et grands. Pourtant, au même titre que les céréales sucrées, les muffins ou le pain blanc, le jus de fruits est « rapidement métabolisé » explique la nutritionniste. « Ces aliments conduisent à un pic de sucre et d’insuline avant de se dissiper. Et puis très vite, pendant un court laps de temps, vous avez faim. Cela peut alors conduire à la suralimentation et à un gain de poids », précise-t-elle. Elle ajoute qu' »il y a aussi des conséquences sur la santé à long terme » : les régimes riches en glucides raffinés sont un facteur de risque pour développer un diabète de type 2 ou des maladies cardiovasculaires.

Mais attention ! Cela ne veut pas dire… fini les jus ! Au contraire, les jus doivent bien sûr accompagner nos petits déjeuners mais avec bien d’autres aliments. Ainsi, Newby rappelle que le petit déjeuner est un repas comme les autres ! Dans notre vision du petit déjeuner traditionnel, on omet souvent les légumes, les graisses saines, les noix, les haricots… Pourtant, un repas équilibré n’est-il pas censé être justement équilibré ? On sait éperdument ce dont est fait un repas équilibré au déjeuner ou au dîner alors, d’après elle, il faut tout simplement faire de même avec un petit déjeuner.

 

Des petits déjeuners et des hommes

un-petit-dejeuner-en-famille
Un petit déjeuner en famille via Shutterstock

Dans le monde entier, les petits déjeuners se constituent de choses diverses et variées. Ce repas est le premier à changer dans les ménages immigrés, d’après la journaliste Malia Wollan. En quelque sorte, lorsqu’on arrive dans un nouvel environnement on a tendance à adopter les habitudes du petit déjeuner du pays. Les aliments de ce repas du matin sont, aux Etats-Unis, directement liés à l’économie du pays, à son industrialisation. A chaque innovation, le régime alimentaire américain change. De même en France, le repas du matin a évolué au cours des siècles. Et non, les Françaises n’ont pas toujours mangé des croissants. Le petit déjeuner de type continental est un repas plutôt sucré accompagné d’une boisson chaude, de tartines, parfois de viennoiseries. A l’opposé, les breakfast à l’anglaise sont plus copieux : tranches de bacon, oeufs, pommes de terre et bien sûr le fameux thé ! Tous ces petits déjeuners ont leurs avantages et leurs limites… Finalement au petit déjeuner, l’essentiel est de prendre le temps d’une collation pour se réveiller tranquillement. En famille, entre amis, entre colocataires ou entre collègues, l’essentiel est de partager un bon moment à l’heure du petit déjeuner ;).

 

Le petit déjeuner est un repas certes important mais pas indispensable. Malgré cela, à la rédaction, on ne fait pas l’impasse sur une bonne collation dès le matin. Et si vous appréciez autant que nous le premier repas de la journée, nous vous proposons de découvrir ce qui se mange aux quatre coins du monde. Et vous, pouvez-vous commencer une journée sans prendre un bon petit déjeuner ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux