<

En Norvège, le tri et le recyclage des déchets sont une priorité. Résultat ? 97 % des bouteilles en plastique sont recyclées. Ce chiffre épatant est rendu possible par une recette redoutablement efficace, qui unit politiques, habitants et industriels. Explications.

La Norvège, un exemple pour tous

S’il y a bien une chose qui a marqué le monde entier au Forum économique mondial en janvier, il s’agit de la jeune suédoise Greta Thunberg, et de son cri d’alarme. La situation mondiale est, en effet, très inquiétante sur le plan environnemental. À Davos, des chiffres affolants ont été communiqués : seulement 14 % des emballages plastiques produits sont recyclés, et 8 millions de tonnes de plastique finissent chaque année dans nos océans. 

Face à ce fléau mondial, certains attendent et laissent proliférer le plastique sans aucune législation précise. D’autres agissent et trouvent des solutions efficaces. C’est le cas de la Norvège, mise une nouvelle fois à l’honneur grâce à sa conscience écologique remarquable. Le pays a, en effet, le mérite de recycler la quasi-totalité de ses bouteilles en plastique, 97 % pour être exact. Pour y parvenir, la Norvège a mis en place un principe simple qui met tout le monde d’accord.

À titre de comparaison, la France recycle 60 % de ses bouteilles en plastique. Un chiffre inquiétant car le pays est le premier producteur au monde d’eau en bouteille.

Quelle est la méthode de la Norvège ?

La Norvège a décidé d’instaurer une taxe évolutive pour tous les industriels qui fabriquent des bouteilles en plastique. S’ils les recyclent, leur taxe baisse significativement. Elle peut même être totalement supprimée si 95 % des bouteilles sont recyclées. En revanche, si rien n’est fait, la taxe augmente considérablement. 

Ensuite, un système de consigne a été généralisé dans le pays. Lorsque les locaux achètent une bouteille, ils paient ce qu’on appelle une consigne. Et ils peuvent récupérer leur argent seulement après avoir rendu la bouteille vidée. Les bouteilles ramassées peuvent ensuite être triées et recyclées… jusqu’à 50 fois !

L’argument utilisé pour inciter au recyclage est donc l’argent, même si le principal combat reste d’éveiller les consciences sur l’environnement et non le portefeuille… Quoi qu’il en soit, le recyclage norvégien semble très bien fonctionner avec cette méthode. 1 % des bouteilles en plastique du pays finissent dans l’environnement, et peu d’autres nations peuvent se vanter d’un taux aussi bas.

Cette méthode inspire d’ailleurs d’autres pays à travers le monde, comme l’Australie, le Royaume-Uni et la Chine qui pensent à l’appliquer également. Pensez-vous que motiver le recyclage par l’argent est une bonne solution ?

COMMENTEZ
12

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
10 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
3 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
10 Auteurs du commentaire
nanouans vos articles ::::::jmsArraialcheruel Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
TitYv
Invité
TitYv

Il y a longtemps que je prône une telle solution. Ca marche très bien ici en Belgique avec les bouteilles en verre, et on n’en retrouve pratiquement aucune dans la nature, alors que les canettes et bouteilles plastiques, c’est une épidémie catastrophique qui envahit tout. Qu’attendent donc nos politiques pour… Lire la suite »

Jms
Invité
Jms

Quel bel exemple la Norvège ! qui s’achète une bonne conscience a peu de frais. N’oublions pas que c’est aussi le 7eme pollueur de la planète grâce à ses exportations de pétrole !!!