L’isolant écologique conçu par les chercheurs — © Karl Bachl GmbH & Co. KG

Afin de lutter contre la pollution plastique, qui constitue aujourd’hui un enjeu environnemental majeur, des chercheurs allemands ont conçu un matériau isolant à base de maïs.

Une mousse isolante biodégradable

La mousse de polystyrène expansé représente un matériau problématique : bon marché et légère, celle-ci se révèle cependant non biodégradable et difficile à recycler. Des chercheurs de l’université de Göttingen, en Allemagne, ont récemment développé une alternative écologique assez surprenante à cette dernière, dont le principal ingrédient s’avère littéralement être… du pop-corn.

Le professeur Alireza Kharazipour a eu cette idée il y a plus de dix ans, lorsqu’il a acheté un sachet de pop-corn dans un cinéma. Depuis lors, son équipe a mis au point une méthode permettant d’utiliser ce produit dans une mousse peu coûteuse, biodégradable, renouvelable et présentant des propriétés similaires au polystyrène.

Le processus de production débute par le broyage mécanique des grains de maïs en granules, puis l’utilisation de vapeur sous pression pour les faire gonfler (ou « éclater »). Dans un second temps, un agent de liaison dérivé d’une protéine végétale est mélangé aux granules et l’ensemble pressé dans un moule. Une fois l’agent de liaison durci, la feuille, le bloc ou tout autre élément résultant est retiré du moule et prêt à être utilisé.

— Rokas Tenys / Shutterstock.com

Des caractéristiques intéressantes

Selon les chercheurs, la mousse absorbe mieux la chaleur que le polystyrène expansé, s’avère beaucoup moins inflammable et peut être compostée, déchiquetée, utilisée pour produire du biogaz ou même comme nourriture pour animaux une fois mise au rebut. En outre, les grains de maïs et autres déchets issus de cette industrie, tels que les épis brisés, peuvent être utilisés dans sa production.

La technologie a récemment été cédée sous licence au groupe allemand Bachl, qui va la commercialiser en tant que matériau d’isolation pour les bâtiments. Parmi les autres applications possibles de la mousse de pop-corn, l’équipe cite les emballages protecteurs et isolants, les composants d’équipements sportifs et les pièces automobiles légères.

« Il s’agit de notre contribution, en tant que scientifiques, pour un environnement propre, exempt de produits à base de plastique », conclut Kharazipour.

3
COMMENTEZ

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Alain Gillaresjean-Claude METENIER Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Alain Gillares
Invité
Alain Gillares

IL FAUDRA FAIRE ENCORE PLUS ATTENTION AUX RONGEURS
Qui déjà ,se regalent avec celui dérivé du pétrole.

jean-Claude METENIER
Invité
jean-Claude METENIER

Très bien mais imagine-t- on les quantités d’eau nécessaires aux plantations de maïs ?

Alain Gillares
Invité
Alain Gillares

Très juste Jean-Claude!