Image d’illustration — Olena Yakobchuk / Shutterstock.com

Chez les garçons, la puberté survient généralement entre dix et quinze ans. C’est donc avec une grande perplexité que les médecins ont abordé le cas de ce petit garçon qui a atteint la puberté à l’âge de deux ans après avoir été exposé au gel de testostérone de son père.

Des signes de puberté très inquiétants chez un petit garçon de deux ans

La puberté est souvent considérée comme un âge ingrat, mais il s’agit pourtant d’une phase obligatoire de la vie pendant laquelle le corps d’un enfant passe à celui d’un adulte. Autrement dit, c’est le moment de la vie de votre enfant où il subit les changements physiques nécessaires pour atteindre la maturité sexuelle et être capable de se reproduire. Des hormones spéciales sont produites et libérées durant cette phase, et cela déclenche les signes de la puberté, comme l’apparition des poils pubiens, l’acné ou le changement de la voix.

Si la puberté est généralement plus précoce chez les filles, elle se déroule généralement entre l’âge de 10 et 15 ans chez les garçons. Le cas de ce petit garçon de 2 ans est donc exceptionnel, car il a déjà commencé à montrer divers signes de la puberté. Il a notamment commencé à avoir des poils pubiens, les parties génitales et la musculature plus développées. Face à ces signes de puberté anormaux chez un si jeune enfant, sa mère l’a amené voir des médecins.

« Je savais que ce n’était pas normal. Il avait des érections massives et soutenues, et sa taille et son poids étaient hors du commun. Il pesait 12 kilogrammes à l’âge d’un an et a pris plus de 0,9 kilogramme tous les mois entre 12 et 18 mois. Ce n’était pas de la graisse, juste du muscle », a déclaré Erica Brownsell, la mère de l’enfant, à Insider. Dans un premier temps, les médecins n’ont pas su expliquer l’étrange phénomène qui modifiait le corps du jeune garçon. « C’était très effrayant. Personne ne semblait savoir ce qui se passait », a expliqué Mme Brownsell.

Un problème lié à une contamination de l’environnement de l’enfant

Finalement, il a été conclu qu’il ne s’agissait pas d’un cas naturel de puberté très précoce. En effet, cela s’est produit car l’environnement du petit garçon était contaminé. Il a notamment été en contact avec du gel de testostérone appartenant à son père. Après avoir fait passer plusieurs tests au petit garçon, il a été constaté qu’il avait un taux anormalement élevé de testostérone dans le corps. Les médecins ont également conclu que les causes courantes de cette affection – comme des problèmes du système endocrinien ou une maladie congénitale – étaient à exclure.

Finalement, un médecin a expliqué que cela pourrait être lié à l’exposition à des traitements artificiels de testostérone. Il s’est avéré que le père du garçon est né avec une affection testiculaire complexe et utilisait du gel de testostérone sur sa peau tous les jours depuis plusieurs années. Il est ainsi probable que ce gel ait contaminé l’enfant à chaque contact étroit avec son père. Les parents de l’enfant ont été choqués par ce constat, et le père a notamment décidé d’arrêter l’usage de gel de testostérone en faveur d’injections de testostérone. En ce qui concerne la santé de l’enfant, les médecins ont expliqué que cela reviendrait à la normale avec le temps.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments