Les hommes et les femmes ont-ils le même cœur ?

Les hommes et les femmes ont-ils le même cœur ?

A l’extérieur, les signes distinctifs entre hommes et femmes sont visibles. Mais qu’en est-il à l’intérieur ? Nous savons déjà qu’il existe une différence de taille entre certains organes vitaux et certains os. Mais qu’en est-il du principal muscle humain : le cœur ? Certaines études affirment que le cœur masculin est différent du cœur féminin. Qu’en est-il réellement ?

La plupart des études cardiologiques sont menées sur des sujets masculins : résistance cardiaque, exercice physique etc. Si le cœur d’un homme est formé de la même manière que celui d’une femme, les corps, les forces et les résistances sont eux pourtant bien différents. Or, depuis toujours, la science a cru à tort que les maladies cardiaques féminines et masculines se soignaient de la même façon.

DES SIGNES DISTINCTIFS AVÉRÉS

Anatomiquement parlant, le cœur des hommes et des femmes est semblable. Néanmoins, il existe bel et bien quelques différences. La première concerne la taille et le poids : celui de la femme étant à peine plus petit et moins lourd (250 g contre 300 g pour les hommes).

LE CŒUR DES FEMMES EST UN TOUT PETIT PEU PLUS PETIT QUE CELUI DES HOMMES

Une autre différence a été remarquée au niveau des artères. Celles-ci sont plus fines chez les sujets féminins. De même, un cœur féminin battra plus rapidement qu’un cœur masculin : respectivement 78-82 pulsations pour la femme contre 70-72 pour l’homme.

UN VIEILLISSEMENT DIFFÉRENT

Après avoir mené une étude sur 3000 adultes sains, les chercheurs américains ont dévoilé leurs résultats dans le magazine Radiology. Ils ont constaté que les cœurs féminins et masculins ne vieillissaient pas de la même façon. En effet, la différence est essentiellement visible au niveau du ventricule gauche : celui-ci augmente avec l’âge chez les hommes et au contraire, diminue chez les femmes.

D’autre part, chez l’homme, le muscle de ce ventricule se développe et a tendance à épaissir avec le temps. Chez la femme, il reste identique, avec parfois, une tendance à diminuer chez certains sujets. Cet affaiblissement peut dans certains cas, constituer un terrain propice aux insuffisances cardiaques.

Par ailleurs, le ventricule gauche masculin en prenant de l’âge, prend également du poids (+8 grammes en moyenne). Celui des femmes enregistre une baisse d’1,6 gramme environ.  De même, la capacité sanguine du cœur diminue avec l’âge, enregistrant une perte de 13 ml pour les femmes contre 10 ml pour les hommes.

La cause d’une telle différence n’est toujours pas mise en lumière. Cette expérience surtout contribué à vérifier la fiabilité des traitements contre les insuffisances cardiaques chez les femmes. En effet, de nombreux cardiologues affirment que ces traitements devaient être spécifiques au genre afin de mieux répondre aux besoins des patients.

LE CŒUR FÉMININ PLUS FRAGILE QUE LE CŒUR MASCULIN ? 

Plus petit, moins lourd, des battements plus intenses… le cœur féminin n’est pas égal à celui de l’homme face aux maladies cardiovasculaires. En effet, après un arrêt cardiaque, les femmes auront un cœur plus affaibli que les hommes. Les femmes meurent plus souvent des suites d’une crise cardiaque que les hommes.

LES MALADIES CARDIAQUES CHEZ LES FEMMES SONT MOINS BIEN SOIGNÉES

Sur les 15 dernières années, le nombre d’infarctus chez les femmes a été multiplié par 3. En France, une femme sur trois meurt d’une maladie cardio-vasculaire. Cela est dû à une prise en charge tardive, une mauvaise hygiène de vie mais également à des traitements inadaptés. Les artères féminines sont plus fines et donc plus réactives et plus vulnérables, comme le précise le Professeur Carrié de l’Hôpital de Rangueil à Toulouse. Un traitement unique ne peut donc pas être envisagé pour traiter à la fois les cœurs masculins et féminins.

Au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi, mieux vaut attendre un peu qu’on le change en ami

— Georges Brassens