Accueil Sciences Animaux & Végétaux

Honteux : le gouvernement autorise à nouveau des techniques de chasse pour capturer certains oiseaux

Des méthodes cruelles qui consistent notamment à étrangler les oiseaux avec un fil

― DaniloDjekovic / Shutterstock.com

Début août dernier, le Conseil d’État interdisait plusieurs méthodes de chasse d’oiseaux. Cependant, huit arrêtés autorisant des chasses d’oiseaux dites traditionnelles à l’aide de pièges ont été publiés par le gouvernement français vendredi dernier. Une nouvelle choquante pour les défenseurs des animaux.

105 000 alouettes pourront être chassées pour la saison 2021-2022

Le gouvernement autorise à nouveau des techniques de chasse pour capturer certains oiseaux alors que le Conseil d’État interdisait plusieurs méthodes de chasse il y a deux mois. Les arrêtés autorisent donc à nouveau la capture des vanneaux huppés et des pluviers dorés au moyen de tenderies aux filets dans les Ardennes, la tenderie aux grives et aux merles noirs dans les Ardennes, la capture de l’alouette des champs au moyen de matoles dans les Landes et en Lot-et-Garonne, et la capture de l’alouette des champs au moyen de pantes en Gironde, dans les Landes, en Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques. Des méthodes cruelles qui consistent notamment à étrangler les oiseaux avec un fil.

Les arrêtés précisent que le nombre d’oiseaux que les chasseurs peuvent capturer par département est limité. Il est par exemple autorisé de capturer environ 105 000 alouettes entre 2021 et 2022 dans plusieurs départements, à savoir la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques.

Pour rappel, la population des oiseaux en France a chuté d’un tiers en 30 ans.

― Drakuliren / Shutterstock.com

Cette décision indigne les défenseurs des animaux

« L’État français s’assoit une nouvelle fois sur le jugement précédent du Conseil d’État concernant les mêmes pratiques, et sur celui de la Cour de justice de l’Union européenne concernant le piégeage à la glu en Paca, heureusement abandonné », a dénoncé Yves Verilhac, le directeur général de la Ligue de protection des oiseaux (LPO). En août dernier, les chasses traditionnelles avaient effectivement été jugées non conformes aux exigences du droit européen relatif à la protection des oiseaux.

De son côté, le président de la LPO, Allain Bougrain-Dubourg, a indiqué qu’il y avait un décalage total entre les propos d’Emmanuel Macron, qui affirmait à Marseille que la France se devait d’être exemplaire, et ses actes. « Il ne s’agit pas de limiter des populations en surnombre comme le sanglier ou de chasser pour survivre, c’est un loisir, un plaisir à tuer. Quand les traditions sont mauvaises, meurtrières, il faut les cesser. Au XXIe siècle, ce n’est pas acceptable. L’Europe ne l’accepte pas, on est le dernier pays d’Europe à l’accepter », a-t-il déclaré.

Souhaitez-vous que ces pratiques honteuses envers les animaux prennent fin ?

2
COMMENTEZ

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Invité
RUSTINETTE

politiciens pourris et sans cœur, sans cervelles etc…. les alouettes, les merles, les vanneaux etc… sont dérangeant ??? La chasse ne sert plus à rien à part détruire le si peu de faune sauvage qu’il reste, la chasse n’est plus ce qu’elle était, les animaux sont élevés en captivités et lâchés par les chasseurs quelques jours avant la chasse, les pauvres animaux sont perdus, pas de la chasse un massacre inutile et cruel, les stand de tir ça existe, les ball-trap etc… pour ceux qui aime tirer, pour ceux qui aime tuer les pauvres petits animaux sans défenses et inoffensifs… Lire la suite »

Invité
personne

Baisser son pantalon devant tout le monde semble devenir une habitude chez celui qui nous sert de président.

Messenger
wpDiscuz