La bonne humeur est bonne pour la santé ! Les personnes optimistes auraient le coeur deux fois plus solide

Une-femem-heureuse-coeur Une femme avec un coeur via Shutterstock

On dit toujours que rire augmente l’espérance de vie, c’est désormais prouvé ! Une étude scientifique affirme que les personnes optimistes et de bonne humeur ont deux fois plus de chances d’avoir un coeur plus résistant aux maladies cardiovasculaires sur le long terme. Souriez, c’est bon pour la santé !

L’objet de l’étude était clair dès le début, les chercheurs américains voulaient savoir s’il existait un lien entre la bonne santé du coeur et l’optimisme. Ils ont donc récolté les données d’une autre analyse nommée Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis (étude pluri-ethnique de l’athérosclérose). Les informations portent sur 5134 personnes âgées de 45 à 84 ans dont la santé cardiovasculaire a été surveillée pendant 2 ans entre 2002 et 2004. Sept critères étaient pris en compte : la pression sanguine, le glucose plasmatique à jeun, l’indice de masse corporelle (IMC), le niveau de cholestérol dans le sang, l’activité physique, l’alimentation et le tabagisme.

Pour chacun de ces éléments, les scientifiques ont donné une note allant de 0 à 2 (0 pour mauvais, 1 pour moyen et 2 pour bon). Le résultat donnait alors un nombre compris entre 0 et 14 qui donnait un ordre d’idée sur la bonne ou mauvaise santé cardiovasculaire de la personne. Plus le score était élevé, meilleure était la santé. D’autres questions ont été posées aux participants pour déterminer leur état physique mais surtout leur niveau d’optimisme et leur état mental.

coeur-schema

 

Les résultats ont été édifiants. Dans tous les cas, l’indice de santé du coeur des individus était lié à leur bonne humeur et augmentait en conséquence. Une personne dite « optimiste » avait en théorie deux fois plus de chances d’avoir une performance cardiovasculaire idéale sur le long terme. La relation entre optimisme et bonne santé semble effectivement très forte. L’auteur majoritaire de cette étude, Rosalba Hernandez, professeur à l’université de l’Illinois, explique : « Cette association reste significative, même après avoir ajusté les résultats en fonction des caractéristiques socio-démographiques et de la santé mentale. » D’une manière générale, les gens optimistes ont eu de meilleurs taux de glucose et de cholestérol. Ils pratiquaient également plus souvent une activité physique tout en fumant moins et en ayant un meilleur IMC.

homme-content

 

Cette étude est vraiment édifiante ! Bravo aux scientifiques qui sont arrivés à ce résultat ! A la rédaction, on entend beaucoup moins de monde se plaindre depuis qu’ils ont lu cet article :P. Nous avons d’ailleurs tous prévu de travailler sur nous-mêmes pour sourire un peu plus et prendre les choses du bon côté. Pensez-vous que le rire et la bonne humeur sont les meilleurs moyens de se préserver ?


Aimer un être, c’est tout simplement reconnaître qu’il existe autant que vous

— Simone Weil