À l’origine, La Belle au bois dormant a été violée dans son sommeil par le “prince charmant”

À l’origine, La Belle au bois dormant a été violée dans son sommeil par le “prince charmant”

Oubliez tout ce que vous pensiez savoir sur ce célèbre conte. Dans sa version originelle, le prince est remplacé par un roi déjà marié qui malgré tous ses efforts ne parvient pas à réveiller la belle, et décide finalement… de la violer. Une histoire bien éloignée de celle popularisée par Disney.

IL ÉTAIT UNE FOIS…

Connue sous le nom de « Soleil, Lune et Thalie », cette histoire a été écrite, ou du moins retravaillée et retranscrite, par le poète italien Giambattista Basile. Elle a ensuite été publiée en 1634 dans le « Pentamerone », un recueil de contes qui comprend également les premières versions connues de Cendrillon et du Chat Botté.

Pour beaucoup, Giambattista Basile était plus ou moins le « Charles Perrault » de son temps. L’un des Frères Grimm reconnaissant notamment que : « Le Pentamerone de Basile était le plus riche recueil de contes de l’époque. L’auteur faisait montre d’un talent certain pour rassembler toutes ces histoires et les raconter ».

« Le prince découvrant la belle », illustration de Gustave Doré

Bien qu’il existe aujourd’hui de nombreuses variantes de « Soleil, Lune et Thalie », sa version originelle nous conte l’histoire de Thalie, fille d’un puissant seigneur. À sa naissance, le seigneur convoque les plus éminents savants du royaume afin qu’ils prédisent l’avenir de sa fille, et ceux-ci lui annoncent qu’une écharde de lin causera sa perte.

Illustration de la Belle observant une vieille femme filer du lin

Le seigneur décide alors de bannir de son royaume tout ce qui ressemble de près ou de loin à du lin, mais alors que Thalie est devenue une jeune fille, elle observe une vieille femme en train de filer et décide de s’y essayer : une écharde de lin se loge sous son ongle et Thalie tombe comme morte. Désespéré, son père la pare de ses plus beaux habits, l’installe sur un fauteuil de velours et fait condamner le château.

Des années plus tard, un roi tombe par hasard sur ce château abandonné au milieu des bois à l’occasion d’une partie de chasse. Son faucon s’est glissé à l’intérieur de la bâtisse, et, après avoir longuement tambouriné aux portes du château sans obtenir de réponse, le roi n’a alors d’autre choix que d’escalader ses parois pour atteindre une ouverture située en hauteur.

Jusque-là, rien ne semble vraiment différencier cette histoire de la version popularisée par Disney (si l’on excepte le fait que le roi ait été remplacé par un prince charmant). Mais c’est précisément ici que le conte prend une tout autre tournure.

En pénétrant dans le domaine abandonné, le roi erre, découvre des pièces vides et poussiéreuses et finit par tomber sur une belle jeune femme, qui, malgré tous ses efforts, ne peut être réveillée. « Ivre de désir, celui-ci la porte jusqu’à sa couche, et, après avoir récolté les fruits de l’amour, la laisse allongée là. Il retourne ensuite dans son royaume et oublie longtemps l’affaire ».

« CELUI-CI LA PORTE JUSQU’À SA COUCHE, ET, APRÈS AVOIR RÉCOLTÉ LES FRUITS DE L’AMOUR, LA LAISSE ALLONGÉE LÀ »

L’intrigue de « Soleil, Lune et Thalie » s’avère beaucoup plus sombre que celle de « La Belle aux bois dormant »

Thalie tombe enceinte, et ses enfants sont ensuite mis au monde et soignés par les fées qui veillaient sur leur mère (et ne croyaient pas utile de la protéger d’un violeur). Les fées portent les nourrissons au sein de leur mère, mais lorsque l’un deux suce par inadvertance son doigt et retire l’écharde de lin logée sous son ongle, la Belle se réveille.

Quelques temps plus tard, le roi se souvient de la jeune fille et décide de se rendre une seconde fois au château. Lorsqu’il arrive sur les lieux, il la trouve éveillée en compagnie de ses deux nourrissons, qu’elle a nommés « Soleil » et « Lune » en raison du caractère « mystérieux » de leur naissance.

Le scénario de l’adaptation Disney sortie en 1959 s’inspire des versions de Perrault et des Frères Grimm

Ce dernier, qui affirme être fou amoureux d’elle, lui explique ensuite comment elle est tombée enceinte, et contre toute attente, la belle décide de l’aimer en retour. Seul ombre au tableau : le roi est en réalité déjà marié et sa femme se doute de quelque chose depuis qu’elle l’a entendu prononcer les noms de Thalie et de ses deux enfants plusieurs fois dans son sommeil.

La reine exige du secrétaire du roi qu’il lui révèle toute la vérité, et envoie ensuite le cuisinier du château enlever et tuer les deux enfants (dans l’optique de les servir plus tard à son mari) tandis que Thalie est condamnée à être brûlée vive. Bien que la belle explique à la reine qu’elle a été abusée alors qu’elle était inconsciente, rien ne semble pouvoir apaiser sa colère.

THALIE EST CONDAMNÉE À ÊTRE BRÛLÉE VIVE ET SES ENFANTS SONT ENLEVÉS PAR LE CUISINIER POUR ÊTRE CUISINÉS ET SERVIS AU ROI

Pour gagner du temps, Thalie demande à se déshabiller entièrement avant d’être jetée au bûcher. C’est à ce moment précis que le roi fait irruption dans la cour du château et découvre les sombres agissements de sa femme. Il sauve finalement Thalie et ordonne que sa femme et son secrétaire soient brûlés vifs.

Dans la version produite par Disney, la méchante reine est remplacée par Maléfique, une sorcière qui a jeté une malédiction sur la princesse Aurore

Alors qu’il est sur le point de faire subir le même sort au cuisinier, ce dernier lui avoue qu’il a en réalité épargné ses enfants et les a cachés lorsque la reine lui a demandé de les cuisiner. L’homme est finalement épargné et se voit même nommé chambellan, tandis que le monarque épouse la femme qu’il a violée et vit heureux à ses côtés pour le restant de ses jours. Le conte s’achève d’ailleurs sur une morale particulièrement douteuse : « À qui a de la chance, le bien vient même en dormant ».

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux