— Kulinich Stepan / Shutterstock.com

Cela fait déjà un bon moment que le président américain Donald Trump fait face à de nombreuses critiques. La mauvaise opinion sur Trump s’est encore accrue après l’attaque du Capitole. Parmi ceux qui n’ont pas hésité à le critiquer, nous pouvons citer Arnold Schwarzenegger qui l’a qualifié de « pire président de tous les temps ».

Arnold Schwarzenegger a qualifié Donald Trump de « pire président de tous les temps » dans une vidéo appelant à l’unité après les émeutes meurtrières du Capitole américain. L’ancien gouverneur de Californie a comparé la violence au Capitole à celle de la Kristallnacht (ou la nuit du verre brisé) ; une nuit au cours de laquelle des biens juifs ont été détruits en Allemagne en 1938. Cette nuit a notamment marqué l’ascension des nazis au pouvoir. Ainsi, Schwarzenegger n’a pas hésité à comparer les Proud Boys – une organisation entièrement masculine composée de partisans d’extrême droite de Trump qui se livrent activement à la violence politique – aux nazis et les a accusés de « piétiner les principes mêmes sur lesquels notre pays a été fondé ».

Avant de parler de Donald Trump et de l’attaque du Capitole, l’ancien gouverneur avait également évoqué son enfance, notamment son père, un homme alcoolique et violent qui était autrefois membre du parti nazi. « J’ai grandi dans les ruines d’un pays qui a subi la perte de sa démocratie. Je suis né en 1947, deux ans après la Seconde Guerre mondiale. En grandissant, j’ai été entouré d’hommes brisés buvant leur culpabilité d’avoir participé au plus diabolique régime de l’histoire », a déclaré Schwarzenegger dans sa vidéo publiée sur Twitter. Pour terminer sa prise de parole, l’acteur a montré une épée qui, selon lui, appartenait à Conan le barbare, le personnage qu’il jouait dans le film de 1982 du même nom. Il a ensuite déclaré : « Notre démocratie est comme l’acier de cette épée. Plus il est tempéré, plus il devient fort. »

Enfin, Schwarzenegger a exhorté les Américains à offrir leur soutien au président élu Joe Biden. « Nous devons guérir, non pas en tant que républicains ou démocrates, mais en tant qu’Américains », a-t-il précisé.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de