12 883 personnes connectées

Mais d’où viennent ces satanées petites crottes que vous avez dans les yeux en vous réveillant chaque matin ?

Dès le petit matin, ils sont là, au creux de vos yeux, envahissant votre beau regard. Oui, on connaît tous ça : les « cacas d’oeil », « crottes d’oeil » ou « mucus », peu importe comment vous choisissez de les nommer… ils nous agacent tous les matins. Mais connaissez-vous vraiment leur utilité ? Comment arrivent-ils ici ? Pourquoi prennent-ils cette apparence visqueuse ? SooCurious vous en dit plus sur cet étrange phénomène.

Les crottes d’oeil se produisent essentiellement la journée, elles sont composées de larmes ou plus précisément de liquide lacrymal qui recouvre notre oeil de mucus, de poussières et de cellules mortes. Durant la journée, le mouvements de nos paupières font effet de nettoyant sur nos yeux en réduisant la formation de cette substance. Ainsi, lorsque nos yeux sont en repos ce mouvement ne s’exerce plus, la nuit favorise donc la sécrétion de saleté au coin de nos yeux.

Le liquide lacrymal est composé de trois couches. La couche profonde essentiellement constituée de mucus, recouvre uniformément la cornée, son rôle est de contrôler la répartition régulière des autres couches. La seconde couche contient différents nutriments et permet l’humidification. Sécrétée par les glandes lacrymales, elle permet de garder les yeux lubrifiés en évitant les infections potentielles. La troisième couche, quant à elle, est constituée d’une substance huileuse appelée « meibum » . Elle permet de limiter l’évaporation naturelle des larmes.

matin-yeuxLes cacas d’oeil le matin via Shutterstock

La nuit la température de notre corps baisse, de la même manière que le meibum refroidit et qui, par ce processus devient solide et se transforme en saleté. Il empêche également de faire couler le liquide lacrymal de nos yeux, et de les garder tout le temps humidifiés. Le meibum permet donc à nos yeux d’éviter de sécher.

Si on reste trop longtemps sans cligner des yeux, la cornée est exposée à l’air et s’assèche progressivement. En plus de la sécheresse, cela peut provoquer des irritations, une fatigue oculaire et dans certains cas influer sur la vision. Ainsi, les personnes qui ont les yeux plus secs ont tendance à cligner deux fois plus des yeux que ceux qui ont une humidification normale des yeux.

yeux-matinHomme qui se frotte les yeux via Shutterstock

Cligner plus des yeux nous permettrait donc de les garder en bonne santé. Voilà donc pourquoi nous avons des “crottes” au coin de l’oeil. Mais aujourd’hui, beaucoup de tâches quotidiennes nous obligent à maintenir notre regard sans ciller : la lecture, la conduite et notamment le travail sur les ordinateurs. Par conséquent, chacun d’entre nous réduit par réflexe la fréquence de ses clignotements pourtant indispensables. Imaginiez-vous que ce simple phénomène avait autant d’impact sur notre santé ?

Ces articles vont vous plaire

Chaque seconde, un peu moins de 1000 briques de Lego sont fabriquées et vendues dans le monde

— @DailyGeekShow