13 951 personnes connectées

Culte pour les uns, kitsch pour les autres : voici pourquoi Xena la guerrière a marqué toute une génération

Xena la guerrière. Voilà bien une série au nom évocateur. En six saisons, ce programme télé américano-néo-zélandais a acquis le statut d’oeuvre culte. Se déroulant dans un monde antique mêlant mythologie et fantastique, les aventures de l’héroïne jouée par Lucy Lawless abordaient de nombreux thèmes sur un ton plus ou moins sérieux. On revient avec vous sur ce qui rend cette série inoubliable encore aujourd’hui.

 

À l’origine, le personnage de Xena est apparu en 1995 dans la série Hercule (1995-1999). Elle était alors une reine guerrière sanguinaire, ennemie du héros. Après avoir passé deux épisodes à combattre Hercule, la chef de guerre finissait par s’associer à lui au cours d’un troisième épisode…  qui devait être son dernier ! En effet, les producteurs voulaient faire mourir le personnage une fois que cette dernière se serait repentie de ses crimes, mais constatant sa popularité auprès des téléspectateurs, ils décidèrent de lui consacrer sa propre série ! Xena la guerrière était définitivement née, et la série allait être diffusée de 1995 à 2001 le temps de six saisons. Rapidement, de simple spin-off de la série Hercule, Xena est devenue un phénomène à elle seule, avec ses jeux vidéo, ses comics et ses conventions de fans.

 

Xena et son chakram emblématique : 

Xena-chakram

 

Dans sa propre série, le personnage de Xena poursuit le but qu’elle s’était déjà donné lors de sa dernière apparition dans la série Hercule : racheter les fautes qu’elle a commises lorsqu’elle était chef de guerre. Pour ce faire, Xena met ses talents de guerrière au service du bien. Armée de son chakram emblématique (un chakram est une sorte d’anneau de lancer aux bords tranchants) et aidée dans sa quête par son amie Gabrielle, Xena sillonne la Grèce, l’Egypte, l’Inde ou encore la Chine, rencontrant au passage Jules César ou encore Homère… Tout ceci n’est absolument pas fidèle à la moindre réalité historique ou géographique, mais tout était bon pour faire vivre à Xena de folles aventures, avec un cadre non moins improbable pour une série censée se dérouler dans une Antiquité même mythologique, puisque la série a été tournée en Nouvelle-Zélande.

 

Les scénaristes de Xena la guerrière avaient à coeur de questionner des problématiques modernes à travers les aventures de la jeune femme : des questions comme l’honnêteté, le courage, la droiture morale ou encore la moralité du pacifisme y étaient abordées… Le ton n’était cependant pas toujours sérieux et variait d’un épisode à l’autre : tantôt action ou aventure, tantôt mélodramatique, tantôt comique, parfois même musical (!) l’épisode de Xena était toujours l’occasion de croiser des personnages sympathiques. La série a certes rencontré le succès par la richesse de son univers fantaisiste et la valeur morale de ses histoires, mais aussi et surtout grâce à son emblématique héroïne et infaillible interprétée par Lucy Lawless.

 

Xena et Gabrielle, sa fidèle compagne d’aventures :

xena-warrior-princess

 

Dans un univers mythologique et fantaisiste où la grande majorité des héros sont, de fait, des hommes, Xena est devenu un personnage de femme forte emblématique, avec sa force, son courage… mais la guerrière est également devenue culte grâce à sa relation avec Gabrielle. De jeune fermière faible au début de la série, Gabrielle est devenue une guerrière aguerrie au fil des saisons en accompagnant Xena dans sa repentance. Si le doublage français a cherché à gommer autant que possible ces sous-entendus, les dialogues originaux de la série laissaient assez peu de doutes quand à la nature romantique de la relation entre Xena et Gabrielle. Xena la guerrière est donc aussi une icône lesbienne et gay-friendly, ce que les créateurs de la série n’ont jamais cherché à démentir.

 

Cette série est vraiment à part. Elle est tour à tour drôle ou sérieuse, et ne cesse jamais de placer Xena dans des situations mettant au défit son héroïsme et son sens moral. On se souviendra encore longtemps des aventures de Xena et de Gabrielle et de ce cheminement qui leur aura permis de devenir des figures féminines vraiment badass dans un univers mythologique autrement dominé par les personnages masculins. Voudriez-vous que Xena la guerrière revienne sur nos écrans ?

Ces articles vont vous plaire

Les Tardigrades sont des créatures microscopiques capables de revenir à la vie après 30 ans dans la glace

— @DailyGeekShow