13 154 personnes connectées

Xavier Niel et la ville de Paris collaborent pour lancer une « Silicon Valley » dédiée aux start-up

xavier-niel-et-la-mairie-de-paris-collaborent-pour-lancer-une-silicon-valley-parisienne-dediee-aux-start-upUne

Xavier Niel est connu pour être le patron de Free, mais également pour ses idées de génie et sa volonté de faire de la France un pays à la pointe du numérique. Parmi ses derniers projets, il prévoit notamment de lancer un incubateur de start-up afin de créer une sorte de Silicon Valley en plein coeur de Paris.

C’est un fait, Xavier Niel a beaucoup d’argent et il ne s’en cache pas. Cependant, le PDG de Free et fondateur de Iliad entend bien en faire profiter les jeunes entreprises afin de leur offrir une chance de faire fleurir leurs ambitions. Ainsi, Xavier Niel va lancer le premier incubateur de start-up français qui prendra place à la Halle Freyssinet et qui pourra accueillir 1000 petites structures spécialisées dans le numérique ayant besoin de locaux.

Dans cet optique, la Mairie de Paris et la Caisse des Dépôts participeront aussi à ce projet, la première ayant d’ores et déjà racheté à la SNCF la Halle Freyssinet contre 70 millions d’euros dans le but de la revendre au consortium chargé du projet. De plus, la ville de Paris a remis ce 24 Septembre dernier le projet « 1000 start-up » dans le but d’accélérer le processus de mise en place de cet incubateur et surtout de rattraper son retard sur les autres grandes villes de la planète en la matière.

xavier-niel-et-la-mairie-de-paris-collaborent-pour-lancer-une-silicon-valley-parisienne-dediee-aux-start-up2

A propos de ce retard, le PDG de Free expliquait : « Paris est une ville magique, une ville qui attire des gens du monde entier et où se développe une véritable énergie autour du numérique. Mais les jeunes entreprises qui voudraient s’y installer manquent de lieux pas chers, pratiques, équipés en haut débit ou en services partagés ». Le décor est planté : il faut rattraper des pays ou villes qui disposent déjà d’environnements propices au développement des start-up tels qu’Israël, Londres ou Berlin.

Ainsi, si la France peut se vanter d’avoir « mis au monde » des succès entrepreneuriaux comme Deezer, Dailymotion et Ventes-Privées, beaucoup de projets de start-up ont migré vers d’autres horizons faute d’infrastructure et de moyens financiers dans le pays. Ce projet aura donc la lourde tâche de régler ce problème migratoire en réunissant les jeunes pousses françaises les plus prometteuses du numérique dans un espace de plus de 300.000 mètres carré, leur offrant ainsi une meilleure visibilité au niveau international. Selon Jean-David Chamboredon, dirigeant du fond Isai : « Un lieu physique qui incarne l’écosystème c’est un bon instrument ».

xavier-niel-et-la-mairie-de-paris-collaborent-pour-lancer-une-silicon-valley-parisienne-dediee-aux-start-up1

Enfin, sur un plan technique, la rénovation de la Halle Freynisset (idéalement vouée à être détruite) située non loin de la BNF (Bibliothèque Nationale François Mittérand) débutera dans le courant de l’année prochaine afin d’être prête à accueillir cet incubateur de start-up dès 2016. Le financement sera assuré quant à lui à 90% par Xavier Niel, et à 10% par les deux autres parties prenantes de ce projet : la Mairie de Paris et la Caisse des Dépôts. Un projet audacieux et un tantinet urgent qui n’a rien d’étonnant de la part du dirigeant d’Iliad que l’on savait déjà investi dans des projets similaires avec son fond Kima Ventures et la création de son école dédiée au web, 42.

xavier-niel-et-la-mairie-de-paris-collaborent-pour-lancer-une-silicon-valley-parisienne-dediee-aux-start-up4

xavier-niel-et-la-mairie-de-paris-collaborent-pour-lancer-une-silicon-valley-parisienne-dediee-aux-start-up5

xavier-niel-et-la-mairie-de-paris-collaborent-pour-lancer-une-silicon-valley-parisienne-dediee-aux-start-up6

C’est un projet qui est promis à un avenir glorieux compte tenu des moyens financiers mis en place pour le mener à bien mais aussi de la demande phénoménale à ce sujet-là. On admire l’investissement de Xavier Niel dans la création de cet incubateur de start-up et on espère y voir prospérer plein de nouvelles entreprises prometteuses qui ramèneront la France sur le devant de la scène numérique internationale. Et vous, que pensez-vous de cette initiative ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

La culture contribue 7 fois plus au PIB français que l’industrie automobile