12 721 personnes connectées

Vous pouvez désormais élever vos propres larves de mouche pour déguster vos plats maison

Certaines émissions de télévision ont déjà fait la publicité des bienfaits de la viande de larves et d’insectes… Aujourd’hui, DGS vous propose d’aller encore plus loin avec cette machine à élever vos propres larves pour produire de la viande et ensuite la manger. Bon appétit bien sûr !

Réputée pour être riche en protéines, vitamines et autres bonnes choses pour notre organisme, la viande de larves et des insectes en général ne fait pas vraiment l’unanimité dans la société occidentale. Il faut dire qu’en Europe ou en Amérique du Nord, nous sommes plutôt habitués à consommer de la bonne viande rouge, du poulet, du poisson ou encore des fruits et légumes pour les végétariens et végétaliens. Mais à l’heure où les scandales alimentaires éclatent les uns après les autres et où se pose très sérieusement la question de notre alimentation, peut-être faut-il chercher des alternatives ?

C’est à partir de ce raisonnement que la designer autrichienne Katharina Ungel a conçu une ferme capable d’élever des larves de mouches pour notre consommation personnelle. Le produit, baptisé Farm 432, vous permettra donc de récolter les larves pour servir de garnitures à vos meilleures recettes. L’objet dispose d’un compartiment spécial où on peut placer les larves à élever, qui serviront plus tard à pondre des œufs de larves. Celles-ci peuvent vivre dans l’espèce de serre aménagée dans la partie haute de la machine où est également placé un tube diffusant une odeur particulière les incitant à déposer leurs œufs au bon endroit. Les œufs atterrissent ensuite dans un autre compartiment spécial où les larves naissent et grossissent jusqu’à atteindre une taille suffisante pour être récoltées puis cuisinées.

Sachant qu’une mouche peut pondre jusqu’à 1200 œufs en une fois, il y a de quoi faire. Il suffit ensuite d’attendre deux semaines pour les récupérer. En ce qui concerne les mouches, il s’agit de la variété Hermetia illucens, aussi appelées « soldats noirs », une variété qui peut produire 42% de protéines, d’acides aminés en tous genres. D’ailleurs, pour un gramme de larves en incubation, vous pouvez en tirer 2,4 kilogrammes de viande ! Plutôt rentable.

cette-etrange-ferme-vous-permettra-delever-des-larves-pour-votre-consommation-personnelle1

cette-etrange-ferme-vous-permettra-delever-des-larves-pour-votre-consommation-personnelle2

cette-etrange-ferme-vous-permettra-delever-des-larves-pour-votre-consommation-personnelle3

cette-etrange-ferme-vous-permettra-delever-des-larves-pour-votre-consommation-personnelle4

cette-etrange-ferme-vous-permettra-delever-des-larves-pour-votre-consommation-personnelle5

cette-etrange-ferme-vous-permettra-delever-des-larves-pour-votre-consommation-personnelle-6

cette-etrange-ferme-vous-permettra-delever-des-larves-pour-votre-consommation-personnelle7

cette-etrange-ferme-vous-permettra-delever-des-larves-pour-votre-consommation-personnelle8

cette-etrange-ferme-vous-permettra-delever-des-larves-pour-votre-consommation-personnelle9

Pour l’instant, Farm 432 n’est pas disponible sur le marché mais Katharina Ungel espère bien pouvoir la commercialiser rapidement pour pouvoir faire une différence dans notre mode de consommation et de fabrication de la viande dans le monde. Ce qui est sûr, c’est que l’idée de posséder une ferme à larves est loin de faire l’unanimité à la rédaction… Même si certains téméraires et aventuriers assurent qu’ils sont prêts à essayer. Et vous, êtes-vous tenté par l’expérience de manger vos propres larves de mouches ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

La plupart des rues au Japon n’ont pas de nom ni de numéro