12 297 personnes connectées

Vous êtes 6 personnes sur 10 à vous sentir plus à l’aise en compagnie d’un robot au visage humain

vous-etes-6-personnes-sur-10-a-declarer-vous-sentir-plus-a-laise-face-a-un-robot-avec-un-visage-qui-vous-ressembleune

Les progrès de la robotique ne cessent d’impressionner : de plus en plus de robots ont pour mission d’assister l’être humain dans diverses tâches. Cependant, la perception qu’ont les humains des androïdes semble être étroitement liée à l’apparence et au visage de ces derniers. Voici l’étude qui détaille ces recherches.

Une récente étude dirigée par le docteur en psychologie de l’Université d’Aukland, Elizabeth Broadbent, a confirmé un fait qui semblait déjà acquis et évident : l’être humain est moins réticent à la vue d’un robot à visage humain qu’à des formes fantaisistes s’affichant sur un écran, celles-ci ne faisant qu’accroître le fossé qui sépare les deux « espèces ».

Les conclusions de cette étude néo-zélandaise sont importantes pour l’avenir de la robotique puisqu’elles fournissent une ligne de conduite à respecter pour les grandes firmes du secteur. En effet, étant amenés à faire partie intégrante de notre quotidien – on pense surtout à Asimo, Nao et Carl – les androïdes doivent abattre leurs meilleurs cartes pour faciliter leur insertion progressive dans notre société. De ce fait, l’apparence est primordiale puisqu’elle aura pour rôle de faciliter plus ou moins l’acceptation des robots et d’accélérer leur intégration dans le quotidien de l’homme.

vous-etes-6-personnes-sur-10-a-declarer-vous-sentir-plus-a-laise-face-a-un-robot-avec-un-visage-qui-vous-ressemble8

Le docteur Elizabeth Broadbent explique donc « qu’il est important que les concepteurs de robots sachent quelle forme donner à leurs robots pour qu’ils interagissent un maximum avec les humains et qu’ils les mettent en confiance. Une des clés est son apparence et son degré de ressemblance avec l’homme. » Ainsi, les scientifiques ont également pu étudier que l’évolution du comportement des personnes examinées face aux robots pouvait aller du malaise à la peur : plus le robot est étrange plus le contact est difficile, voire impossible.

Cette étude qui ne visait que les robots dont les informations sont transmises via un écran (comme les robots éducatifs), donne indéniablement de précieuses informations aux entreprises phares du marché de la robotique. L’homme sera plus enclin à socialiser et à considérer le robot comme amical si celui-ci lui ressemble et lui évoque un sentiment humain. Au final 60% des personnes ayant participé à l’étude disent se sentir plus à l’aise avec un visage humain en face d’eux.

vous-etes-6-personnes-sur-10-a-declarer-vous-sentir-plus-a-laise-face-a-un-robot-avec-un-visage-qui-vous-ressemble5

vous-etes-6-personnes-sur-10-a-declarer-vous-sentir-plus-a-laise-face-a-un-robot-avec-un-visage-qui-vous-ressemble9

vous-etes-6-personnes-sur-10-a-declarer-vous-sentir-plus-a-laise-face-a-un-robot-avec-un-visage-qui-vous-ressemble1

vous-etes-6-personnes-sur-10-a-declarer-vous-sentir-plus-a-laise-face-a-un-robot-avec-un-visage-qui-vous-ressemble6

vous-etes-6-personnes-sur-10-a-declarer-vous-sentir-plus-a-laise-face-a-un-robot-avec-un-visage-qui-vous-ressemble3

vous-etes-6-personnes-sur-10-a-declarer-vous-sentir-plus-a-laise-face-a-un-robot-avec-un-visage-qui-vous-ressemble4

C’est une étude intéressante qui prouve bien que l’avancée technologique des androïdes va prendre de l’ampleur au fil des années. Au bureau, les avis sont partagés : certains pensent que l’apparence humaine est primordiale chez les robots alors que d’autres trouvent ça carrément flippant et se contenteraient d’une apparence volontairement différente de l’homme. Est-ce que vous vous sentiriez plus en confiance avec un robot au visage humanoïde ou face à une machine qui possède un visage plus fantaisiste ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux