13 665 personnes connectées

Des chercheurs découvrent que les organes contenant la plus grande diversité de protéines sont… les testicules

gratte-testicules1200 Un homme se gratte les testicules via Shutterstock

Parmi tous les organes du corps humain, savez-vous quel est celui qui produit le plus de protéines différentes ? La réponse pourrait vous surprendre, car il ne s’agit pas du cerveau, mais bel et bien des testicules, comme le démontre cette étude scientifique. DGS vous dit tout sur cette surprenante découverte.

Il y a 25 ans, un ambitieux projet international était initié, le Human Genome Project (HGP), dont le but était d’identifier tous nos gènes et leurs fonctions. Les chercheurs ont découvert que le corps humain comptait près de 20 000 gènes capables de produire des protéines. Les protéines sont des éléments essentiels à toute vie cellulaire et sont l’une des molécules les plus complexes et sophistiquées connues par l’Homme. Même si toutes les cellules du corps humain contiennent le même ADN, elles ne produisent pas toutes les mêmes protéines. Les cellules du cœur par exemple, ne produiront pas les mêmes protéines que le cerveau car elles ont des fonctions différentes.

L’ensemble des protéines d’un organe s’appelle le protéome et même si l’on a découvert depuis des années des milliers de protéines, il n’existait pas jusqu’à ce jour de liste des protéines pour chaque organe. C’est désormais chose faite avec le Human Protein Atlas qui dresse une carte des protéines par organe. Pour parvenir à ce résultat, les scientifiques ont exposé des échantillons de chaque organe à des anticorps. Et lorsque ces derniers se verrouillaient à une protéine, cela voulait dire qu’elle était exprimée au sein même de l’organe.

hemoglobine

Après 10 ans de recherche dans 13 laboratoires différents, les résultats sont tombés. Et ils sont pour le moins surprenants. Messieurs, sachez que vos bijoux de famille contiennent plus de protéines uniques que n’importe quel autre organe de votre corps, même le cerveau ! En effet, 77 % des protéines sont exprimées dans les testicules, dont 999 uniques, alors que le cerveau n’en compte que 318 uniques. Pour l’instant, l’hypothèse des chercheurs pour expliquer ce phénomène est liée au sperme, dont la production est très complexe et nécessite plusieurs protéines différentes ! « Ce qui se passe dans les testicules est unique », explique le chef de l’équipe Mathias Uhlén. « Le sperme doit survivre en dehors du corps humain avec la moitié des chromosomes seulement. Il est possible qu’on obtienne les mêmes résultats avec les ovaires, mais c’est difficile à vérifier car les ovules sont produits à l’intérieur du fœtus. »

Spermium

un-spermatozoide

En plus de lever le voile sur le fonctionnement de notre corps, ces informations vont se révéler capitales pour la science et rendre le processus d’identification des protéines défaillantes beaucoup plus simple. A la rédaction, nous sommes surpris par cette information plutôt inattendue et nous sommes ravis des progrès médicaux à venir. Quant à vous, pensez-vous que les chercheurs perceront un jour tous les secrets du corps humain ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

À la Renaissance, loucher était caractéristique de beauté pour les femmes italiennes.