12 900 personnes connectées

Dubaï, Benidorm, South Beach… Ces anciennes villes de pêcheurs sont aujourd’hui méconnaissables

Les villes sont aujourd’hui en pleine expansion. Elles ne cessent de rivaliser d’ingéniosité pour attirer toujours plus de monde. Benidorm, Dubaï, South Beach sont aujourd’hui de véritables lieux touristiques. Mais à quoi ressemblaient-elles avant cela ? SooCurious vous emmène découvrir l’expansion phénoménale de ces villes incroyables. Un avant/après surprenant !

Dubaï, aux Emirats arabes unis

Dubai-en-1960

Dubai-aujourd'hui

Ville la plus peuplée des Émirats arabes unis, et malgré le fait qu’elle ne soit pas la capitale, c’est la ville la plus connue de la fédération. En 1960, le port de Dubaï était une communauté de pêcheurs principalement connu pour la pêche à la perle, des gratte-ciel ont désormais envahi la ville et des investisseurs ont déployé des trésors d’ingéniosité afin d’en faire une destination touristique des plus prisées.

 

Benidorm, en Espagne

Benidorm-en-1950

Benidorm-aujourd'hui

En Europe le tourisme de masse s’est développé dans les années 1960, l’Espagne, dont les principales ressources provenaient de l’agriculture, a su profiter de cette opportunité lors du boom industriel de 1960. Depuis les 40 dernières années le tourisme en Espagne a augmenté de manière exponentielle. Le pays se classe au troisième rang mondial après la France qui est en première place et les Etats-Unis en second. Benidorm, une petite ville de pêcheurs a vu son paysage se transformer radicalement ces dernières années.

Torremolinos, en Espagne

Torremolinos-avant-

Torremolinos-après

Plus bas sur la côte, à Torremolinos, l’histoire est similaire. Dans les années 60, la plupart des habitants vivaient de la pêche et il n’y avait que très peu d’hôtels. Aujourd’hui, la ville à une population permanente de 43 000 personnes et qui gonfle jusqu’à 250 000 lors de la saison touristique. La promenade principale a récemment subi des améliorations avec un aménagement paysager et des trottoirs plus larges. Désormais toutes les plages de la ville sont liées.

 

South Beach, aux Etats-Unis

Southbeach-avant

southbeach-maintenant

Aux USA, l’extension des complexes hôteliers sur la côte est souvent due à des entrepreneurs privés. South Beach a été créé grâce à l’initiative de John and James Lummus qui souhaitaient créer leur île privée accessible aux touristes via un ferry. Auparavant c’était un petit village cultivé par les agriculteurs mais peu fertile, et suite au travail acharné des deux frères la ville s’est transformée en un paradis pour les touristes et pour ses 90 000 habitants.

 

Punta del Este, en Uruguay

Punta-del-este-en-1951

Punta-del-este-de-nos-jours-

C’est la station balnéaire la plus connue d’Amérique du Sud. L’endroit était quasiment inconnu avant de se métamorphoser en terrain de jeu pour la jet-set latino-américaine en 1950. Sa population triple pratiquement de volume durant les mois de janvier et de février.

 

Qingdao Beach, en Chine

Qingdao-un-jour-calme

Qingdao-un-jour-plein

La chine n’est pas en reste dans ce développement du tourisme, Qingdao Beach dans l’est du pays attire un grand nombre de visiteurs parmi lesquels de nombreux travailleurs qui viennent se détendre au bord de l’eau. Cet ancien petit village de pêcheurs est désormais très fier de ses plages qui restent gratuites malgré leur popularité.

 

A travers ces photos, vous pouvez remarquer la vitesse incroyable à laquelle se développent les villes. A la rédaction, on n’aurait pas reconnu ces petits villages à leurs débuts, avant qu’ils ne deviennent de géants pôles économiques. Pensez-vous que l’expansion de certaines villes est injustifiée ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux