12 747 personnes connectées

Pour égayer leur village, les habitants de Zalipie peignent des fleurs sur toutes leurs maisons

Les villages fleuris sont nombreux, mais celui de Zalipie est sans doute le plus fleuri au monde. Ce petit village de Pologne possède en effet une caractéristique unique : tous ses murs, ses maisons et même ses bancs sont couverts de fleurs peintes par les habitants. Immersion au cœur de ce village hors normes où les fleurs et les couleurs sont reines. 

Si le Street art est très présent dans les grandes villes, il s’invite également dans les petits villages afin d’égayer le quotidien de ses habitants. En Pologne notamment, il est très présent dans le petit village de Zalipie. Commune située dans le sud-est du pays et à environ 90 minutes de Cracovie, elle possède une caractéristique artistique unique au monde et auquel tout le village participe. En effet, chaque maison, chaque ferme, chaque mur de la ville est décoré de fleurs peintes.

Véritable tradition propre à ce village, ces fleures peintes sur chaque construction auraient pour origine une histoire de mauvaise ventilation des poêles. La suie qui s’en dégageait noircissait les plafonds et pour y remédier, les femmes avaient pris l’habitude de masquer le noir de suie en y peignant des fleurs de toutes les couleurs.

Si les systèmes de ventilation ont évolué, les habitants ont quant à eux préserver cette tradition. Ils ont alors commencé à peindre sur les murs de leurs maisons, puis ont décoré les extérieurs, les ponts, les corps de ferme et même l’église du village. L’engouement autour de cet art populaire est tel que chaque année, au printemps, depuis 1948 se tient le Malowana Chata, une petite compétition amicale où les habitants laissent s’exprimer toute leur créativité. Une créativité sans faille qui change le village en un lieu accueillant, coloré et orné de milliers de fleurs.

Une photo publiée par Edzia (@byedzia) le

Une photo publiée par KOKO (@folk_by_koko) le

Une photo publiée par Yu-ka (@yuka_7160) le

Une photo publiée par Yu-ka (@yuka_7160) le

La date de lancement du Malowana Chata n’est pas anodine car la première compétition a eu lieu juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ce sont donc les fonctionnaires du pays qui ont souhaité couvrir une partie des dommages subis par le village en le colorant de fleurs. Si elles trouvent leurs origines dans un événement tragique, les maisons fleuries de Zalipie attirent aujourd’hui de très nombreux visiteurs et tant que la tradition vivra, ses fleurs colorées devraient continuer d’attirer les foules.

Ces articles vont vous plaire

La culture contribue 7 fois plus au PIB français que l’industrie automobile

— @DailyGeekShow