12 648 personnes connectées

Ce vélo-pupitre révolutionne l’apprentissage des enfants hyperactifs en les aidant à rester concentrés en cours

une-velo-pupitre

Aujourd’hui, on estime qu’entre 3 et 5 % des enfants seraient touchés par l’hyperactivité. Egalement appelée “Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité” ou TDAH, elle se manifeste par de l’inattention et de l’impulsivité. Pour pallier cette difficulté, une école de Laval, au Québec, a décidé de mettre en place un système ingénieux pour aider les enfants hyperactifs : les vélos-pupitres. SooCurious vous en dit plus sur cette invention étonnante qui a déjà fait ses preuves.

Se dépenser tout en travaillant. Voilà l’objectif de l’école primaire des Cèdres au Québec pour évacuer le trop plein d’énergie de certains élèves ayant un déficit d’attention. Pour la première fois, l’école a mis en place des vélos-pupitres qui facilitent l’apprentissage des élèves atteints d’hyperactivité. Pour l’orthopédagogue, Mario Leroux, c’est un excellent moyen pour que les enfants hyperactifs travaillent tout en comblant leur besoin de bouger et ce, sans gêner le reste de la classe. Ces derniers peuvent donc pédaler pendant une quinzaine de minutes chacun leur tour tout en continuant d’étudier.

velos-pupitres-enfants

Chez les enfants atteints du TDAH, on relève souvent les mêmes symptômes : la difficulté à être attentif, à finir des tâches entamées, à s’organiser ou encore une tendance à éviter les actions qui nécessitent un effort mental. Ces mêmes enfants ont souvent du mal à rester en place, ils remuent souvent les mains et les pieds, parlent beaucoup et éprouvent des difficultés à apprécier les jeux calmes. Ils sont également très impulsifs et ont tendance à interrompre les autres tandis que leur comportement se dévoile souvent à travers des sautes d’humeur.

Le résultat de la démarche de l’école des Cèdres semble positif puisqu’après plusieurs jours de test, certains enfants parviendraient davantage à se concentrer et à se canaliser. Le docteur Annick Vincent assure que l’impact positif est dû au fait que les enfants hyperactifs apprennent mieux lorsqu’ils maintiennent un certain degré d’activité motrice. De plus, il pourrait s’agir d’une alternative aux médicaments. A l’école des Cèdres, les vélos-pupitres, qui coûtent tout de même 1 000$ l’unité, ont été achetés grâce à des dons.

Voici une vidéo qui explique le principe du vélo-pupitre :

Cette initiative de l’école des Cèdres est vraiment surprenante. Ces vélos-pupitres sont en mesure de canaliser les enfants hyperactifs pour faciliter leur apprentissage. À la rédaction, on espère qu’ils se diffuseront un peu partout. Et vous, pensez-vous que cette invention est une réelle alternative aux médicaments contre l’hyperactivité ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux