13 834 personnes connectées

Une prise électrique dans l’océan pour sauver les récifs de corail

Une plongeuse australienne, avec l’aide d’un architecte allemand, ont réussi à ressusciter des récifs coralliens au Nord de Bali ! Comment ? Grâce à du courant électrique ! Une invention à découvrir sans attendre sur DGS.

Alors qu’elle plonge dans les eaux indonésiennes depuis des années, Rani Morrow-Wuigk constate à la fin des années 1990 qu’un réchauffement des eaux, mais aussi la pêche au cyanure et à la dynamite entraînent la quasi-disparition du récif corallien. « Les coraux étaient pour ainsi dire morts. Ce n’était plus que du gravier et du sable […] la température de l’eau est montée à 34°C ces deux dernières années, contre 30 normalement. Seuls 2% des coraux sont morts. En 1998, ils avaient quasiment été tous tués« , raconte-t-elle. Sa rencontre avec l’architecte allemand Wolf Hilbertz va alors être déterminante.

Au milieu des années 1970, ce dernier avait mis au point un système permettant de faire pousser en pleine mer des matériaux de construction ! L’expérience avait consisté à immerger une structure métallique et à la relier à un faible courant électrique afin de produire une électrolyse, qui elle provoque l’accumulation de calcaire sur la structure. En effectuant des tests au large de la Louisiane, il s’aperçoit qu’après quelques mois, sa structure est recouverte d’huîtres. Rani Morrow-Wuigk décide alors de mettre en place ce procédé dans la baie de Pemuteran il y a 11 ans et les résultats sont tout aussi probants :  « Les coraux grandissent deux à six fois plus rapidement. Nous arrivons à faire repousser des récifs en quelques années », explique Thomas J. Goreau, un Jamaïcain qui a breveté le procédé baptisé « Biorock ».

Aujourd’hui, pas moins de soixante «cages» parsèment la baie et ont permis de ressusciter les coraux qui attirent différentes espèces de poissons. Et sachez que grâce au programme de sponsorisation nommé Parrainez un bébé corail, il vous est même possible d’écrire votre nom en fil de fer sur la structure métallique qui sera progressivement recouverte de coraux ! Quoi qu’il en soit, le Biorock s’avère être une invention surprenante et surtout très utile pour sauvegarder nos écosystèmes !

Envie d’aller voir ça par vous même cet été 😉 ?

Ces articles vont vous plaire

icone video

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux