13 609 personnes connectées

Une artiste interprète votre ADN pour restranscrire votre visage

elle-recree-des-masques-de-vos-visages-en-utilisant-ladn-present-sur-des-megots-une

Pouvoir fabriquer un masque de votre visage grâce à votre ADN, ça vous intéresse ? Si oui, ça tombe bien, puisqu’une artiste anglo-saxonne en a justement réalisé ! En n’utilisant seulement des mégots de cigarette ou des chewing-gum usagés !

Les rues de New York ne sont pas très propres : on peut trouver des mégots de cigarette, des chewing-gum jetés par terre, des mouchoirs usagés, etc. Rien de très appétissant. Mais tous ces objets ont été utilisés par quelqu’un, et cette personne y a forcément laissé des traces de son ADN. C’est la réflexion qu’a eue l’artiste américaine Heather Dewey-Hagborg. Elle s’est promenée dans les rues du quartier de Brooklyn et a ramassé quelques échantillons (mégots et chewing-gum) et les a utilisés pour réaliser les masques des visages des personnes qui consommé ces déchets.

En analysant puis isolant trois caractéristiques (origine ethnique de la lignée maternelle, sexe et couleur des yeux), Heather Dewey-Hagborg a ensuite utilisé une imprimante 3D pour fabriquer ces masques très réalistes et possédant quelques traits ressemblants avec les personnes dont ils sont issus. Ressemblants dans une certaine mesure, puisque ces trois critères ne suffisent pas du tout pour reproduire un visage avec exactitude.

Mais ce serait possible ! Il suffirait d’élargir la sélection des caractéristiques pour obtenir des informations plus précises sur l’âge, les traits du visage et autres spécificités (tâches de rousseur ou encore le surpoids). Ce qui dérange certains avec cette expérience mi-artistique mi-scientifique, c’est qu’il est théoriquement facile de pouvoir récupérer des informations sur nous, rien qu’en analysant des traces d’ADN laissées sur un morceau de sandwich ou même sur une poignée de porte… De quoi facilement ficher n’importe qui avec son code génétique.

C’est fou tout ce qu’on peut faire avec un peu d’ADN récolté sur un chewing-gum ramassé par terre ! De quoi donner de nouvelles idées pour la police scientifique : ça leur permettrait d’identifier encore plus rapidement un suspect ! Qu’est-ce que ça vous fait de savoir que votre ADN peut être récolté n’importe où dans la rue ?

Ces articles vont vous plaire

icone video
— Henry Ford

Echouer, c’est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente.