12 026 personnes connectées

Un tentacule à la place du bras. Pratique !

Une étudiante de l’Université de Washington, Kaylene Kau, devait repousser les limites de la conception d’un membre supérieur prothétique dans le cadre d’un projet étudiant. Elle a ainsi conçu la prothèse tentaculaire.

Cette prothèse fonctionne grâce à un petit moteur et un ensemble de cables qui permettent de rétracter le bras tentacule en cercle pour saisir les objets. Malgré la marginalité esthétique, il s’avère que ce concept est pertinent dans la pratique. Actuellement la plupart des prothèses sur le marché disposent de lacunes fonctionnelles et elles recréaient ainsi le manque. Kaylene Kau nous fait ainsi une belle leçon de design, en repensant la fonction même de l’outil et de son usage au quotidien. Une fine observation qui malheureusement risque de ne pas avoir beaucoup d’échos… Des études scientifiques ont montré que les personnes utilisant des prothèses privilégient l’esthétisme au caractère fonctionnel. Phénomène qui pourrait évoluer avec les mentalités…

Et vous alors, le fonctionnel ou l’esthétique ?

Le fondateur du prix Nobel était fabricant d’armes

— @DailyGeekShow