12 745 personnes connectées

Un télescope français part à la conquête de la Voie lactée pour la cartographier avec une précision inégalée

Grâce au télescope français Gaia qui va être lancé dans la Voie lactée, nous aurons pour la première fois une cartographie en 3D détaillée avec une précision inégalée de notre galaxie. DGS vous en dit plus sur les fonctionnalités de cet appareil d’une précision hors du commun.

Ce jeudi 19 décembre 2013, l’Europe va lancer une mission spatiale de grande envergure : cartographier la galaxie en 3D de façon ultra-précise. Ainsi, le télescope spatial du CNES, nommé Gaia, va notamment permettre de connaître avec précision les compositions des étoiles et planètes de la voie lactée, leurs mouvements ou encore leur position.

Contrairement à Hubble, le télescope développé par la NASA et mis en service en 1990, celui du centre d’études spatiales de Toulouse n’a pas vocation à observer mais bel et bien à récolter des informations aux quatre coins de la galaxie. Dix années après la mission Hipparcos, l’ESA et le CNES joignent à nouveau leurs efforts dans une mission d’exploration spatiale. Cependant, Gaia affiche des caractéristiques techniques bien plus impressionnantes que celles de son prédécesseur : 100 fois plus précis, le satellite d’observation offre un angle d’observation de 10 microsecondes d’arc, soit l’équivalent de l’observation d’un cheveu parisien depuis Rome !

partez-a-la-conquete-de-la-galaxie-avec-gaia-le-telescope-francais-ultra-precis1

L’objectif est donc d’établir une cartographie détaillée de notre galaxie en 5 ans : une mission que Gaia pourra remplir en s’appuyant sur ces « 2 télescopes reflétant leur lumière sur un plan focal constitué de 3 instruments de mesure ». Ces derniers seront donc en charge de récolter des données concernant la position des étoiles (astromètre), leur luminosité (photomètre) et leur composition gazeuse ainsi que leur vitesse (spectromètre).

Se déplaçant en suivant des cercles décalés, Gaia aura photographié l’ensemble de la galaxie en seulement 4 mois et reproduira le même parcours environ 70 fois avant d’achever sa mission de 5 ans : cela lui permettra notamment d’étudier les éventuelles évolutions galactiques. Ce long voyage donnera lieu à la collecte de pas moins d’1 pétaoctect de données qui seront ensuite analysées par 6 centres spécialisés à travers l’Europe. Ces informations ô combien précieuses seront par la suite utilisées par les chercheurs comme base de refonte de l’astronomie moderne.

partez-a-la-conquete-de-la-galaxie-avec-gaia-le-telescope-francais-ultra-precis2

Enfin, bien que ce télescope spatial récolte un nombre impressionnant de données sur la voie lactée au cours de sa mission, sachez que le milliard d’étoiles qu’il observera ne représente en fait qu’une infime partie de la galaxie, qui équivaut à seulement 1% de celle-ci. En attendant d’en savoir plus, rendez-vous le jeudi 19 décembre 2013 pour le lancement de la mission Gaia.

partez-a-la-conquete-de-la-galaxie-avec-gaia-le-telescope-francais-ultra-precis3

partez-a-la-conquete-de-la-galaxie-avec-gaia-le-telescope-francais-ultra-precis4

Cette nouvelle mission spatiale s’annonce complètement dingue ! Chez DGS, on trouve ça fou que les innovations technologiques permettent d’entreprendre la cartographie de notre galaxie toute entière avec précision. Par ailleurs, notre rédacteur Corentin qui est passionné de science-fiction, aimerait que Gaia révèle une forme de vie extraterrestre en découvrant l’existence d’une planète violette au cours de sa mission ^_^ ! Et vous, est-ce que vous aimeriez vous promener à travers la galaxie avec un logiciel comme Google Street View 😛 ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Chaque année, les Français jettent 81.000 tonnes de déchets sauvages sur le bord de l’autoroute, les plages et la montagne.