13 847 personnes connectées

Un photographe exauce l’ultime souhait d’une femme mourante en l’immortalisant à travers des clichés oniriques

un-photographe-exauce-lultime-souhait-dune-femme-mourante-en-limmortalisant-a-travers-des-cliches-oniriques-Une

Nicole est atteinte d’une maladie mortelle incurable. Avant de mourir, elle a demandé à Benjamin, un photographe professionnel, de réaliser son dernier souhait : la prendre en photo avant que la maladie ne la transforme à jamais. Celui-ci partage avec nous cette émouvante histoire. 

 

« En septembre, mon agent Suzy Johnston a reçu un email de la part d’une charmante femme nommée Nicole. Cette dernière avait une requête : se faire prendre en photo avant le 21 septembre. »

hgghj-640x155

« Chère Suzy,

J’ai une requête spéciale. Je vis à Montréal et je suis amie avec Alex Richardson et Sandra Naccache (mes professeurs de tango). J’ai adoré les photos qui ont été prises d’eux par l’un de vos clients, B. Von Wong. Je pense avoir acheté environ 25 calendriers (en partie pour aider Alex et Sandra à partir en Argentine, où ils vivent maintenant). Mes requêtes et mon problème : Je ne suis pas connue – Je suis écrivain, nous ne sommes jamais connus ! Je ne suis pas belle. J’ai 54 ans. Je ne suis pas photogénique. Et voilà le plus important des problèmes : Je ne vais probablement pas aller mieux. J’aimerais que des photos de moi soient prises par un très bon photographe pendant que j’ai encore un peu de poids. Est-ce que vous pouvez m’aider ? J’aimerais avoir l’air belle, ou intéressante. Tout sauf malade. Des portraits, ou quelque chose  de plus fantaisiste… Ca m’importe peu. Je voudrais quelque chose où j’ai l’air splendide, rien de trop sérieux. Vous trouverez en pièce jointe une photo de moi prise avec la webcam de mon ordinateur l’été dernier. J’ai perdu environ 10 kg depuis. Alors, pensez-vous pouvoir m’aider ? Rapidement, avant le 21 septembre ? J’aurais besoin d’aide avec le maquillage et la coiffure et ce que vous penserez être nécessaire. Le prix n’est pas vraiment un problème – Tout dépendra de la réponse que vous me donnerez j’imagine. Oh. Et j’ai oublié de mentionner le fait que je suis timide… Oui, ça sera un challenge mais j’ose espérer que vous pourriez me donner une réponse rapide. C’est très difficile pour moi de DEMANDER ! Mais je pense qu’il est important que je le fasse et j’aimerais m’amuser en le faisant.

Nicole »

un-photographe-exauce-lultime-souhait-dune-femme-mourante-en-limmortalisant-a-travers-des-cliches-oniriques1

« Après avoir lu son email, j’ai été intrigué. Quel genre d’image voulait-elle créer ? Pouvais-je dire « non » à une telle demande ? Après un rapide échange avec mon agent, j’ai décidé d’appeler Nicole pour voir comment je pouvais l’aider. Une voix joyeuse et excitée me répondit. Il s’est avéré qu’elle était une grande fan de mon travail et qu’elle n’attendait pas de retour de ma part ! Je lui ai dit que les choses allaient être extrêmement compliquées mais que si réellement elle voulait que ça arrive… Alors j’allais le faire pour elle. Elle a dit oui. »

« Nous nous sommes rencontrés le jour suivant dans un café pour la première fois. J’ai alors rencontré une femme pleine de vie et d’énergie et elle m’a raconté son histoire : elle était écrivain, naïve, timide, passionnée, rêveuse, intelligente, casanière, amoureuse de la nature… J’ai pris toutes ces informations, et des images commençaient à se former dans mon esprit, essayant de traduire la vie d’une inconnue dans une photo qui retraçait tous les aspects de sa personnalité. On a échangé des anecdotes et plus les minutes passaient, plus on devenait amis. J’ai couché le concept sur le papier et fait une liste de tout ce dont j’avais besoin : vêtements, maquillage, cheveux, emplacement… Des livres, un bureau, un arbre, des vêtements fantaisistes… La liste a continué encore et encore. Il fallait que ça soit personnel, que ça soit fantastique, épique.

un-photographe-exauce-lultime-souhait-dune-femme-mourante-en-limmortalisant-a-travers-des-cliches-oniriques12

La semaine d’après, Nicole et moi avons gardé contact tous les jours, peaufinant le concept et la logistique – nous allions avoir besoin de livres, est-ce que nous pouvions utiliser les siens ? Elle a répondu non. Ses livres étaient trop précieux, ceux de l’armée peut-être ? Pour les cheveux ? Malina Tang. Pour le maquillage ? Tamsen Rae. Fait. La seule chose que nous n’arrivions pas à trouver était l’arbre sur une colline. J’ai demandé sur Facebook à mes amis sur ma page professionnelle et des centaines de réponses m’ont été données.

un-photographe-exauce-lultime-souhait-dune-femme-mourante-en-limmortalisant-a-travers-des-cliches-oniriques-arbre

 

Finalement, c’est une semaine avant la séance photo, en me promenant avec Nicole à Montreal, que nous avons trouvé l’arbre parfait, à l’endroit parfait, juste en face de l’eau. Il avait tous les éléments que voulait Nicole : féerique, sauvage, près de l’eau, avec de l’herbe et des rochers. J’ai dessiné une ébauche pour savoir si nous allions dans la bonne direction : et nous l’étions.

Benjamin-réalise-le-rêve-d'une-femme-mourante-en-la-prenant-en-photo-dans-un-environnement-féerique-1

Avec tous les éléments se mettant doucement en place, Nicole était de plus en plus pressée. Ce qui semblait être un vague mail deux semaines auparavant se transformait petit à petit en séance photo complète… Finalement, le jour J est venu et nous avons créé un groupe de 10 personnes pour travailler sur ce projet. Tamsen et Malina s’occupaient de Nicole pour le maquillage et la coiffure quand Peter et Julius filmaient et que Chantra, Claude, Sohrab et moi avions commencé à monter toute la scène avec des objets qui étaient spéciaux pour Nicole. Une fois tout ça terminé, nous nous sommes tous retrouvés à l’arbre avec Jess et Ray comme assistants.

un-photographe-exauce-lultime-souhait-dune-femme-mourante-en-limmortalisant-a-travers-des-cliches-oniriques3

un-photographe-exauce-lultime-souhait-dune-femme-mourante-en-limmortalisant-a-travers-des-cliches-oniriques2

Comme nous étions encore en septembre, il faisait un peu froid et nous avons fait de notre mieux pour garder Nicole au chaud en lui donnant des couvertures et en la mettant à l’abri dans la voiture de temps à autre. Petit à petit, tout ce monde que nous avions imaginé prenait place et finalement c’était au tour de Nicole de poser pour la toute première fois de sa vie. Clic, marche un petit peu, Clic, lève un peu tes mains, Clic, un petit peu plus sérieuse, Clic… Et nous avons continué comme ça… Pendant que Nicole essayait désespérément de suivre mes directions en croyant ressembler à une folle.

un-photographe-exauce-lultime-souhait-dune-femme-mourante-en-limmortalisant-a-travers-des-cliches-oniriques5

un-photographe-exauce-lultime-souhait-dune-femme-mourante-en-limmortalisant-a-travers-des-cliches-oniriques6

un-photographe-exauce-lultime-souhait-dune-femme-mourante-en-limmortalisant-a-travers-des-cliches-oniriques7

Enfin, le moment de vérité : je lui ai montré pour la première fois les images sur mon iPad. « Oh mon Dieu, c’est vraiment moi ! » s’est-elle exclamée, alors qu’elle voyait pour la première fois le monde que nous avions créé ensemble prendre vie. Tout se déroulait comme prévu, et ensemble nous avons transformé un rêve en réalité. »

un-photographe-exauce-lultime-souhait-dune-femme-mourante-en-limmortalisant-a-travers-des-cliches-oniriques

benjamin-realise-le-reve-dune-femme-mourante-en-la-prenant-en-photo-dans-un-environnement-feerique

un-photographe-exauce-lultime-souhait-dune-femme-mourante-en-limmortalisant-a-travers-des-cliches-oniriques10

Cette histoire nous a beaucoup touché… Nicole est extrêmement forte et déborde de courage. Benjamin a quant à lui exaucé de la plus jolie des façons le dernier souhait de cette femme. Les photographies qui résultent de cette rencontre ont un aspect onirique et la maladie ne transparaît pas le moins du monde à l’image. À travers ces dernières, elle vivra à jamais comme elle le souhaitait : dans la beauté et le fantastique. Est-ce que vous avez été touché par la démarche de Nicole ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux