12 298 personnes connectées

Un passionné construit un clavier d’ordinateur parfaitement fonctionnel avec des LEGO

Les LEGO nous étonnent toujours plus avec un clavier d’ordinateur uniquement constitué des célèbres briques en plastique. Son créateur a allié le ludique au fonctionnel pour mettre au point cet objet qui marche tout aussi bien qu’un clavier ordinaire. DGS vous explique comment il a été réalisé.

Jason Allemann est un passionné de LEGO qui vient de mettre au point sa dernière création : un clavier tout en LEGO, à une exception près. Le circuit électronique bardé de capteurs pour les différentes touches est la seule pièce provenant d’un vrai clavier. Tout le reste, à savoir la structure, les touches, les motifs… sont des pièces LEGO.

Jason s’est confronté à deux problèmes majeurs. Le premier fut de trouver un système pour que chacune des touches se superpose exactement sur son capteur respectif. L’artiste a donc conçu une grille complexe sur laquelle les pièces peuvent coulisser et être placées très précisément. Le second challenge a été de trouver les motifs explicites pour que les touches soient bien compréhensibles. Les lettres et les chiffres existent chez LEGO, mais il a fallu un peu plus d’imagination pour certaines autres. Par exemple, la touche « ECHAP » est représentée par un personnage fuyant un dinosaure et le bouton « retour à la ligne » est illustré par un toit de maison. Avec un tout petit temps d’adaptation, utiliser ce clavier devient tout aussi naturel que pour un autre.

ce-clavier-dordinateur-fonction1

ce-clavier-dordinateur-fonction7

ce-clavier-dordinateur-fonction2

ce-clavier-dordinateur-fonction3

ce-clavier-dordinateur-fonction4

ce-clavier-dordinateur-fonction6

ce-clavier-dordinateur-fonction8

ce-clavier-dordinateur-fonction9

Nous avons trouvé la réalisation de Jason très originale et bien conçue. Certains à la rédaction pensent déjà à fabriquer leur propre clavier LEGO :P. Aimeriez-vous remplacer votre clavier traditionnel par celui-ci ?

Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.

— Philippe Noiret