12 183 personnes connectées

Un exemple à suivre : le Canada veut fermer toutes ses centrales à charbon avant 2030

une-centrale-charbon

Le charbon est la plus polluante et dangereuse des énergies. Il empoisonne l’atmosphère de CO2 et de microparticules et il représente un danger certain pour l’humain et l’environnement. Cependant, il reste aujourd’hui l’une des énergies les plus produites dans le monde. Face à cette vérité difficile à entendre, la ministre canadienne de l’Environnement, Catherine McKenna, a annoncé que les centrales électriques utilisant le charbon allaient être supprimées d’ici 2030. Certains seront tout de même autorisés à rester ouverts.

Le Canada est un très grand producteur de charbon. Il emploie cette énergie fossile à hauteur de 18 % de son mix électrique. Aujourd’hui, quatre provinces abritent encore des centrales à charbon, l’Alberta, la Saskatchewan, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick. La ministre explique que les centrales seront fermées au moment où elles auront trouvé le moyen de compenser les émissions de gaz à effet de serre de leurs installations.

© Wikimedia - Émissions de gaz d'une centrale de charbon au Canada

Elles devront donc soit opter pour des technologies permettant la capture des émissions de carbone, soit fermer les centrales électriques. Cette décision confirme la volonté du Premier ministre, Justin Trudeau, de réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de lutter contre le réchauffement climatique.

Après être revenu de la conférence de l’ONU sur le climat à Marrakech (COP22), le ministre a déclaré qu’il n’y avait pas d’inquiétude à avoir sur le fait que Donald Trump s’oppose à toutes mesures en faveur de l’environnement. Les promesses de fermetures seront quand même tenues.

 

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux