13 869 personnes connectées

Un étudiant a l’idée de créer un cyborg végétal pour sauver notre planète

un-etudiant-a-lidee-de-creer-un-cyborg-vegetal-pour-sauver-notre-planete (1)

Un étudiant a eu l’ingénieuse idée d’imaginer un robot botanique capable de perpétuer la vie sur notre planète. Dassault Systèmes s’est déjà penchée sur cette invention. Alors pourquoi pas vous ?

Matthias Schmitt sait de quoi il parle : Étudiant à l’école de Design Industriel de Sèvres, il a suscité l’intérêt et la curiosité des scientifiques sur la question fondamentale de la vie, lors de l’annonce de son projet technologique… Il s’agirait en fait d’une machine-cyborg permettant de léguer aux plantes un cerveau et des jambes !

Ce projet nommé Gå.ia pourrait prendre des proportions énormes pour la préservation de notre planète. En programmant l’appareil aux végétaux, la traduction des besoins de ces derniers se fait simultanément. Mi-plantes, mi-robots, ceux de petite taille, comme le Ficus, pourraient déjà se déplacer comme bon leur semble, s’orienter vers le soleil si nécessaire et assurer leur appétit en eau. 

Ce robot botanique est équipé de capteurs hydrométriques, de chaleur, de lumière, de son, de CO² et d’un GPS.

Plus la plante est rassasiée, mieux c’est, du moins pour notre environnement. Car si la plante respire du CO², elle rejette en retour de l’Oxygène, indispensable à notre survie. Voilà pourquoi il faut se méfier de la déforestation… Mais là n’est pas la question principale. Les plantes ont besoin des abeilles pour se développer. Ces insectes sont les maillons forts de la pollinisation : le pollen qu’ils transportent se propage et permettent la poussées de nouvelles fleurs. Si ce processus n’est pas complet, il sera impossible d’arriver à cette finalité.

Selon l’initiateur de ce projet, cette idée novatrice pourrait plaire aux particuliers et aux municipalités dans des endroits en intérieur.

Dans la vidéo ci-dessous, nous apercevons très distinctement la polyvalence et la mobilité des plantes. Ces cyborg parcourent la ville avec pour missions l’alimentation, la protection, la filtration et l’amélioration de notre environnement.

Le projet de Matthias sera présenté au prochain Innorobo sous la tutelle de Jean-Claude Heudin (directeur de projet) et Dominique Sciamma (directeur de la Strate College). Leurs robots botaniques verront le jour d’ici 2020, on le souhaite fortement pour cette équipe de projet, car ils traitent du problème urgent de l’environnement.

Créer une société végétale au sein de la société humaine serait bientôt accessible à tous, en n’ayant pour risques que de se faire suivre par une plante dotée d’un mécanisme artificiel… Qu’en dites-vous de cela ? Êtes-vous prêts à équiper vos végétaux de super tenues de combat, et à les sortir, comme nos toutous, quand ils en ont besoin ?

Ces articles vont vous plaire

icone video

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux