12 965 personnes connectées

Un drone suisse s’inspire des insectes pour éviter les collisions dans les airs

L’un des enjeux primordiaux dans la conception des drones est la problématique de collision en plein vol. Des ingénieurs suisses ont réussi le pari d’inventer un robot volant qui s’inspire des insectes pour éviter les collisions. DGS vous le fait découvrir.

Gimball est un projet robotique de l’EPFL, l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, en Suisse. Contrairement à ses homologues et aux oiseaux, ce robot n’a pas peur de se cogner un peu partout ! Normal, il a été conçu pour ça. Gimball se compose d’une sphère de 34 centimètres qui entoure toutes les parties motrices et fonctionnelles du robot. Cette sphère absorbe les chocs des collisions et permet au drone de repartir rapidement dans une autre direction, comme si de rien n’était.

Ainsi, grâce à cette sphère protectrice, les ingénieurs à l’origine du projet n’ont pas trouvé nécessaire de l’équiper de capteurs pour lui indiquer s’il se dirige contre un mur ou un quelconque obstacle. Adrien Briod, doctorant à lEPFL, justifie ce choix : « Ces capteurs sont lourds et fragiles. De plus, ils peuvent ne pas fonctionner suivant les conditions, par exemple si l’environnement est enfumé. » Une idée tout droit inspirée des insectes : « Les insectes volants gèrent très bien les collisions. Pour eux, les chocs ne sont pas vraiment des accidents, ils sont conçus pour les encaisser. C’est dans cette direction que nous avons choisi de travailler. »

gimball-le-drone-suisse-qui-sinspire-des-insectes-pour-mieux-eviter-les-collisions-en-plein-air1

Gimball sera présenté à l’exposition IREX de Tokyo jusqu’au 9 novembre. Ses créateurs ont l’objectif d’en faire à terme un robot capable d’accéder à des endroits que l’Homme et les autres drones ne peuvent pas atteindre. Les chercheurs aimeraient par exemple qu’il soit utilisé pour se glisser dans les décombres d’un appartement écroulé, équipé d’une caméra, pour vérifier s’il reste des survivants ou non. L’engin a déjà eu l’occasion de faire ses preuves en volant avec brio dans une forêt près de Lausanne où les troncs d’arbres sont légion.

gimball-le-drone-suisse-qui-sinspire-des-insectes-pour-mieux-eviter-les-collisions-en-plein-air2

gimball-le-drone-suisse-qui-sinspire-des-insectes-pour-mieux-eviter-les-collisions-en-plein-air3

gimball-le-drone-suisse-qui-sinspire-des-insectes-pour-mieux-eviter-les-collisions-en-plein-air4

gimball-le-drone-suisse-qui-sinspire-des-insectes-pour-mieux-eviter-les-collisions-en-plein-air5

gimball-le-drone-suisse-qui-sinspire-des-insectes-pour-mieux-eviter-les-collisions-en-plein-air6

gimball-le-drone-suisse-qui-sinspire-des-insectes-pour-mieux-eviter-les-collisions-en-plein-air7

gimball-le-drone-suisse-qui-sinspire-des-insectes-pour-mieux-eviter-les-collisions-en-plein-air8

Ce drone est une invention vraiment étonnante qui nous plait beaucoup. Ses capacités inspirées des insectes en font un robot très intéressant ! On a hâte de le voir sauver des vies en atteignant des endroits inaccessibles autrement. Et vous, quels autres usages imaginez-vous pour ce drone qui n’a pas peur des collisions ?

Ces articles vont vous plaire

icone dossier

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux