12 478 personnes connectées

Un ancien hacker démontre qu’il est possible de pirater un pacemaker

C’est une information qui peut donner froid dans le dos. Jack Barnaby, ancien hacker reconverti en expert en sécurité informatique, a révélé qu’il était possible de pirater les pacemakers d’une grande marque à distance. 

C’est lors du congrès de sécurité informatique Breakpoint 2012, qui s’est déroulé à Melbourne, que Jack Barnaby, un ancien hacker australien devenu expert en sécurité, a montré qu’il était capable de pirater à distance les pacemakers simplement à l’aide d’un ordinateur. En ayant pénétré les serveurs d’un des leaders du marché, l’homme a eu accès à toutes les informations censées être confidentielles concernant les porteurs des appareils comme le numéro de série et le modèle de la pile cardiaque.

Grâce à cela, Jack Barnaby a été en mesure d’arrêter le pacemaker, de provoquer un choc cardiaque de 850 volts et même de contrôler totalement l’appareil, tout cela à une distance de près de 10 mètres. Personne n’était relié à l’outil fort heureusement, mais de telles fonctions vont sûrement remettre en cause les fabricants et la sécurité de leurs appareils. L’homme n’a pas voulu révéler le nom de la firme qu’il avait réussi à infiltrer, mais on espère qu’elle a été mise au courant.

Pensez-vous qu’il y ait des risques de voir cela se propager ?

Fiez-vous aux rêves car en eux est cachée la porte de l’éternité

— Khalil Gibran