12 174 personnes connectées

Partez à la découverte du Triple Triad, le plus célèbre mini-jeu de la saga Final Fantasy

Triple-Triad-Une

Triple Triad, ce nom ne vous dit rien ? Vous l’avez pourtant sans doute déjà entendu ou lu. Ce qui n’était en effet qu’un mini-jeu dans Final Fantasy VIII est devenu en quelque sorte un phénomène à lui tout seul, au point que les fans en ont créé une version à part entière et que le jeu s’est implanté récemment dans le MMORPG phare de Square Enix Final Fantasy XIV. Plongeon immédiat dans l’univers de ce jeu de cartes qui fait encore fureur en Éorzéa.

 

Le Triple Triad a fait sa première apparition dans Final Fantasy VIII, le vilain petit canard des Final Fantasy, sorti en 1999 sur PlayStation première du nom. Certains ont reproché à Final Fantasy VIII le design aux proportions « réalistes » de ses personnages, son histoire faisant la part belle à la romance ou encore son système de combat inhabituel (les capacités magiques sont des items…). En revanche, ce que personne ne lui a reproché, et là pour le compte cela aurait été de la mauvaise foi pure et simple, c’est le mini-jeu qui y était implémenté, le Triple Triad.

La musique du Triple Triad :

Jouer au Triple Triad n’a aucun caractère obligatoire dans Final Fantasy VIII, il s’agit purement et simplement d’un mini-jeu bonus. Cependant, l’intérêt du Triple Triad, au sein du grand jeu global en lui-même, était de faire gagner divers objets bonus (comme des objets magiques ô combien utiles). Enfin et surtout, le Triple Triad est extrêmement fun à jouer, un très grand nombre de PNJ pouvaient être mis au défi, bref, on ne voulait pas s’en passer. Le jeu a d’ailleurs rencontré un tel succès que Bandai en a édité une version physique en 1999, et que les fans ont depuis créé leurs propres versions de Triple Triad en ligne ou sur smartphone.

Triple Triad dans Final Fantasy VIII : 

Triple-Triad-FFVIII

Bon, tout cela est bien beau, mais comment ça marche le Triple Triad ? Le Triple Triad se joue à deux avec un plateau carré ayant trois cases de côté, chacun des deux participants partant avec cinq cartes. Chaque carte possède quatre nombres, de un à dix, sur chacun de ses côtés, et l’un des joueurs joue des cartes rouges alors que l’autre joue des cartes bleues, chacun à tour de rôle. Dans sa version de base, le Triple Triad se joue donc de cette manière : le premier joueur pose une première carte sur l’une des cases du plateau, le second en pose une autre et ainsi de suite, la bataille s’engageant entre chaque carte adjacente : si le nombre adjacent de la seconde carte posée est supérieur à celui lui faisant face sur la carte qui la jouxte, alors la première carte change de couleur. Le jeu s’arrête lorsque toutes les cases sont remplies, et le gagnant est celui qui a le plus de cartes de sa couleur.

Triple Triad dans Final Fantasy XIV : 

Tripletriadgame

Son succès en dehors de Final Fantasy VIII l’a prouvé, le Triple Triad est en soi un jeu qui fonctionne bien, qui est fun à jouer, bref, qui plait beaucoup. Square Enix l’a bien compris, et plus d’un an après la re-sortie de son MMORPG Final Fantasy XIV, le Triple Triad a fait ses grands débuts dans le monde d’Éorzéa par le biais du patch de mise à jour 2.51. Le Triple Triad possède les mêmes règles que dans Final Fantasy VIII, mais on y trouve également des modes de jeu alternatifs comme la règle aléatoire ou double plus, et on peut autant y jouer dans le casino Golden Saucer (référence à Final Fantasy VII) que dans divers lieux de repos aux quatre coins du monde du jeu, que ce soit contre des PNJ ou d’autres joueurs.

Une victoire au Triple Triad dans Final Fantasy VIII : 

tripletriadwin

À la différence du Triple Triad de Final Fantasy VIII, celui de Final Fantasy XIV n’apporte aucune espèce d’avantage en combat, il ne permet que d’obtenir des points Gold Saucer pour acheter des équipements dont l’intérêt est purement cosmétique, ou encore de gagner d’autres cartes pour enrichir son deck. Comment expliquer alors la folie du Triple Triad qui s’est emparée d’Éorzéa après la sortie du patch 2.51 ? Eh bien cela tient justement à la collection de cartes : il y a des dizaines, voire des centaines de cartes disponibles dans le jeu, de force et de rareté différentes. Alors oui plus on a de cartes, et de cartes rares, et plus on est fort, mais surtout chaque carte est à l’effigie d’un monstre ou d’un personnage, et que des succès peuvent être obtenus lorsqu’on en a un grand nombre ou voire, rêve ultime, quand on les a toutes.

Collectionner des cartes in-game et gagner contre des PNJ on ne va pas se le cacher, on adore ça et ça fait un bon passe-temps quand on a l’impression d’avoir déjà essoré la grosse majorité des contenus dantesques de Final Fantasy VIII ou de Final Fantasy XIV. Pourtant, ce qu’on adorerait à la rédac’, ce serait d’avoir un Triple Triad physique et d’y jouer à n’en plus finir pendant nos pauses. Et vous, vous êtes plutôt Triple Triad in-game ou in real life 😛 ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Le Dragonnier de Socotra est une plante qui produit une résine de couleur rouge sang.