13 820 personnes connectées

Ce Français va nager 120 kilomètres entre Toulon et Marseille pour récolter les déchets

UNE-MANU_DECHET

Nager 120 kilomètres de Marseille à Toulon en ramassant les déchets qui sillonnent les fonds marins et sensibiliser le public à la pollution, tel est l’objectif insolite d’Emmanuel Laurin. À 31 ans, cet amoureux transi de la mer et de son écosystème a prévu de partir à la conquête des déchets, le 25 mai 2017, dans un projet appelé « Le Grand Saphir ».

« Manu », comme il aime être appelé, est un Dijonnais d’origine qui a fait ses armes dans une école de commerce. Ensuite, il est parti à Paris pour travailler dans l’univers de la musique pour finalement revenir à Dijon et ouvrir une agence spécialisée dans l’événementiel. Peu de temps après, il s’installe à Aix-en-Provence et tombe littéralement amoureux des côtes.

emmanuel-laurin-marseille-toulon-nage-dechets-3

Son passe-temps favori est la nage. En effet, il a expérimenté ce sport suite à une blessure à la cheville qui l’amène à pratiquer de la rééducation. Malheureusement, c’est à ce moment qu’il se rend compte du nombre de déchets déversés dans la Méditerranée.

Manu est un homme porté par ses convictions qui a décidé d’agir en faveur de l’environnement, mais plus précisément en faveur des fonds marins. Le projet est simple mais ambitieux. Il imagine nager 120 km de Marseille à Toulon en collectant tous les déchets qui croiseront son regard. « Mon but est d’attirer l’attention et de sensibiliser les gens sur la question de la pollution de la Méditerranée, qui est la mer la plus polluée du monde » explique-t-il avec espoir. Il souhaite donc démontrer l’urgence de la situation.

Il explique en détail son périple : « J’espère parcourir ces 120 km en 15 jours, soit une moyenne de 8 km par jour. Je serai accompagné pour cette expédition d’une personne en kayak et d’une personne en voilier pour l’assistance matérielle et logistique. Je passerai chaque nuit et repas sur le voilier. Les déchets que je vais collecter seront stockés dans un grand filet ou sur le voilier, et des points de collectes seront organisés sur terre avec les associations partenaires. Cette aventure sera filmée par Go Pro et j’espère par un drone. Vous pourrez suivre tout cela sur la page Facebook du Grand Saphir ».

D’après des études, en 2050, il y aura plus de déchets dans l’eau que de poissons. Que faire face à cette catastrophe écologique ? Manu décide d’oeuvrer dans le but de révéler des informations pour les recherches scientifiques. En effet, ce projet permettra de collecter des données sur les déchets, d’étudier leur origine ou encore de cartographier les zones les plus polluées.

Manu est en partenariat avec de nombreuses fondations et il est en contact avec des associations pour financer son projet ainsi que pour revaloriser les déchets collectés. Le départ du Grand Saphir sera donné le 25 mai 2017 sur la plage du Prophète à Marseille.

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Chaque année, les Français jettent 81.000 tonnes de déchets sauvages sur le bord de l’autoroute, les plages et la montagne.