13 880 personnes connectées

10 jeux qui sentent bon l’herbe fraîche et qui vous feront savourer le printemps

Ah le printemps… Ses bourgeons qui bourgeonnent, ses fleurs qui fleurissent, ses feuilles qui s’épanouissent ! En cette belle saison, tout n’est que verdure chatoyante et pétales aux teintes éclatantes et l’on a qu’une envie, c’est d’aller parcourir les prairies. Seulement, quand on n’a pas de vastes étendues naturelles à proximité, il faut bien trouver un autre moyen de s’évader et d’assister à la renaissance de la nature et, heureusement, nos jeux vidéo préférés sont là pour ça !

Flower

Sorti initialement sur PS3, le jeu onirique et inclassable de ThatGameCompany vous laisse parcourir de vastes étendues plus ou moins fleuries avec douceur grâce au capteur de mouvement sixaxis. À n’en pas douter Flower est LE jeu le plus en harmonie avec le printemps : quoi de plus printanier que d’être la délicate brise du début de saison qui va délicatement ouvrir des fleurs une à une et emporter leurs pétales au fil du vent à travers les prairies ? Non, inutile de chercher ailleurs, vous ne trouverez pas mieux en matière de détente printanière.

Yoshi’s Island

L’Île des Yoshi, c’est un véritable écrin de verdure et de nature préservée où des dinosaures mignons à la langue surdimensionnée pondent des oeufs à gogo dans une sorte de printemps perpétuel. Dans Yoshi’s Island, jeu de plateforme dans la plus pure tradition Nintendo et sorti initialement sur SNES en 1992, tout n’est que fleurs, niveaux très funs à traverser et couleurs pastel. Enfin c’est surtout fleurs d’ailleurs : des items à récupérer sont des fleurs, des ennemis sont eux-mêmes des fleurs, l’un des niveaux du jeu s’appelle Flower Garden, et l’un des thèmes les plus célèbres du jeu porte d’ailleurs ce nom (composé soit dit en passant par Koji Kondo, l’auteur de l’indéboulonnable thème de Super Mario).

The Legend of Zelda : Oracle of Seasons

Certes, le principe de The Legend of Zelda : Oracle of Seasons ne repose pas seulement sur le printemps mais sur les quatre saisons, détraquées après que l’Oracle des Saisons auquel le jeu doit son nom a été kidnappé par un certain Ganondorf (comme c’est original). Cependant, dans ce Zelda en vue du dessus à l’ancienne sorti en 2001 sur le Game Boy Color de Nintendo, le joueur peut changer à sa guise les saisons à l’aide du sceptre des saisons, et grâce à lui profiter comme bon lui semble d’un printemps verdoyant à la végétation en pleine renaissance (d’autant que, si les maps sont sublimées au printemps, elles sont également plus faciles à traverser).

Ori and the Blind Forest

Ori and the Blind Forest, créé par Moon Studios et sorti début 2015 sur PC et Xbox One, est, en plus de montrer une nature végétale et impétueuse, un véritable bijou d’onirisme. On y incarne une petite créature du nom de Ori qui doit traverser une forêt dense, tour à tour chaleureuse et menaçante, en vue de côté. Les créateurs du jeu avouent s’être inspirés des créations du réalisateur Hayao Miyazaki pour élaborer l’univers poétique et décalé d’Ori, le tout pour un résultat à la beauté bluffante et qui, pour sûr ne saura laisser de marbre les amateurs de nature en fête et de belles histoires.

Ni no Kuni

S’inspirer de Miyazaki c’est bien, pouvoir s’associer à sa structure de production, le mythique studio Ghibli, pour créer tout l’aspect artistique d’un jeu depuis les scènes cinématiques à l’univers du titre, ce n’est pas seulement mieux, c’est un rêve absolu. Le JRPG de Level-5 sorti sur 3DS et PS3 est à ce jour le seul jeu qui peut légitimement revendiquer un univers rappelant à chaque détour les créations du maître de l’animation japonaise. Que ce soit dans ses forêts profondes, ses plaines venteuses ou sur son île des fées, Ni no Kuni est un bonheur aussi rafraichissant et revivifiant que le printemps.

Rayman

Quel genre de jeu évoque un printemps vaguement hallucinogène et halluciné ? Rayman bien sûr ! Qu’il s’agisse du premier jeu du nom (sorti en 1995 sur PS1) ou de la plus récente itération sous-titrée Origins (2009 sur PS3 et Xbox 360 entre autres), les pépites brutes dirigées par Michel Ancel au sein d’Ubisoft offrent, du moins dans leurs premiers niveaux, une nature particulièrement… pétulante. La Croisée des Rêves dont est originaire Rayman est en effet couverte de plantes aux formes et aux couleurs bariolées au nombre desquelles on trouve des fleurs particulièrement étranges. Le printemps psychédélique, c’est chez Rayman !

Mario Kart Double Dash

Parcourir des étendues printanières à pied, en 2D ou en 3D, ça commence à être dépassé. Quoi de mieux que de le faire en kart, et à deux qui plus est, grâce à Mario Kart Double Dash, sorti en 2003 sur GameCube ? Reprenant la direction artistique des Mario en moteur 3D de l’ère GameCube, Double Dash n’offre certes pas que des tracés dans des décors naturels, mais lorsqu’il le fait la verdure acidulée et les fleurs joyeuses sont au rendez-vous. Ajoutez à cela un fun inégalable et vous obtenez un moment de printemps vidéoludique de premier ordre !

Sonic

Mario Kart ne va pas assez vite pour vous ? Il est temps de se tourner vers Sonic the Hedgehog pour trouver un peu de printemps tout en ne prenant pas le temps de s’y attarder. Printemps + vitesse = Green Hill. Le célèbre niveau de Sonic the Hedgehog, sorti en 1991 sur la MegaDrive de Sega, est un véritable concentré de printemps vert fluo et fleuri que l’on traverse à toute vitesse. Impossible de faire l’impasse dessus.

Xenoblade Chronicles

Le A-RPG de Monolith Software sorti sur Wii en 2010 est connu pour ses étendues absolument gigantesques. Dans Xenoblade Chronicles on incarne Shulk et sa bande, et on parcourt le corps du géant biologique figé Bionis. Or, à l’exception du massif de Valak inhospitalier et enneigé, tout n’est que verdure et paysages évoquant le printemps, depuis l’herbe fraiche des plaines de Gorr aux fleurs discrètes de la mer d’Eryth en passant par les floraisons plus exubérantes de la jungle de Makna. Toutes les immenses maps de Xenoblade sont des invitations à se promener à travers une nature en fête.

Eternal Sonata

Eternal Sonata est un J-RPG au concept particulièrement original : l’histoire se déroule dans l’univers du compositeur Frédéric Chopin et plus précisément, dans les rêves qui ont précédé sa mort à cause de la tuberculose. Le jeu développé par Namco Bandai et sorti en 2007 sur Xbox 360 vous permet ainsi d’arpenter un monde idéal fait de musique et où les maps ont presque l’air de se concurrencer entre elles pour trouver qui sera la plus verte. Un bon moment de printemps mélancolique.

Hmmm… en finissant de lire cette compilation on est face à un dilemme insoluble entre, d’un côté, sortir profiter du printemps et, de l’autre, jouer à ces magnifiques jeux. En fait, il suffirait même, quand c’est possible, de prendre nos consoles avec nous dehors pour nous allonger dans l’herbe :P. Cette liste est bien sûr loin d’être exhaustive, et nous sommes sûrs qu’un très grand nombre de jeux pourraient la rejoindre. Et vous, quels jeux voudriez-vous ajouter à cette liste ?