12 174 personnes connectées

De 1996 à nos jours, retracez l’histoire de Tomb Raider à travers l’évolution visuelle de son héroïne

Elle est sans aucun doute l’un des personnages féminins les plus emblématiques du monde du jeu vidéo. Lara Croft, héroïne du jeu cultissime Tomb Raider, a fait rêvé plusieurs générations avec sa plastique parfaite, ses énormes révolvers et son goût pour l’aventure. Apparue pour la première fois sur nos consoles en 1996, la belle Lara a su évoluer au fil du temps et des innovations graphiques et s’est refait une beauté à maintes reprises. Découvrons ensemble la transformation de la chasseuse de trésors la plus célèbre de l’histoire.

En 1996, la guerre fait rage entre les différents constructeurs de consoles. Nintendo, géant du marché à l’époque, enchaine les titres prestigieux comme Super Mario 64 ou encore Pokémon. La PlayStation fait office de révolution et c’est sur cette dernière que Tomb Raider, développé par Core Design, décide de s’installer. Disponible également sur Macintosh et Saturne, le succès semble déjà être au rendez-vous. Avec des graphismes cubiques et une vue à la 3e personne, la chasse au trésor n’a jamais semblé si amusante. Le scénario débute en 1940 et plonge immédiatement le joueur dans une trame mêlant histoire et surnaturel.

1996

Après un succès retentissant, les développeurs du jeu n’ont pas attendu pour sortir Tomb Raider II puisqu’il sera disponible dès 1997. Des traits plus fins, des formes arrondies, l’exploratrice britannique semble enfin trouver la qualité graphique à laquelle elle aspire. Bien entendu le gameplay du jeu reste le même, mais de nouvelles améliorations font leur apparition comme la possibilité de pouvoir conduire des véhicules ou encore de faire des roulades.

Tomb Raider 2

Quelques années plus tard, après des opus au succès plus mitigé, Core Design décide de revoir son moteur graphique pour offrir au joueur une expérience unique à l’époque. Malheureusement, ces derniers, habitués à des prouesses techniques toujours plus impressionnantes, ne sont pas séduits par Tomb Raider Angel of Darkness. Ce dernier essai, quelque peu raté, signera la fin du développement par Core Design. Le flambeau est passé à Crystal Dynamics qui voit dans la jeune héroïne un moyen de concurrencer les plus grands titres de nos jours.

Tomb Raider Angel of Darkness

Cinq opus paraissent sans que personne ne les remarque vraiment jusqu’au célèbre Tomb Raider (2013). Consécration pour le développeur qui, grâce à son nouveau moteur graphique, offre une Lara Croft aux proportions humaines certes mais qui laissera le joueur bouche bée de par sa qualité et la finesse des traits. Le scénario quant à lui regorge de surprises et le surnaturel y est présent de manière constante. La marque de fabrique de Tomb Raider y est toujours respectée puisque le joueur est toujours à la 3e personne. La grande nouveauté de cet opus sera la possibilité de jouer en multijoueur sur des cartes tirées de la campagne. Deux volets ont suivi rapidement après la parution de 2013, reprenant tous les éléments qui ont fait revenir l’exploratrice sur le devant de la scène.

Tomb Raider 2013

Tomb Raider a su s’adapter à son époque pour ne pas se laisser distancer par les nouvelles franchises. Avec un nombre de fans important à travers le monde il n’y avait d’autres choix que de rester fidèle à ce qui fit son succès au départ. Défi réussi puisqu’en 2006 le Guinness des records a déclaré que Lara Croft était l’héroïne humaine la plus couronnée de succès. Elle n’est pas la seule à avoir su conserver sa place dans le coeur des fans, c’est aussi le cas de Sonic, le petit hérisson bleu de SEGA, dont le succès ne désemplit pas depuis 1991.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux